fbpx

Le eSprinter de Mercedes-Benz arrive au Canada

Autosphere » Parc » Le eSprinter de Mercedes-Benz arrive au Canada
Mercedes-Benz a annoncé que sa fourgonnette électrique eSprinter sera mise en vente au Canada au cours du deuxième semestre de 2023. Photo Mercedes-Benz

Avec une gamme d’options et de technologies, le nouveau fourgon électrique vise à établir la norme pour les opérateurs commerciaux.

Mercedes-Benz a annoncé l’arrivée en Amérique du Nord de son nouveau fourgon électrique à batterie eSprinter. Les clients canadiens et américains seront les premiers à recevoir ce véhicule, les livraisons devant commencer au cours du second semestre de 2023. La disponibilité en Europe suivra.

L’eSprinter, qui sera vendu ici en tant que modèle 2024, représente une étape clé dans la stratégie de Mercedes-Benz visant à électrifier son parc de véhicules commerciaux. Assemblé dans un premier temps à Charleston, en Caroline du Sud (la production future étant prévue dans deux usines en Allemagne, à Düsseldorf et à Ludwigsfelder, cette dernière étant réservée aux ventes en Europe), l’eSprinter arrive à un moment opportun sur le marché, face à des VÉ tels que le E-Transit de Ford, le Ram ProMaster à venir et le BrightDrop 600 de General Motors.

Trois modules fondamentaux

Selon un communiqué officiel de Mercedes-Benz, l’eSprinter 2024 présente une série d’innovations techniques et a été construite autour du concept de trois modules spécifiques. Tous les composants haute tension sont logés dans le module avant, tandis que le système de batterie haute tension intégré est situé dans le second module, sous l’essieu avant et arrière, en signe d’amélioration de la sécurité et de la maniabilité grâce à un centre de gravité bas. Le troisième module abrite l’essieu moteur arrière à entraînement électrique et le moteur électrique intégré.

Le moteur lui-même, une unité synchrone à aimants permanents, ne pèse que 286 lb et est proposé en deux niveaux de puissance, l’un de 100 kW en pointe, l’autre de 150 kW, les deux délivrant un couple de 295 lb-pi.

Dans un souci de praticité maximale et compte tenu des distances plus importantes parcourues par de nombreux parcs en Amérique du Nord, Mercedes-Benz proposera l’eSprinter avec sa batterie de plus grande capacité disponible. Cette unité au phosphate de lithium (LFP) a une capacité utilisable de 113 kW heures, et la chimie de ses cellules permet à la batterie de fonctionner sans nickel ni cobalt.

Comme tous les eVans Mercedes-Benz, le 2024 eSprinter est capable de se recharger à la fois en courant alternatif (CA) et en courant continu (CC). Le chargeur embarqué, qui convertit le courant dans le véhicule lors de la recharge en courant alternatif, a une puissance maximale de 9,6 kW. Selon Mercedes-Benz, l’eSprinter peut être rechargé jusqu’à 1154 kilowatts dans les stations de charge rapide.

L’eSprinter 2024 est capable de se charger à la fois en courant alternatif (CA) et en courant continu (CC). Photo Mercedes-Benz

Faciliter le quotidien

L’eSprinter est équipé d’une suite complète de technologies de numérisation et d’infodivertissement, articulée autour du système MBUX (Mercedes-Benz User Experience). Conçu pour faciliter la vie quotidienne avec un véhicule électrique, MBUX pour l’eSprinter comprendra des caractéristiques telles que des performances accrues, des options de personnalisation étendues et des optimisations de l’assistant de commande vocale « Hey Mercedes. »

Pour les parcs, certaines statistiques importantes à prendre en compte à ce stade sont l’autonomie potentielle du fourgon, sa capacité de charge et son poids total autorisé en charge (PTAC). Selon Mercedes-Benz (et n’oubliez pas qu’il s’agit de tests simulés en Europe), l’eSprinter aurait une autonomie de 500 km en conduite urbaine (selon la procédure d’essai mondiale harmonisée pour les véhicules légers ou WLTP), une capacité de charge utile de 14 mètres cubes et un PTAC de 4,25 tonnes métriques (de plus amples détails sur les paramètres de performance spécifiques de l’eSprinter commercialisée en Amérique du Nord seront disponibles à l’approche de la date de lancement officielle).

À l’instar d’un certain nombre de constructeurs automobiles européens, Mercedes-Benz s’est fixé des objectifs très ambitieux pour parvenir à l’électrification complète de sa gamme de produits, l’objectif déclaré étant de disposer d’une gamme entièrement électrique d’ici 2025. Alors que l’adoption des VÉ pour les parcs commerciaux n’en est encore qu’à ses débuts, Mercedes-Benz présente l’eSprinter comme un rival de taille face aux autres fourgonnettes électriques disponibles sur le marché.

« Avec le nouveau eSprinter, nous portons le segment des grands fourgons électriques à un niveau supérieur », déclare Mathias Geisen, responsable de Mercedes-Benz Vans. « La triade efficacité, autonomie et capacité de charge avec l’optimisation simultanée du coût total de possession fait du nouveau eSprinter le eVan Mercedes-Benz le plus polyvalent qui soit. »

 

Catégories : Éditorial, Parc
Étiquettes : Mercedes, , Vente et marketing

EMPLOIS

 
Porsche West Island
Réceptionniste
 
  MONTRÉAL
  Temps plein
 
 
TROIS DIAMANTS AUTO
Directeur.rice commercial.e
 
  MASCOUCHE
  Permanent
 
 
Confidentiel
Directeur(trice) des ventes
 
  BOUCHERVILLE
  Temps plein
 
 
Entrepôt Auto Durocher
Directeur (trice) des ventes
 
  MIRABEL
  Temps plein
 
 
Complexe Kia
Conseiller technique
 
  POINTE-AUX-TREMBLES
  Temps plein
 

ARTICLES POPULAIRES