fbpx

Le pour et le contre des différents types de suspension

car suspension

Une compréhension fondamentale de ce qui existe et de son fonctionnement peut toujours être extrêmement bénéfique, même pour les techniciens expérimentés.

Parfois, il est bon de revenir à l’essentiel. Et lorsqu’il s’agit de suspensions de véhicules, la compréhension des types de configurations existant dans le parc automobile et de leurs exigences en matière d’entretien peut s’avérer utile tant pour les techniciens chevronnés que pour les jeunes apprentis.

Récemment, Mevotech a organisé un webinaire intitulé : Suspension 101 – Le pour et le contre des différents types de suspension. L’objectif était d’examiner non seulement les avantages et les inconvénients des différents systèmes de suspension, mais aussi les avantages offerts par l’installation de pièces de rechange plus robustes.

Victor Moreira, directeur des services techniques de Mevotech, et Mac Chastain, spécialiste des produits, ont une fois de plus joué le rôle d’animateurs, fournissant aux participants une foule d’informations précieuses en seulement 30 minutes.

Lorsqu’on examine la conception des suspensions, chacune d’entre elles nécessite sa propre analyse diagnostique et sa propre procédure de réparation/remplacement pour maintenir des performances optimales après les réparations et l’entretien.

Un composant essentiel

L’importance de la suspension dans le fonctionnement global d’un véhicule est également souvent négligée, notamment par les consommateurs.

Comme l’a fait remarquer Victor Moreira, la suspension est le seul lien entre les pneus et le véhicule lui-même. « Elle pousse le pneu dans la route, et il doit donc rester en contact avec la surface sur laquelle il roule », explique Victor Moreira.

Elle permet également au véhicule de se diriger et, en même temps, elle protège le véhicule et ses occupants des surfaces inégales et changeantes sur lesquelles les roues roulent.

Les premières conceptions de la suspension des véhicules étaient fortement inspirées de celles des charrettes et des buggys tirés par des chevaux, avec un essieu à poutre pleine.

Progressivement, au fil du temps, la suspension est devenue plus sophistiquée. Ainsi, les essieux à poutres ont été remplacés par des systèmes indépendants à l’avant, puis par des systèmes totalement indépendants, jusqu’aux suspensions multibras modernes que l’on trouve sur de nombreux véhicules européens et, de plus en plus, asiatiques et nationaux.

Types de suspension

Si l’on veut peser le pour et le contre des différents types de suspension actuellement disponibles, la plupart d’entre eux entrent dans les catégories suivantes :

ESSIEUX SOLIDES/ESSIEUX À POUTRES

Très utilisés sur les camionnettes et les véhicules 4×4.

  • Avantages :
    • Les essieux pleins sont immensément solides et peuvent supporter le poids élevé et le couple élevé du moteur.
    • Ils sont simples et directs à réparer.
  • Inconvénients :
    • En raison de leur conception, ils ne sont pas optimisés pour la maniabilité.
    • La traction peut être compromise dans les virages et la conduite peut être rude, tout comme la stabilité à grande vitesse.
    • Les essieux à poutre sont similaires, mais n’ont pas de fonction d’entraînement des roues et se trouvent souvent sur des véhicules plus anciens à traction avant.
DOUBLE TRIANGULATION (BRAS COURT/LONG)

Convient à tout, des voitures ordinaires aux véhicules de course.

  • Avantages :
    • Système de suspension indépendant qui peut être optimisé pour la maniabilité.
    • La conception à double triangulation permet un réglage optimal et un contact optimal avec les pneus.
  • Inconvénients :
    • Cette conception prend une quantité considérable d’espace.
    • Il y a de multiples réglages et de multiples points d’usure, ce qui ajoute du temps et du coût aux réparations.
DOUBLE POUTRE EN I

Une variation sur le thème indépendant et que l’on trouve généralement sur les camions Ford des années 1980 et 1990.

  • Avantages :
    • Essentiellement un système d’essieu oscillant, il peut supporter une grande quantité de poids.
  • Inconvénients :
    • La conception limite la maniabilité globale par rapport aux autres conceptions de suspension indépendante.
JAMBE DE FORCE MACPHERSON

Les jambes de force MacPherson sont un système indépendant où un bras de commande inférieur est relié à un ensemble combiné d’amortisseurs où le point de pivot supérieur de l’amortisseur est utilisé pour contrôler le mouvement au sommet.

On les trouve le plus souvent sur les voitures particulières et les utilitaires multisegments.

  • Avantages :
    • Une conception compacte et relativement peu de pièces font de ce système une option efficace et rentable pour de nombreux équipementiers.
  • Inconvénients :
    • Réglages limités et effet de couple sur certaines applications plus puissantes à traction avant.
MULTI-LINK

Se trouve principalement sur les véhicules européens et haut de gamme.

  • Avantages :
    • Conçu pour maximiser la maniabilité et le confort de conduite.
  • Inconvénients :
    • La performance s’accompagne d’une complexité accrue et de coûts d’entretien et de réparation.
    • De nombreux techniciens considèrent que les systèmes multibras sont parmi les plus difficiles à diagnostiquer et à réparer.
Comprendre les types de systèmes de suspension

Pour les techniciens, la compréhension des types de systèmes de suspension existants et de leur fonctionnement peut avoir un impact majeur sur la compétence et la qualité des réparations. Il est particulièrement important de positionner correctement les composants de la suspension lors de leur entretien et de respecter les procédures de serrage correctes.

En outre, M. Moreira a fait remarquer qu’un alignement des quatre roues doit être effectué une fois les réparations terminées lorsqu’un technicien effectue des travaux sur la suspension.

« Lors du démontage et du remontage, nous devons nous assurer d’effectuer un alignement des quatre roues pour vérifier que tout est en ordre et que le véhicule suit correctement. »

L’alignement est essentiel

Si l’alignement n’est pas 100 % correct, cela peut entraîner de multiples problèmes sur la route. Comme l’usure prématurée des pneus, des tirants, des bras de contrôle, des bagues, des ressorts et des jambes de force.

Non seulement il peut s’avérer coûteux pour le consommateur de faire réparer ces éléments, mais la suspension usée peut également compromettre de manière significative les performances et la sécurité du véhicule sur la route. Et à notre époque, ce n’est tout simplement pas acceptable.

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

juin, 2021

Nos partenaires

Menu
X