fbpx

Pushfor Investments conclut un accord avec Northern Block

Autosphere » Parc » Pushfor Investments conclut un accord avec Northern Block
Les entreprises de transport ont besoin de communications transparentes, de transactions sécurisées et d'interactions numériques. PHOTO Josiah Farrow / Unsplash

Pushfor Investments et sa filiale AFX Networks ont annoncé l’engagement de Northern Block.

Northern Block est un fournisseur de technologie basé en Ontario qui permet aux organisations mondiales d’établir une confiance numérique. Pushfor est une entreprise technologique qui produit des solutions de pointe au Canada et aux États-Unis dans divers secteurs, notamment la logistique et l’IA.

Cette intégration technologique apporte les dernières avancées de Pushfor en matière de chaîne de blocs, de contrats intelligents et d’identification numérique à la plateforme logistique AFX, offrant une sécurité et une intégrité des données inégalées aux conducteurs et aux expéditeurs.

L’intégration de la plateforme logistique AFX à la solution NB Orbits de NBI fournit des applications de chaînes de blocs dédiées de nouvelle génération. AFX est conçu pour éliminer les risques et rationaliser les principaux « points sensibles » de l’industrie du transport routier en Amérique du Nord en éliminant la redondance des données, en permettant le règlement immédiat des paiements, en atténuant la fraude, en favorisant l’identification numérique et en offrant une visibilité de bout en bout de la chaîne d’approvisionnement.

L’industrie du camionnage est le modèle dominant pour le transport de marchandises en Amérique du Nord et est essentielle à une économie mondiale en pleine croissance. Les camionneurs indépendants et les entreprises de logistique doivent faire évoluer leurs outils pour s’intégrer aux grands fournisseurs et aux plateformes spécifiques à ces derniers afin de traiter leurs transactions.

Les propriétaires-exploitants individuels, les entreprises tierces et les sociétés de transport sont d’excellents solutionneurs de problèmes ; bon nombre de ces exploitants indépendants et sociétés opèrent avec 20 camions ou moins. Elles n’ont tout simplement pas le capital ou les moyens de développer des plateformes capables d’assurer des communications transparentes, des transactions sécurisées et des interactions numériques avec les nombreuses entreprises de camionnage du continent.

 

Catégories : Communiqué de presse, Parc
Étiquettes :

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Menu
X