fbpx

L’autopatrouille électrique de Repentigny dévoilée

Autosphere » Parc » L’autopatrouille électrique de Repentigny dévoilée
La nouvelle autopatrouille électrique de la ville de Repentigny sera mise à l’essai à partir du 6 juin. PHOTO Stéphane Deschamps

La Ville de Repentigny et son Service de police ont présenté la toute première autopatrouille électrique au Québec pouvant répondre aux appels d’urgence, une Ford Mustang Mach-E, dans le cadre des Assises annuelles de l’Union des municipalités du Québec le 13 mai.

Ce rendez-vous est le premier événement d’une longue série qui permettra à Repentigny et à son collaborateur, Cyberkar, de présenter aux autres villes, aux services de police et au grand public d’ici et d’ailleurs, ce projet avant-gardiste.

Avec ses composantes technologiques, qui contribuent à la protection de l’environnement par la réduction des gaz à effet de serre, l’avenir de ce véhicule électrique est prometteur, indiquent les responsables dans un communiqué de presse émis pour l’occasion.

« L’intérêt pour notre autopatrouille électrique est grandissant. Nous espérons que ce projet innovant et audacieux pourra inspirer d’autres villes et corps de policiers du Québec et les encourager à remplacer progressivement leur flotte de véhicules par des modèles électriques », affirme Nicolas Dufour, maire de Repentigny. « Je suis immensément fier de tout le travail accompli par nos équipes dans la réalisation de ce projet unique, qui positionne aujourd’hui Repentigny comme la ville offrant la solution écologique la plus complète en Amérique du Nord. »

Essais sur le terrain

L’entrée en fonction de la voiture débutera le 6 juin dans les rues de la Ville de Repentigny et de Charlemagne, territoires desservis par le SPVR. Cette phase de tests, qui s’étendra sur six mois, a pour but de récolter des données sur son utilisation générale dans un environnement réel. On mesurera par exemple, la conduite et l’efficacité de la batterie lors de diverses interventions policières, dans des conditions variées et lors d’une utilisation en continu. 

Identité visuelle

En plus de collaborer de près à revoir l’ergonomie du véhicule, un comité paritaire, auquel participaient des membres de l’équipe de patrouille, a pu échanger sur sa nouvelle identité visuelle. L’idée était d’appliquer les meilleures pratiques pour les voitures des services d’urgence en l’adaptant au contexte nord-américain. Cela, par l’utilisation de couleurs contrastantes telles que le jaune et le bleu, qui est l’une des combinaisons les plus efficaces de nuit comme de jour, et l’ajout d’une bordure réflective sur les contours du véhicule. 

Le visuel retenu comporte des composantes d’inspiration du marquage Battenburg, un design de damiers avec couleurs en alternance, et répond à l’objectif d’optimiser la visibilité du véhicule, qu’il soit arrêté ou en déplacement, et ce, à une distance minimale de 500 mètres. Cela a pour effet de renforcer la sécurité du personnel policier et de la population en réduisant les accidents.

L’utilisation de couleurs contrastantes, le jaune et le bleu, permet une meilleure visibilité de ce véhicule unique. PHOTO Stéphane Deschamps

Une tournée

À la suite des Assises annuelles de l’UMQ, la voiture prendra part au Salon du véhicule électrique de Québec du 13 au 15 mai. Ce sera une occasion unique de venir rencontrer l’équipe d’experts qui a contribué à la transformation de la Mach-E en autopatrouille et de discuter avec eux du projet et des modifications apportées au modèle d’origine.

L’autopatrouille du SPVR prendra ensuite la route pour la ville de New York, où elle participera au NYC Fleet Show, un salon du véhicule et de l’équipement, les 25 et 26 mai. Des discussions avaient déjà été amorcées l’hiver dernier, notamment avec le New York City Department of Citywide Administrative Services, en lien avec leur achat de 184 Ford Mustang Mach-E. 

À la fin mai, c’est l’ensemble des équipes de direction des services de police du Québec qui pourront découvrir la première autopatrouille électrique lors du Colloque de l’Association des directeurs de police du Québec. Les participants seront à même de constater l’ergonomie entièrement revue, en collaboration avec l’Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail, secteur affaires municipales (APSAM), pour assurer une sécurité accrue et un meilleur environnement de travail pour le personnel policier.

« Nous désirons mettre à profit la technologie et l’expertise innovantes que nous avons développées dans ce projet avec le SPVR au bénéfice des autres services de police du Québec. D’ailleurs, le projet vitrine que nous avons annoncé en mars dernier, et pour lequel nous avons obtenu une subvention du ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI), leur permettra justement d’accueillir une Mach-E modifiée afin d’en faire l’essai », ajoute Jonathan Boivin, responsable du développement des affaires, chez Cyberkar.

En plus de participer à ces événements, l’autopatrouille Mach-E fera partie d’une collaboration unique avec l’École nationale de police du Québec (ENPQ). En effet, des formations exclusives y seront données pour apprendre la conduite d’un véhicule de police 100 % électrique. 

 

Catégories : Éditorial, Parc
Étiquettes : ,

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Menu
X