fbpx

Garage Pierre Devost & Fils – Toujours en solution haut de gamme

Autosphere » Pneus » Garage Pierre Devost & Fils – Toujours en solution haut de gamme
Pierre Devost, propriétaire du Garage Pierre Devost & Fils, et son fils Jonathan. PHOTO Jean Rodier

Devenir propriétaire en 2002 alors que les défis étaient multiples et complexes relevait d’une audace tout entrepreneuriale.

Il est encore vrai que tous les chemins, aussi inattendus soient-ils, mènent à Rome ; qu’avec le recul, on constate que tous nos pas devaient forcément nous conduire où on se trouve.

Natif de Richmond, Pierre Devost a un parcours qui correspond exactement à cette réalité, aux occasions jamais ratées, comme au fait de vivre pleinement tous les présents.

Même s’il n’était pas mordu de chars, Gérard Boutin, un ami de la famille, l’amène à la fin du secondaire à mettre le pied dans l’industrie chez Richard Lemire, de Drummondville, spécialisé en suspension de camions.

Peu de temps plus tard, le destin lui offre une autre voie. Ses parents s’étant établis à Saint-Hubert, il poursuit son apprentissage auprès de garagistes situés à deux pas de l’ancienne base, sur Cousineau.

Guides et père spirituel

Chez LDL et Pellicer, Lucien Dumesnil et Pierre Pellicer feront, par le fait même, partie des guides qu’il ne peut oublier, bien que son père spirituel ait été durant 8 ans son employeur de Québec : Gaétan Leroux.

Si, à ses débuts, Lucien lui a notamment inculqué pour toujours la notion du respect et l’importance de ne jamais y déroger, Gaétan a fortement contribué à en faire le professionnel et l’homme qu’il est devenu.

À la mi-vingtaine, Pierre Devost a ainsi eu la chance de faire le gros de ses classes à son Centre technique, en apprenant sous son œil averti aussi bien le jour et le soir, seul avec lui les samedis, dont le diagnostic.

Fonceur, il a sauté avec l’enthousiasme de la jeunesse sur l’occasion de devenir dès 2002 concessionnaire de l’atelier d’une station-service de la route de l’Église, avant de s’installer en 2009 dans le Parc Colbert.

Cette décision allait être la bonne vu l’importance du bassin que lui offre ce milieu industriel en matière d’entretien de parcs, de véhicules de service, dont les diesels, et d’autos de particuliers.

Le logique Plan B

Quant au complexe aspect de la main-d’œuvre qualifiée, il l’a vite et fondamentalement résolu en s’adjoignant ce fort en diagnostic qu’est comme lui le technicien Gerry Laliberté.

Ayant compris que personne en 2021 ne peut se targuer de tout savoir malgré une longue liste de formations, Pierre veille avec attention à ne pas dépasser la mesure lorsqu’un problème semble insoluble. 

Il estime qu’aussi ambitieux que l’ont soit à vouloir tout résoudre, il faut à certains moments mettre un holà au temps investi pour analyser un cas, jugeant plus à-propos, et de le confier aux experts qui y sont rompus.

« En 2021, il est logique d’offrir un service de haut de gamme en recourant, au besoin, aux experts ultraspécialisés. »

Pas question d’hésiter à soumettre certains cas à un collègue spécialisé en diagnostic très avancé, tel Bruno Bellavance, qui détient des connaissances très pointues et l’équipement approprié.

Ce n’est d’ailleurs pas d’aujourd’hui qu’il mise sur le partage mutuel du savoir et des services qu’encourageait pertinemment l’AARAQ, l’ancienne association de garagistes que plusieurs ont connue.

Jonathan : tout un bras droit

Pierre Devost a en outre la chance d’avoir à son atelier une importante carte : son fils Jonathan, électricien : le bras droit qu’il est fier d’avoir à ses côtés depuis déjà huit ans.

Son arrivée tombait d’autant pile que c’était à une période où la grave pénurie de main-d’œuvre qualifiée annoncée à la fin des années 90 atteignait déjà un niveau correspondant aux pires craintes.

« Partenaire depuis le premier jour, son fils est indissociable de son succès. »

Il affirme qu’il voit en son fils un triplé. En plus de le seconder et d’être sa copie conforme, Jonathan est le conseiller idéal pour accueillir une clientèle fidèle et avertie.

Également précieux dans la gestion de l’atelier, sa formation en électricité et les connaissances en mécanique qu’il lui a transmises en font un grand atout à tout moment.

Le nouvel espoir de l’industrie ?

Quant à la relève en mécanique, il s’est réjoui d’apprendre récemment que les élèves inscrits à Wilbrod-Bherer en mécanique soient aussi passionnés de pitons des ordinateurs que de technologies automobiles.

Pierre Devost, Nabil Alidra, Gerry Laliberté, Karl Cauchon-Pelletier et Jonathan Devost. PHOTO Jean Rodier

Pierre Devost, qui a participé en 2000 aux Olympiades canadiennes des Métiers à titre de juge, a fermement espoir d’y voir là la nouvelle génération de techniciens essentiels, à un service essentiel.

Le Garage Pierre Devost & Fils est membre depuis 2015 du regroupement régional d’ateliers de mécanique indépendants appelé Pneus Illimités.

Catégories : Chronique, Pneus

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

septembre, 2021

Nos partenaires

Menu
X