fbpx

Repentigny dit oui à l’autopatrouille électrique

Autosphere » Parc » Repentigny dit oui à l’autopatrouille électrique
L’autopatrouille électrique s’est avérée une solution positive à la ville de Repentigny. Photo Ville de Repentigny

Après neuf mois de projet-pilote, la Ville de Repentigny et son Service de police (SPVR) ont dévoilé les résultats de la mise en opération de la première autopatrouille électrique Ford Mach-E. 

Ces derniers mois ont permis au SPVR de découvrir une voiture adaptée à ses besoins en plus d’être une option écologique fort intéressante.

Pour la présidente de la Commission de sécurité urbaine, Chantal Routhier : « Ce projet précurseur et novateur en matière de sécurité publique a permis de susciter des réflexions afin de faire évoluer l’outil de travail par excellence de nos patrouilleurs, notamment l’ergonomie du véhicule et son identification visuelle pour une meilleure visibilité pour les citoyens et les agents. »

Démarré en 2019, ce projet émane d’une volonté de la Ville de Repentigny de réduire ses gaz à effet de serre.

Après plusieurs mois de recherche, de développement, d’analyse et de construction, le SPVR, accompagné de la compagnie québécoise Cyberkar, a été en mesure de mettre en service son véhicule modifié et adapté à la réponse aux appels d’urgence au mois d’août 2022.

Cette phase test a permis de récolter des données sur l’utilisation générale du véhicule dans un environnement réel, par exemple, l’efficacité de la batterie lors de diverses interventions policières, dans des conditions variées ou encore lors d’une utilisation en continu.

« Depuis bientôt un an, les regards sont tournés vers le SPVR en attente des conclusions d’une initiative visant l’électrification d’une flotte d’autopatrouilles. Nous sommes particulièrement fiers aujourd’hui de dire à l’ensemble des municipalités du Québec que notre projet, qui a rayonné auprès des plus grandes villes nord-américaines, donne des résultats plus que satisfaisants. Nous sommes en mesure de confirmer que nous poursuivrons l’électrification de notre flotte de véhicule de police. D’autres analyses seront réalisées dans les prochains mois afin de bien évaluer nos besoins en fonction des nouvelles technologies développées depuis 2019 », affirme Nicolas Dufour, maire de Repentigny dans un communiqué de presse émis pour l’occasion. « Comme gouvernement de proximité, nous avons une responsabilité en matière de protection de l’environnement. Il faut trouver des solutions et envisager des avenues différentes pour les générations futures. »

Un véhicule répondant aux besoins de la patrouille

L’Institut du véhicule innovant, responsable de recueillir et d’analyser les données du projet-pilote, est venu donner les conclusions de ses analyses devant plus de 50 représentants des corps de police, organismes publics et médias.

Sa conclusion est que la technologie des véhicules électriques actuels répond en tout point aux besoins de la patrouille à Repentigny. Tout au long du projet-pilote, en aucun temps la recharge n’a représenté d’enjeux pour les opérations policières en plus de bien s’insérer dans l’horaire des agents utilisateurs. 

La batterie de 68 kWh du Mach-E Select s’est montrée suffisante pour les besoins du SPVR. Cependant, l’utilisation d’une borne de recharge rapide dédiée est nécessaire pour parvenir à suffire à la réalité policière.

Il est possible de conclure que le véhicule promet des gains environnementaux significatifs, soit huit fois moins de GES pour une période d’utilisation de cinq ans et que la voiture devient rentable sur le plan financier à partir de sa deuxième année d’opération en plus d’être 22 % moins dispendieuse à opérer, précisent les résultats.

Plusieurs défis

« Certes, ce projet-pilote a eu son lot de défis pour notre organisation. Plusieurs ajustements et correctifs ont dû être apportés en cours de route. Nous souhaitons remercier nos agents utilisateurs qui ont démontré patience et persévérance. C’est très satisfaisant pour notre organisation d’avoir mené à bien ce projet ambitieux et de le conclure sur des résultats positifs. Concernant le virage d’identité visuelle, nous avons été témoin des réactions positives des gens sur la route. Ceux-ci nous identifient beaucoup plus facilement et sont heureux de voir l’auto bleue », se réjouit Jean-Claude Roch, inspecteur-chef responsable du projet-pilote.

Le rapport complet d’analyse de l’Institut du véhicule innovant paraîtra à la mi-juin.

 

Catégories : Éditorial, Parc
Étiquettes : Gestion, Repentigny,

EMPLOIS

 
Chaput Automobile
Préposé.e à l'esthétique automobile
 
  VARENNES
  Permanent
 
 
Chaput Automobile
Technicien.ne de classe 2 ou 3 - à partir de 30 $ de l'heure selon l'expérience
 
  VARENNES
  Permanent
 
 
Porsche Rive-Sud
Conseiller.ère technique interne
 
  SAINT-HUBERT
  Temps plein
 
 
Brossard chevrolet buick gmc
Conseiller.ère technique
 
  BROSSARD
  Permanent
 
 
Mazda Gabriel St-Laurent
Réceptionniste
 
  MONT-ROYAL
  Temps plein
 

ARTICLES POPULAIRES