fbpx

L’édition d’août / septembre d’Autosphere Mag est maintenant en ligne

Autosphere » Concessionnaires » L’édition d’août / septembre d’Autosphere Mag est maintenant en ligne

Alors que les affaires reprennent, nous devons continuer de surmonter les obstacles.

Il apparaît de plus en plus évident que la reprise économique post-COVID tant espérée ne sera pas aussi linéaire que certains le croyaient.

Nous supposions que la vaccination agirait comme un interrupteur qui ferait passer notre monde de la noirceur à la clarté, mais la réalité risque d’être bien différente.

Nous voyons déjà les difficultés liées à ce modèle de « reprise linéaire », notamment en raison de l’hésitation à se faire vacciner, des nouveaux variants et du manque de vaccins dans les pays moins favorisés.

Cette pénurie entraîne des problèmes au niveau de la chaîne d’approvisionnement, qui réduisent d’autant les espoirs d’un « retour à la normale » des propriétaires d’entreprises comme des employés.

Nos chaînes d’approvisionnement sont si étroitement liées, qu’une éclosion de COVID-19 dans une partie du monde a un impact sur la disponibilité des produits dans d’autres régions du globe.

 

isabelle courteau am aout exergue

Deux pas en avant…

J’ai l’impression que nous progressons au rythme de « deux pas en avant, un pas en arrière ».

Dès que nous croyons pouvoir reprendre nos activités, un élément imprévu nous oblige à revoir notre stratégie.

  • Pouvons-nous rappeler tout le personnel ?
  • Laisser tomber les masques ?
  • Organiser des évènements dans l’industrie ou y assister ?

Nous avons à peine le temps d’y songer que la COVID-19 se pointe le bout du nez et nous force à faire un pas ou deux en arrière.

Le point positif, c’est que globalement, nous allons dans la bonne direction. Les choses s’améliorent, les entreprises rouvrent leurs portes, les gens retournent au travail et l’économie redémarre.

Nous devrons toutefois apprendre à faire face au changement en perfectionnant l’art de s’adapter.

En d’autres termes, malgré les hauts et les bas que nous réservent les semaines et les mois à venir, nous pourrons nous ajuster et surmonter tous les défis auxquels nous serons confrontés en faisant preuve de souplesse.

Vous trouverez dans ce numéro d’Autosphere Mag d’excellents exemples de la façon dont notre industrie s’adapte aux changements.

Par exemple, Chris Hill, chroniqueur de Défis de gestion, explique comment la pandémie a bouleversé les pratiques d’approvisionnement en obligeant les gestionnaires de parcs à prolonger le cycle de vie de leurs véhicules actuels.

Un autre facteur à prendre en considération est la nature des relations avec la clientèle après la pandémie.

Il appert que certains consommateurs seront parfaitement à l’aise de transiger en personne avec le détaillant alors que d’autres préféreront les transactions à distance afin de limiter les contacts humains autant que possible. Encore ici, il y a nécessité de faire preuve de souplesse pour répondre aux besoins de ces deux types de clientèle.

J’ai entendu récemment une conseillère aux entreprises émettre un avis judicieux : « Ce n’est pas le moment de couler vos plans et politiques dans le béton. Vous devez demeurer flexible et vous adapter aux changements. »

Voilà assurément un bon conseil en cette période de revirements constants.

Catégories : Concessionnaires, Éditorial
Étiquettes :

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

septembre, 2021

Nos partenaires

Menu
X