fbpx

Une Corvette qui manque de chaleur

Autosphere » Mécanique » Une Corvette qui manque de chaleur
Steve Oborne. PHOTO Bianca Diorio

Un système de contrôle de température d’habitacle qui ne fonctionne pas bien nous a demandé une nouvelle enquête.

Il y a des jours où on fait des réparations qui, complexes et simples en même temps, nous apportent un niveau de satisfaction et de fierté élevé en tant que technicien. Prenons par exemple cette réparation que nous avons effectuée sur une Corvette décapotable 1989.

La plainte du client : le système de chauffage et de climatisation automatique semble ne pas être en mesure de maintenir la température voulue dans l’habitacle.  

Ça nous laisse froids

À notre première vérification, on peut très bien observer que si on met la température désirée au plus chaud, la température de l’air qui sort du système de ventilation reste très froide. On ne peut avoir de chaleur. Avant de chercher plus loin, étant donné que c’est un système avec un contrôle électronique, la première tâche serait de vérifier s’il y a des codes d’anomalie.  

En 1989, on nous demande d’appuyer sur Ext Temp et Auto pour que le module nous indique les codes présents. Prenez note que si cette manœuvre ne fonctionne pas, c’est que vous n’avez pas choisi le bon bouton Auto. Aucun code de présent pour l’instant. Dans cette situation, on passe à la charte de Symptom testing, et on descend à Temperature of air discharged from vents is incorrect, no fault codes, qui nous dirige à la charte test A : Heater and A/C Programmer.

Cette première série de tests nous fait vérifier l’alimentation et la masse du module qui contrôlent les différentes valves au vacuum pour la direction de la ventilation et l’actionneur de la température. Tous passent le test, alors on passe au tableau 2. C’est ici que l’on trouve le problème. Ici, on nous fait vérifier l’alimentation de l’actionneur de température et l’intégrité des fils. L’alimentation 12 V n’y est pas. Cette conclusion nous mène au tableau 4. Ce tableau nous fait compléter une dernière vérification, question de confirmer que le module est vraiment en défaut, ce qui est le cas.

À l’intérieur du module

Puisque la pièce n’est pas disponible, on décide d’ouvrir le module (A/C Programmer), question de voir s’il n’y a pas quelque chose qu’on puisse y faire. C’est ici qu’on peut constater que deux soudures sur la carte de circuits imprimés sont compromises. Deux petites soudures ont suffi pour rendre le système opérationnel comme en 1989.

Un client plus que content de retrouver sa Corvette réparée, juste à temps pour la saison estivale !

Sur ce circuit, deux soudures étaient coupables du problème. PHOTO Steve Oborne

Steve Oborne est propriétaire, avec sa conjointe, Jennifer Gilbert, de l’Atelier Oborne Service de Val-Joli. Il baigne dans la mécanique depuis son enfance. [email protected].

 

Catégories : Chronique, Mécanique
Étiquettes :

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Menu
X