fbpx

Lancement de Compétences VE avec Charles Gagnon

Charles Gagnon, directeur général du CPCPA, a donné tous les détails sur le programme de formation Compétences VE.

Le programme de formation Compétences VE suscite un immense intérêt. Charles Gagnon, directeur général du CPCPA, nous en explique l’importance en entrevue vidéo.

Ce programme est une première au Québec, voir au Canada. « C’est un programme qui vise à élever le niveau de compétences des mécaniciens automobiles au niveau des véhicules hybrides et des véhicules électriques », explique le directeur général du Conseil provincial des comités paritaires de l’industrie des services automobiles (CPCPA) qui ajoute que ce programme sera aussi offert en carrosserie et pour les véhicules lourds éventuellement.

Auto-évaluation

Le programme pour la mécanique automobile se décline en cinq niveaux de formation.

Le candidat, un technicien déjà au travail en atelier, est appelé à compléter une auto-évaluation en ligne pour établir un parcours de formation adapté à ses besoins. Il pourra savoir à quel niveau il se situe et joindre le programme selon ses compétences pour se rendre au cinquième niveau menant à la certification. Les cinq niveaux comportent au total 229 heures de formation.

« Mais cela dépend d’où le mécanicien part dans le programme. »

C’est une formation qui doit être demandée par l’employeur puisqu’elle se déroule durant les heures de travail. Rappelons que cette formation est diffusée par des maîtres formateurs certifiés.

Une subvention sera disponible jusqu’en décembre 2022 pour couvrir le matériel didactique et certains équipements de sécurité. Le temps des candidats acceptés est remboursé jusqu’à hauteur de dix dollars de l’heure. Un autre dix dollars de l’heure sera ajouté pour les étudiants dans les régions assujetties par un CPA.

Le programme est conçu pour accueillir 230 candidats. À la fin février, 330 candidats avaient complétés l’auto-évaluation, ce qui ne veut pas dire pour autant qu’ils vont tous s’inscrire au programme. Néanmoins, cela démontre le grand intérêt pour une mise à niveau des connaissances sur l’entretien et la réparation des VÉ.

Avantageux pour tous

« Le technicien qui suit et réussi le programme, va recevoir un certificat de Compétences VE, explique M. Gagnon quand on lui demande les avantages pour un technicien de compléter ce programme.

« Cette certification va le suivre durant toute sa carrière. Le garage qui compte un technicien certifié, va recevoir une attestation Compétences VE et avec cette attestation il figurera sur la carte du Circuit électrique d’Hydro-Québec. Les utilisateurs de véhicules électriques pourront facilement identifier les ateliers où ils pourront faire réparer ou entretenir leur voiture. »

Des formations en cours

Cette formation est offerte partout au Québec et a démarré dans toutes les régions.

« Ce qui est intéressant de voir avec les données que nous avons au CPCPA tirés des auto-évaluations, explique M. Gagnon, c’est que deux grands groupes de candidats se dessinent. Un premier groupe de candidats aura besoin de la formation à partir de l’électricité de base (niveau 1) alors que le deuxième groupe d’importance se retrouve au niveau 4 et n’aura besoin que de la formation avancée de niveau 5. »

Soulignons que les formations se donnent en classe, ce qui est important pour mettre en pratique les théories apprises durant le programme.

« Évidemment nous avons dû composer avec la situation de la pandémie de la COVID-19, précise M. Gagnon, notamment en réduisant la taille des groupes dans certaines régions. »

Puisque ce programme est subventionné, le nombre de places est limité et le directeur général du CPCPA a invité les candidats intéressés à s’y inscrire rapidement.

Les candidats peuvent obtenir plus d’information en consultant le site du CPCPA (competencesve.ca), en d’adressant au CPA de leur région ou au CSMO-Auto, qui les accompagneront dans leurs démarches.

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X