fbpx

Compétences VÉ : Complétez l’auto-évaluation !

Ce programme s’adresse aux mécaniciens et apprentis déjà en emploi. PHOTO CPCPA

En prévision du début des formations en janvier, le programme Compétences VÉ offre la possibilité aux techniciens en mécanique automobile de compléter une auto-évaluation en ligne.

L’Auto-évaluation permet au participant d’avoir accès à un cursus de formation adapté à ses besoins et de lui permettre d’avoir accès aux cours spécifiques requis pour lui. Cela lui permet de voir où il se positionne en vue de l’obtention d’une certification Compétences VÉ.

L’exercice demande environ une heure et demi, est gratuit et confidentiel. Après l’avoir complété, le mécanicien ou l’apprenti mécanicien saura les étapes qui lui reste à franchir pour l’obtention de son certificat.

Soulignons que le CPCPA, qui chapeaute ce programme, a construit cette auto-évaluation en consultation avec des garagistes donc certains sont des références en matière de réparation et d’entretien de véhicules électriques.

C’est en janvier que les formations pour compléter ce programme seront mises en branle. On y compte cinq niveaux de compétence pour un total de 229 heures. Ces formations se donneront de jour à temps partiel. Les participants pourront sauter des étapes s’ils maîtrisent déjà la matière.

Le programme comprend :

  • Électricité de base (42 heures),
  • Électricité intermédiaire (36 heures)
  • Hybride électrique 1 (18 heures),
  • Hybride électrique 2 (28 heures)
  • Formation avancée en véhicules électriques (105 heures).
Une demande émanant de l’industrie

Le programme Compétences VÉ découle directement de la demande de l’industrie. Les ateliers de mécanique indépendants voulaient avoir, dans leur équipe, des techniciens en mesure d’entretenir des véhicules électriques et hybrides de leurs clients. Faute d’avoir ces ressources, ils devaient se résigner à voir ces clients se rabattre vers les concessionnaires.

« Avec mes collègues, j’ai participé à la rédaction de cours pour répondre à ce besoin, explique Nicolas Piguet, formateur à l’École des métiers de l’équipement motorisé de Montréal. On voulait que ça bouge rapidement pour donner les bons outils à nos ateliers.

« Cela fait maintenant trois ans que nous offrons de la formation qui s’inscrit maintenant dans le vaste programme Compétences VÉ. Le grand avantage, c’est qu’il s’agit d’un programme bien structuré conçu spécifiquement pour les techniciens déjà à l’emploi d’un atelier de mécanique qui veulent parfaire leurs connaissances.

« De plus, il est disponible partout au Québec grâce à la collaboration des CPA régionaux. » M. Piguet invite fortement les mécaniciens et les apprentis à compléter l’auto-évaluation pour voir où ils se situent.

Son collègue formateur Erik Émond abonde dans le même sens.

« Par nature, les mécaniciens sont curieux, explique-t-il. Ils apprennent constamment en travaillant sur des voitures dont la complexité évolue à chaque nouveau modèle. De pouvoir ainsi bonifier leurs connaissances est une très belle opportunité. C’est pour cette raison que nous nous sommes assuré que l’auto-évaluation facilement disponible pour eux et que nos cours sont conçus pour les faire progresser dans leur métier. »

Comme l’indique M. Émond, avec une identification claire de son point de départ, le technicien peut ensuite s’adresse à son gestionnaire pour l’intéresser au programme Compétences VÉ.

Des avantages pour le technicien

Comme le mentionnait Erik Émond, un technicien qui complète la formation et réussit l’examen de fin d’apprentissage obtiendra une certification qui lui appartient et va le suivre durant toute sa carrière. C’est une belle valeur ajoutée à son parcours professionnel.

Qui plus est, l’attrait pour le travail sur les véhicules électriques et hybrides, qui comportent des technologies très avancées, est réel. C’est un tout nouveau volet d’expertise pour le technicien.

Des avantages pour le garagiste

Le gestionnaire ou le propriétaire d’un atelier indépendant de mécanique automobile a tout intérêt à profiter de ce programme pour former un ou plusieurs de ses techniciens. Tout d’abord, c’est l’industrie avec l’appuis des CPA et du CSMO-Auto qui ont réussi à décrocher des subventions salariales pour soutenir ce programme qui, selon le gouvernement, permet à ce secteur de l’industrie automobile de se positionner pour l’avenir.

De plus, le fait d’avoir un technicien certifié dans son équipe lui permettra d’attirer et de fidéliser une toute nouvelle clientèle. Le nombre des voitures électriques et hybrides est encore restreint, mais en progression constante et représente un marché de créneau prometteur. Avoir un technicien certifié Compétences VÉ ajoute à l’image de l’entreprise et démontre à la clientèle l’importance qu’elle accorde à la mise à jour des compétences de son équipe technique.

Finalement, les ateliers où travaille un mécanicien ou un apprenti certifié vont apparaîte sur le Circuit électrique d’Hydro-Québec. Ainsi, la communauté des automobilistes utilisant des véhicules électriques, qui planifie ses déplacements selon les bornes de recharge affichées sur ce Circuit y trouva aussi les ateliers qui ont les compétences pour s’occuper de leur véhicule.

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X