fbpx

CERTI-PRO : Un atelier 2.0 sans pareil

Autosphere » Mécanique » CERTI-PRO : Un atelier 2.0 sans pareil
Situé sur le second plateau de Charlesbourg, secteur Bourg-Royal, la version 2.0 de l’atelier CERTI-PRO a été récemment inaugurée. PHOTO Jean Rodier

Offrir une réponse aux mille questions des clients s’impose, mais un seul professionnel de l’entretien le fait magistralement.

Qui sait que la différence entre l’huile synthétique et l’huile minérale est fondamentalement physique, la première ayant des molécules de volume identique, alors celui de la seconde varie énormément ?

C’est ce qu’on y apprend dans l’une des 30 vidéos présentées de façon fort attrayante et très professionnelle par Christian Daigle, propriétaire de la nouvelle mouture de l’atelier CERTI-PRO.

Et ce n’est là qu’une des milliers d’informations auxquelles il donne publiquement accès par le site certi-pro.ca, où on y trouve également 150 chroniques sur des sujets aussi divers qu’étonnants.

Ainsi y découvre-t-on le profil des 40 marques de véhicules qu’il entretient ; un profil comprenant un bref historique du constructeur, de même qu’une vitrine de ses modèles courants.

Bref, il y a de quoi initier quiconque à la complexité de l’entretien, et prouver que l’automobile et ses composantes se classent bel et bien dans la catégorie de la plus fine technologie.

Le ralentissement causé par la pandémie a permis à Christian Duval de simplifier la production de ses vidéos. PHOTO Jean Rodier

Du Commodore à l’iPhone 12

Tête chercheuse s’il en est, de même que communicateur de très haut niveau, le propriétaire de CERTI-PRO peut se targuer de présenter désormais l’image d’un avant-gardisme tout vingt-et-unième.

Or, s’il donne l’impression d’avoir un savoir encyclopédique, ce n’est pas par science infuse mais en raison d’une curiosité intellectuelle innée, d’environnements propices et d’une brûlante passion.

Sa maîtrise remarquable des supports de communication de l’heure en est le premier exemple, puisque les programmables Commodore B128-80 et ordinateur TRS-80 de son père avaient nettement marqué son enfance.

Solide en sciences, il ne lui a fallu que peu pour comprendre en 2015 les algorithmes de Google et de Facebook, et se doter d’un site dans le but d’être à jour en matière de moyens universels de communication.

S’étant dit qu’il pourrait un jour faire des vidéos, c’était l’occasion idéale de s’y mettre et d’en alléger infiniment la production au fil du temps et de la pandémie, comme l’illustrent les plus récentes mises en ligne.

Il n’est pas surprenant que, dans cette veine, il ait appris avant les médias qu’une pénurie de microprocesseurs toucherait les constructeurs au point de ralentir la production et de faire augmenter le prix des véhicules.

Le choix d’un secteur de défis

Quant à la profession, les sciences policières lui ayant échappé à cause d’une scoliose, Christian avait, avec son bagage en sciences et philosophie, bifurqué vers le DEP en Mécanique offert à Wilbrod-Bherer.

Après 8 ans d’expérience à titre d’Apprenti et de Compagnon, il réalisait son rêve en ouvrant son premier atelier en 2006, et le remplaçait tout récemment par une éclatante version 2.0.

Autodidacte de nature, c’est par le soutien des formateurs de l’industrie, dont les Pierre Henry, Guy Pelletier et feu Marius D’Eschambault, qu’il a d’abord solidement établi les bases de son entreprise.

Même s’il est d’avant-garde et répète qu’un garagiste est un éternel étudiant, il évite d’aller plus vite que le violon ; en clair, il attend que les technologies révolutionnaires soient au point avant de les adopter.

Par conséquent, peut-être est-il sur le point d’acquérir un système de calibration des systèmes d’aide à la conduite, mais il préfère encore s’en remettre à un sous-traitant.

De plus, en ce qui touche à la complexité de la programmation et de la reprogrammation des modules, il juge plus pertinent de les confier à ces réputés experts que sont Claude Turgeon et Claude Bellavance.

Cependant, en ce qui a trait aux véhicules hybrides et électriques — qu’il prête d’ailleurs à ses clients — il en prend pleinement charge, puisque son équipe a toutes les compétences le permettant.

La version CERTI-PRO 2.0 qu’a conçu Christian Daigle, est indéniablement une référence dont peut s’inspirer l’ensemble du marché.

La vidéo sur les huiles synthétiques et minérales en fait découvrir la radicale différence. PHOTO CERTI-PRO (capture d’écran)

Certi-pro.ca – L’adresse

À en juger par la diversité et la richesse de l’information que contient le site de l’atelier de Christian Daigle, déjà riche d’une trentaine de vidéos de son cru, CERTI-PRO est pratiquement le grand livre de l’entretien.

Principaux sujets

  • Antirouille
  • Aquapel
  • Batterie
  • Capteurs de pression des pneus
  • Climatisation
  • Entretien des phares
  • Freins
  • Huile à transmission
  • Huile de différentiel
  • Huile de servodirection
  • Inspection mécanique
  • Liquide d’embrayage
  • Liquide de refroidissement
  • Mécanique 101
  • Mécanique automobile
  • Mécanique générale
  • Mise au point du moteur
  • Programmation de modules
  • Soudure
  • Suspension et direction
  • Système d’échappement
  • Système d’injection
  • Témoins du tableau de bord
  • Vidange

Ces vidéos sont complémentaires à près de 150 blogues tout aussi accessibles, aux propos pouvant intéresser aussi bien les professionnels de l’entretien que les automobilistes.

Carl Plante et David Linteau secondent Christian Daigle à la gestion de la clientèle et de l’équipe technique. PHOTO Jean Rodier
Catégories : Éditorial, Mécanique
Étiquettes : ,

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Menu
X