fbpx

30 ans d’avant-gardisme

Sous bannière Monsieur Muffler Québec, l’atelier de Marc Bussières et de ses associés est des plus recherchés, même des professionnels de l’entretien, vu son expertise en véhicules hybrides. Photo: Jean Rodier

Derrière les portes de quelque enseigne, il y a de plus en plus fréquemment de quoi renverser clients et professionnels.

Tout est mathématique, dit l’expression populaire. Rien n’est plus vrai comme le prouve le quotidien de Marc Bussières et de ses associés Gordon Low et Jimmy Moreau.

Originaire de Dolbeau et petit-fils d’un garagiste, ce n’est pas par la génétique qu’il a été agrippé par l’entretien automobile, ni par le ménage qu’il faisait très jeune dans un atelier.

C’est plutôt par un stage en finances qui, à la fin de son DEC, avait suscité en lui de l’intérêt pour ce secteur, et l’avait conduit à se joindre au groupe de Patrick Simard et Gaétan Métivier.

Chiffres et stratégie

Entouré de ces passionnés de gestion et de services d’entretien de pointe, Marc Bussières s’était tout aussi enflammé pour cette vocation et ses constants défis.

S’étant découvert un talent de stratège vite perçu par ces franchisés, qui ont compris qu’il était un analyste dont l’acuité raffinerait leur administration, ils en ont fait un équipier à part entière.

Après avoir acquis Les Spécialités d’autos MAS, qui appartenait à Marc-André Soucy, Patrick Simard n’avait pas hésité à lui confier la gérance de cet atelier dès qu’il en eut terminé la relance suivant la formule du groupe.

Mordu d’évolution

Ce jeune spécialiste en comptabilité n’avait pas tardé au tout début des années 90 à faire connaître les couleurs propres à sa génération, dont le souci toujours présent d’être franchement d’avant-garde.

Avec le recul, il est évident que c’est sa conception de la profession et ses solides valeurs colombiennes, toutes humaines, qui l’ont mené sans à-coups à cet aujourd’hui d’un autre monde.

S’il est courant de dire que le milieu de la mécanique automobile a connu plusieurs grandes crises depuis 1990, Marc Bussières les a plutôt vues comme de grandes étapes d’évolution.

Fine pointe = Croissance

Injection, OBD-II, informatique, automatisation sont des mots qui à ses oreilles sont pure musique d’expert en chiffres et de mordu d’apprentissage, ainsi que de nouveautés.

Deux forts signes confirment ce fait indéniable : un équipement de la plus fine pointe, dont un démonte-pneu et une équilibreuse de tout dernier cri, Hunter Road Force Elite et Revolution, et la qualité de l’environnement.

Bien que ce soit par le tout qu’on juge un commerce, ce sont ces aspects qui illustrent fondamentalement les assises sur lesquelles tiennent sa carrière et cet atelier finalement acquis en juin 2017 avec ses deux partenaires.

Vert d’origine

Son approche ne diffère en rien de celle de ses premières années. Selon lui, choisir ce qu’il y a de mieux et de meilleur, avec l’assentiment de l’ensemble de l’équipe de l’atelier, sera toujours synonyme de croissance.

Derrière ce qui peut paraître clinquant mais combien excellent et efficace, il y a aussi cette notion environnementale faite sienne avant même que ne soit créée la formule de la Clé Verte, dont il détient le niveau Platine.

L’épaisseur du cartable de la Clé Verte l’avait un instant surpris, mais il n’en a eu cure après avoir aussitôt constaté que l’atelier répondait aux critères avant la lettre, qu’il était déjà un modèle de « verdeur ».

Haut niveau technique

Mais même si un atelier répond aux plus hautes normes administratives et environnementales, ce n’est pas ce qui en fait la réputation ; ce dont Marc Bussières est éminemment conscient depuis le début.

La formation continue et le perfectionnement le plus poussé y sont par le fait même une priorité absolue : seule façon d’ailleurs de ne perdre un temps fou à chaque problème jamais vu… et un client frustré.

Cette rentable obsession fait de son atelier un lieu très réputé quant à la capacité de ses partenaires à résoudre, avec le concours de Wilson Almeida au besoin, ce qui relève de la plus récente technologie.

Équipe bien balancée

Ce qui renforce sa renommée, c’est sans conteste le halo qui émane de ses associés, collègues de longue date, maîtres et Compagnons que sont Gordon et Jimmy.

À ceux-ci s’ajoutent Jean-Philippe, également classé Compagnon, Thomas, fraîchement diplômé en Mécanique, et Gervais, un aligneur de la génération de ces champions qui détectent même les anomalies des constructeurs.

L’équipe du trio d’associés : Gervais Chenel, Sylvain Fournier, Jean-Philippe Vallée et Thomas Vigneault PHOTO Jean Rodier

En première ligne, Sylvain — un conseiller technique dont la touche personnelle pour la relation avec les clients correspond à leurs attentes — seconde Marc à l’accueil.

Clé de sa réputation

Quant au quotidien pimenté de travaux simples et divers, allant de l’entretien préventif depuis longtemps préconisé par son réseau, aux travaux nécessaires ou urgents, il est géré de façon logique.

Ce que les automobilistes y apprécient au premier degré est le fait que l’entretien s’y fait non pas suivant une charte, mais en fonction de ce qu’il y a vraiment lieu d’exécuter selon un échéancier propre au véhicule.

La cote de l’atelier Les Spécialités d’autos MAS, dont il est Président, est plus que conforme à son statut de garage recommandé CAA-Québec et d’Employeur exceptionnel.

Catégories : Éditorial, Mécanique
Étiquettes :

Articles populaires

Autosphere Mag

AM-Banner.gif

Calendrier

octobre

28oct9:00 am10:15 amWebinaire NAFADe l'Everest au Sahara

novembre

02novToute la journée06SEMA360Virtual

02nov(nov 2)8:00 am06(nov 6)8:00 amDrivingSales Executive SummitVirtual Edition!

03novToute la journée052020 AAPEX

Nos partenaires

Menu
X