fbpx

Éviter les ruptures de stock en matériel

Autosphere » Pneus » Éviter les ruptures de stock en matériel
La gestion des inventaires de matériel de centres de pneus est essentielle pour que les ateliers aient tout ce dont ils auront besoin pour répondre à la demande. Photo Adobe Stock

La gestion des inventaires du matériel nécessaire aux opérations dans les centres de pneus peut occasionner des situations problématiques quand les petites pièces dont on a besoin en période de pointe viennent à manquer.

Qu’il s’agisse de masses d’équilibrage, de boulons, de capteurs de pression ou de valves, toutes ces petites pièces qui se déclinent en une variété de formats pour autant d’applications demandent un suivi constant des inventaires.

Pour les distributeurs de matériel et d’équipements destinés aux centres de pneus, le support à la clientèle joue un rôle important dans le maintien des relations commerciales, certes, mais aussi dans l’assurance que les ateliers auront tout ce dont ils auront besoin pour répondre à la demande.

« Nous voyons plusieurs approches différentes dans les centres de pneus en matière de gestion du matériel », constate David Cantin, président de Cantin Distribution. « On voit que parfois les plus petits ateliers tendent à improviser davantage. D’un autre côté, certains centres de pneus optent pour des systèmes de gestion d’inventaire plus précis, notamment par l’utilisation de barres codes reliés à leur plateforme de gestion. Ainsi, le département des achats peut voir en temps réel l’état des stocks et commander rapidement le matériel qui risque de manquer. Ce type de gestion élimine les erreurs de commande et quand tout est inscrit dans les inventaires, cela permet de bien tracer les produits. »

Pour que cette approche fonctionne rondement, il faut que tous les utilisateurs prennent l’habitude de scanner les codes sur les boîtes ou les sacs de produits.

Commandes en ligne

Pour David Cantin, de Cantin Distribution, la gestion numérique des inventaires dans les centres de pneus réduit les erreurs et les risques de ruptures de stock. Photo Distribution Cantin

Un centre de pneus qui gère ainsi ses inventaires peut aussi passer ses commandes directement par le truchement du site transactionnel de Cantin Distribution. Cette boutique en ligne indique les prix et la disponibilité du matériel. Les commandes peuvent se faire sur le site sans utiliser le téléphone, ce qui sauve du temps au gestionnaire des achats.

Cantin Distribution analyse aujourd’hui la possibilité d’automatiser les achats grâce à l’avancée des technologies d’intelligence artificielle. « On parle ici d’une solution où le matériel nécessaire aux opérations de l’atelier serait commandé automatiquement à la lumière de ses besoins. On regarde en ce moment comment cela pourrait s’appliquer à nos opérations », précise M. Cantin.

Entre-temps, le rôle des représentants du distributeur sur la route demeure essentiel. « Le contact humain reste important dans notre industrie, souligne le président. Les commandes se font encore beaucoup lors de ces visites régulières où nos spécialistes vont faire la tournée du matériel et passer les commandes en collaboration avec le gestionnaire des achats de l’atelier. »

Des experts-conseils

Dominic Labelle mentionne que la relation de confiance entre le représentant et son client est essentielle à la saine gestion des inventaires de matériel. Photo Les Équipements Qué-Mont

C’est d’ailleurs une des approches préconisées par Dominic Labelle, président de Les Équipements Qué-Mont. « Ce n’est pas aux centres de pneus de garder de lourds inventaires de matériel dans leurs locaux, c’est notre travail. Nos représentants passent en atelier minimum aux cinq semaines, plus souvent dans le cas de centres de pneus à forts volumes. Les commandes seront faites avec l’acheteur ou parfois, c’est le représentant qui va faire le tour des inventaires et monter la liste des produits nécessaires que l’acheteur va approuver. Il ne sert à rien de charger les inventaires au maximum en périodes creuses, sachant que le représentant passera quelques semaines plus tard. »

Comme l’indique M. Labelle, le distributeur a accès à l’historique d’achat de ses clients et peut s’en servir pour une bonne évaluation des besoins. L’important est de ne manquer de rien.

