fbpx

Selon McKisney, la demande en pétrole atteindra bientôt son pic grâce à l’adoption des VÉ

Autosphere » Parc » Selon McKisney, la demande en pétrole atteindra bientôt son pic grâce à l’adoption des VÉ
La demande de pétrole pourrait atteindre un pic dans les trois à cinq prochaines années, principalement grâce à l'adoption des véhicules électriques. PHOTO Oleksandr Yuhlichek / Adobe Stock

La transition énergétique continue de s’accélérer, et la demande de pétrole devrait atteindre un pic au cours de la présente décennie, peut-être même dès 2025, selon une nouvelle étude réalisée par le cabinet de conseil McKinsey & Company.

Cette année, le rapport Global Energy Perspective est lancé alors que les marchés mondiaux de l’énergie sont confrontés à un ensemble d’incertitudes sans précédent, notamment le conflit en Ukraine. Néanmoins, la transition à long terme vers des systèmes énergétiques à faible émission de carbone continue de bénéficier d’une forte impulsion et, à plusieurs égards, d’une accélération.

D’ici la conférence COP26, un total de 64 pays, couvrant plus de 89 % des émissions mondiales, se sont engagés ou ont légiféré pour atteindre le zéro net dans les décennies à venir. Pour être à la hauteur de ces ambitions, le système énergétique mondial devra peut-être accélérer considérablement sa transformation.

Le rapport prévoit une évolution rapide du bouquet énergétique mondial, la part des énergies renouvelables dans la production mondiale d’électricité devant doubler au cours des 15 prochaines années, tandis que la demande totale de combustibles fossiles devrait atteindre un pic avant 2030, selon le scénario. Cependant, même avec les engagements actuels des gouvernements et les tendances technologiques prévues, le réchauffement de la planète devrait dépasser 1,7 °C d’ici à 2100, et il est de plus en plus difficile d’atteindre un objectif de 1,5 °C.

Christer Tryggestad, associé principal chez McKinsey, déclare : « Ces dernières années, nous avons certainement vu la transition énergétique s’accélérer. Chaque année, depuis que nous publions ce rapport, le pic de la demande de pétrole se rapproche. Selon les hypothèses de notre scénario intermédiaire, la demande de pétrole pourrait même atteindre un pic dans les trois à cinq prochaines années, principalement grâce à l’adoption des véhicules électriques.

« Toutefois, même si tous les pays ayant pris des engagements nets zéro concrétisent leurs aspirations, le réchauffement climatique devrait encore atteindre 1,7 °C. Pour garder en vue la trajectoire de 1,5 °C, une accélération encore plus ambitieuse est nécessaire. »

Le rapport présente des perspectives spécifiques par type de combustible, comme le gaz naturel, le pétrole, le charbon, l’hydrogène et les carburants durables, ainsi qu’un point de vue sur le rôle du CCUS dans la décarbonisation du secteur énergétique.

Les principales conclusions du rapport de cette année sont les suivantes :

  • À l’avenir, le bouquet énergétique mondial devrait évoluer vers des solutions à faible intensité de carbone, avec un rôle particulièrement important pour l’électricité, l’hydrogène et les combustibles de synthèse :
    • Les énergies renouvelables devraient être multipliées par trois d’ici à 2050, représentant déjà 50 % de la production d’électricité mondiale en 2030 et 80 à 90 % en 2050
    • La demande d’hydrogène devrait être multipliée par 4 ou 6 d’ici à 2050, principalement en raison du transport routier, maritime et aérien
    • L’hydrogène et les synfuels dérivés de l’hydrogène devraient représenter 10 % de la consommation finale d’énergie dans le monde d’ici à 2050
    • Les progrès technologiques rapides et l’optimisation de la chaîne d’approvisionnement ont collectivement divisé par deux le coût de l’énergie solaire, tandis que les coûts de l’énergie éolienne ont également diminué de près d’un tiers. En conséquence, 61 % des nouvelles installations de capacités renouvelables ont déjà un prix inférieur à celui des combustibles fossiles. Le coût des batteries a également diminué de près de moitié au cours des quatre dernières années.
  • La demande mondiale de pétrole devrait atteindre un pic dans les trois à cinq prochaines années, principalement en raison de l’adoption des véhicules électriques
  • D’ici 2050, le CCUS pourrait être multiplié par plus de 100, alors qu’il n’existe pratiquement pas aujourd’hui, avec des possibilités d’investissement supérieures à celles des marchés du GNL
  • La croissance future des investissements dans le secteur de l’énergie sera presque entièrement due aux énergies renouvelables et aux technologies de décarbonisation
  • Malgré les engagements des gouvernements et des entreprises en faveur d’un taux de zéro émission, d’un système de production d’énergie renouvelable à 85 % d’ici 2050 et de la mise à jour rapide des VÉ et des technologies de décarbonisation, le réchauffement de la planète devrait dépasser 1,7 degré

Pour en savoir plus, téléchargez le résumé exécutif ici.

 

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Menu
X