fbpx

La COVID brouille les habitudes par Pierre Beaudoin

Autosphere » Mécanique » La COVID brouille les habitudes par Pierre Beaudoin
Le changement des habitudes demande un ajustement des entretiens. PHOTO Shutterstock

Je vous invite à prendre connaissance des constats et des solutions qui m’ont été récemment livrés par Éric Lessard, Centre de l’auto Sillery.

J’en suis rendu à une troisième chronique qui traite de nouvelles pratiques afin d’arrimer les services d’entretien automobile aux contrecoups laissés par cette interminable pandémie.

Clientèle jeune ou âgée, aujourd’hui moins d’écart

Avant la pandémie, nous étions particulièrement soucieux d’offrir à notre clientèle plus âgée des services personnalisés adaptés à leurs habitudes de conduite. 

À titre d’exemples : peu de kilométrage parcouru annuellement, véhicule utilisé pour de courts trajets, voiture immobilisée pour plusieurs journées consécutives, automobile garée dans des abris temporaires l’hiver ou dans des lieux qui présentent un taux élevé d’humidité.

L’actuelle pandémie bouleverse les habitudes des consommateurs automobilistes comme celles de jeunes automobilistes et de jeunes familles visés par l’avènement du télétravail. 

Si bien que nous devrons offrir aujourd’hui, à plusieurs de nos clients, jeunes ou âgés, des services similaires appropriés pour des véhicules moins utilisés et moins sollicités.

Offrir l’installation de chargeur de maintien intelligent

Cette pandémie a apporté, pour l’ensemble des garagistes un lot de batteries à remplacer, mais cette dernière prendra fin un jour. En contrepartie, pour plusieurs consommateurs, le télétravail sera appelé à rester.

Pour éviter à cette clientèle de futurs problèmes de batterie, nous offrons l’installation d’un chargeur de maintien intelligent. En plus de prolonger la vie de la batterie, il pourra faciliter le démarrage du véhicule l’hiver prochain.

L’entretien des freins à la loupe

De plus, un parc de véhicules qui roulent moins a encore une fois été la preuve de l’importance de l’entretien périodique du système de freinage. 

L’épidémie de freins collés, connue au cours des derniers mois, nous oblige à parfaire nos pratiques.

Il nous faut maintenant questionner davantage notre clientèle à la réception du véhicule ou consulter précisément le dossier de ce dernier, afin d’être bien informés de l’usage actuel qu’en fait le propriétaire.

Ainsi, nous pourrons offrir des pièces bien adaptées à de nouvelles habitudes de conduite résultant du télétravail, à titre d’exemple.

Comme d’offrir des garnitures de freins appropriées à des véhicules peu utilisés, contrairement à des véhicules plus sollicités ou dont nous visons à assurer une haute performance.

Et le calendrier d’entretien dans tout cela ?

Il nous faut maintenant analyser, sous un autre angle, les calendriers d’entretiens prescrits. Des véhicules qui roulent moins, ou surtout sur de courts trajets, font émerger de nouvelles problématiques. 

En effet, au cours des derniers mois, nous avons noté un nombre élevé de véhicules dont l’huile moteur était contaminée, une situation qui résulte habituellement de la conduite hivernale sur de courts trajets, sans que le moteur ne puisse atteindre sa température normale d’opération. 

Aussi, il nous faut parfois devancer le remplacement des bougies d’allumage car, pour un véhicule soumis uniquement à une conduite urbaine, le kilométrage de remplacement prévu à 160 000 kilomètres ne tient plus la route.

Vos récentes expériences en cette période de pandémie vous ont amené à de nouvelles pratiques dans votre entreprise. Je vous invite à communiquer avec moi, afin de les partager avec les membres de l’industrie.


Pierre Beaudoin, qui a fait carrière à CAA-Québec durant 43 ans, est consultant en entretien automobile. [email protected]

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

septembre, 2021

Nos partenaires

Menu
X