Ici aussi les commandes peuvent se faire par le site transactionnel de Les Équipements Qué-Mont. « C’est un peu comme pour Amazon, explique le président. Les gens choisissent ce dont ils ont besoin et le mettent dans leur panier. Lorsqu’ils passent la commande, nous avons un expert qui la vérifie. Par exemple, il avisera l’acheteur que s’il veut douze craies pour marquer les pneus il ne devrait pas commander douze boîtes de douze craies, surtout s’il n’en utilise pas dix unités dans l’année. »

Dans un cas comme dans l’autre, les distributeurs indiquent l’importance pour les gestionnaires de centres de pneus de se faire prévoyants. La chaîne d’approvisionnement s’est stabilisée, cependant, la livraison juste à temps n’est pas nécessairement la meilleure approche. Le téléphone sonne encore chez les distributeurs pour qu’ils dépannent des ateliers qui manquent de matériel en période de fort achalandage.

« Avec la pénurie de main-d’œuvre et les aléas de l’importation, ce n’est pas recommandé de commander deux jours avant le début de la période de pointe », indique M. Labelle.

Un exemple d’ajustement

À partir du 3 février 2024, il sera interdit au Canada de fabriquer et d’importer des masses d’équilibrage (pesées) en plomb pour équilibrer les roues des véhicules routiers.

La nouvelle n’en est pas véritablement une. Dès 2014, le gouvernement fédéral avait lancé des consultations publiques afin de discuter avec l’industrie du retrait éventuel de masses en plomb dans l’équilibrage des roues.

L’argument justifiant ce retrait s’explique par des études qui révèlent qu’annuellement, 114 tonnes de plomb se détachent des roues et se retrouvent dans l’environnement canadien.

« Ce n’est pas une surprise et il n’y a pas de panique », mentionne Dominic Labelle. « Nous en entendons parler depuis au moins dix ans et le règlement devait s’appliquer en 2020, mais a été reporté à cause de la pandémie. » 

En prévision de l’application du règlement du ministère de l’Environnement et du Changement climatique Canada, le distributeur va consulter ses représentants et ses clients pour établir quel produit de remplacement sera le plus adéquat.

Des inventaires à écouler

Entre-temps, comme les autres distributeurs, il pourra écouler les inventaires de pesées en plomb, un processus qui devrait aller jusqu’au début de 2024.

« Il faut y penser tout de suite, mentionne M. Labelle. Plusieurs solutions existent et il n’y aura pas de rupture d’approvisionnement. Ce qu’il faut éviter pour nos clients c’est de remplacer une catégorie de produits par deux ou trois solutions différentes. Nous allons analyser si les masses d’équilibrage en acier, en zinc ou en acier recouvert de plastique sont des solutions pratiques et économiques pour nos centres de pneus. »

Une transition déjà en cours

De son côté, David Cantin affiche le même calme.

« Nous avons déjà établi des relations avec des fournisseurs de produits de remplacement, explique-t-il. Dès 2012, les masses en acier ont trouvé une place sur notre marché. Puisque la réglementation est déjà en application en Europe et dans certains États américains, on voit déjà des solutions alternatives en première monte sur les véhicules neufs. »

M. Cantin considère qu’il était grand temps de retirer du marché ce métal toxique pour l’environnement, mais aussi potentiellement pour la santé des techniciens.

« Le défi ne sera pas l’approvisionnement ni le prix, mais le changement des habitudes, mentionne-t-il. Les masses d’équilibrage en plomb présentaient des avantages, notamment par leur malléabilité qui les rendait plus faciles d’installation. Les techniciens devront s’y adapter. »

 

Catégories : Éditorial, Pneus
Étiquettes : Gestion, Produit et service

EMPLOIS

 
Carrossier Procolor St-Jérôme
Peintre
 
  SAINT-JÉRÔME
  Temps plein
 
 
Carrossier Kyoto
Contremaître d'atelier
 
  MIRABEL
  Temps plein
 
 
Chateauguay Honda Desjardins
Conseiller.ère en vente
 
  CHÂTEAUGUAY
  Temps plein
 
 
Acura Plus Blainville
Commis aux pièces
 
  BLAINVILLE
  Temps plein
 
 
Canadian Tire Whitby North
3rd or 4th Year Apprentice Service Technician
 
  WHITBY
  Temps plein
 

ARTICLES POPULAIRES