fbpx

Bridgestone reçoit une subvention pour faire avancer la recherche sur le guayule

Autosphere » Pneus » Bridgestone reçoit une subvention pour faire avancer la recherche sur le guayule
La subvention permettra d'accélérer les efforts de l'entreprise pour optimiser les arbustes de guayule afin d'en augmenter la teneur en caoutchouc et de produire des cultures à rendement plus élevé. PHOTO Bridgestone

Bridgestone Americas a reçu une subvention de recherche du Joint Genome Institute du ministère américain de l’énergie (DOE) pour faire progresser l’optimisation de la guayule, un arbuste désertique résistant à la sécheresse et prometteur comme nouvelle source de caoutchouc naturel pour la production de pneus.

« Le guayule présente un potentiel énorme pour faire progresser la biodiversité de l’approvisionnement en caoutchouc naturel et introduire des alternatives aux cultures existantes dans les zones en manque d’eau comme le sud-ouest désertique de l’Amérique », a déclaré William Niaura, directeur des matériaux durables et de l’économie circulaire chez Bridgestone Americas. « Cette subvention va accélérer nos efforts pour créer un modèle durable de culture et de récolte du guayule à l’échelle, ce que nous souhaitons réaliser d’ici la fin de la décennie. »

La subvention de recherche du DOE Joint Genome Institute vise à séquencer et à cartographier les gènes de trois variétés de guayule afin d’optimiser le rendement en caoutchouc de la plante. Les essais sur le terrain seront effectués dans les centres de recherche et les fermes de guayule Bridgestone en Arizona, en Californie, au Nouveau-Mexique et en Italie.

Bridgestone a lancé son initiative de recherche sur le guayule en 2012, lorsqu’elle a posé la première pierre d’un centre de traitement et de recherche sur le guayule à Mesa, en Arizona. Aujourd’hui, l’entreprise exploite le centre de recherche de Mesa, ainsi qu’une ferme de guayule de 281 acres à Eloy, en Arizona. Bridgestone a investi plus de 100 millions de dollars dans ses efforts de commercialisation du guayule, franchissant des étapes importantes comme la production du premier pneu fabriqué à partir de caoutchouc dérivé du guayule en 2015, et l’expansion continue de son programme de sélection moléculaire du guayule.

Actuellement, Bridgestone augmente le nombre d’agriculteurs locaux avec lesquels elle travaille dans le centre de l’Arizona, qui s’efforcent de convertir leurs terres agricoles pour récolter le guayule, qui a servi de solution à des cultures auparavant défaillantes en raison des pénuries d’eau croissantes qui affectent l’environnement. Grâce à cette collaboration avec les agriculteurs locaux, 200 nouveaux hectares de guayule devraient être plantés cette année. La conversion à des cultures moins gourmandes en eau est le résultat direct de l’accord conclu par Bridgestone avec le Fonds de défense de l’environnement (EDF), une ONG qui s’emploie activement à trouver des solutions à la pénurie d’eau du fleuve Colorado, qui sert à l’irrigation dans le centre de l’Arizona.

Pour concrétiser la vision de l’entreprise, qui consiste à fournir une valeur sociale et client en tant qu’entreprise de solutions durables, Bridgestone a fixé des objectifs visant à la réalisation d’une économie circulaire et à la neutralité carbone. Ces objectifs comprennent une réduction de 50 % des émissions de CO2 d’ici 2030 (par rapport à 2011), l’atteinte de la neutralité carbone d’ici 2050 et la fabrication de pneus à partir de matériaux 100 % renouvelables d’ici 2050.

 

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Menu
X