fbpx

Le Québec sur la « borne » voie

CamAuto, Carburant, Réseau VÉ, Simon-Pierre Rioux, Geneviève Grenier
Modèle de borne à recharge rapide FLO. PHOTO AddÉnergie

Avec plus de 76 000 VÉ sillonnant ses routes, le Québec poursuit le développement de son réseau de bornes de recharge électrique.

Au fil de cette transformation, chaque geste posé en faveur de l’utilisation de transports non polluants reverdit un peu plus l’image du paysage québécois.

Une vision pertinente

En vertu d’une constante sensibilisation auprès des automobilistes, l’objectif consiste à retrouver, d’ici le 31 décembre 2020, plus de 100 000 voitures électriques en province.

Pour arriver à satisfaire cette demande énergétique, les responsables du Circuit Électrique, un réseau de recharge publique alimenté par Hydro-Québec, travaillent sans relâche. Déjà, Simon-Pierre Rioux, président et fondateur de l’Association des véhicules électriques du Québec (AVÉQ), parle d’un déploiement éclairé des ressources pour le bénéfice des usagers.

« La province est choyée comparativement à d’autres pays ou États. Nous sommes heureux de l’expansion de l’installation de la borne de recharge. Nous avons eu une vision juste quant à la façon d’alimenter le réseau, sur les corridors à prioriser et sur la manière d’informer les usagers. »

Au diapason de cette note encourageante se glissent toutefois quelques bémols. Par exemple, le développement d’installation de bornes sur rue demeure plus lent, et le temps de recharge à partir de ces bornes oscille entre trois et sept heures selon la capacité de la batterie.

Aussi, certains grands centres, notamment Montréal, Québec, Sherbrooke et Trois-Rivières, pourraient disposer d’un nombre accru de bornes de recharge sur rue, car beaucoup d’électromobilistes ne peuvent installer de bornes domiciliaires.

« Graduellement, nous y arrivons. Il en va de même pour les centres d’affaires et commerciaux, où le consommateur doit démontrer davantage d’intérêt auprès des propriétaires de ces centres afin de stimuler l’installation de bornes », ajoute M. Rioux.

« Nous avons eu une vision juste quant à la façon d’alimenter le réseau, sur les corridors à prioriser et sur la manière d’informer les usagers », avance Simon-Pierre Rioux. PHOTO AVÉQ

 

Un boom pour la rapide

En dehors des quartiers urbains, en périphérie et sur les routes, l’installation de bornes à recharge rapide (BRCC) connaît un afflux d’utilisateurs. Des mesures seront donc mises en place pour en fluidiser l’accès.

« Nous en sommes au point où il faut densifier les zones d’alimentation. En ce moment, par période d’achalandage, l’électromobiliste doit attendre un laps de temps certain. »

Afin d’augmenter le nombre de bornes de recharge rapide, le mode opératoire du Circuit Électrique consiste à récolter l’usufruit issu de la charge domestique pour le réinvestir dans le réseau public, spécialement le long des corridors routiers plus actifs et en régions plus éloignées.

À travers ce déploiement dynamique, Simon-Pierre Rioux cerne aussi le nerf de la guerre. Un objectif ambitieux.

« Le but ultime de la technologie est de passer d’une recharge lente domiciliaire de quatre à huit heures à un processus qui prendrait le même temps qu’un plein d’essence.

Le manufacturier Porsche table actuellement sur une recharge rapide de 350 kW qui nous permettrait de passer d’une recharge de 30-50 minutes sur les BRCC de 50 kW à un plein d’électrons qui dure dix minutes. »

Un réseau FLOrissant

Parmi les joueurs dédiés à accélérer l’adoption du VÉ se trouve FLO, une filiale d’AddÉnergie, une entreprise qui s’efforce de rendre l’expérience électrique positive et satisfaisante pour les électromobilistes.

Entre autres mandats, FLO identifie la disponibilité des bornes sur son application mobile et vise à rendre leur fonctionnement irréprochable, nonobstant le climat qui prévaut.

Geneviève Grenier, vice-présidente et cheffe de la stratégie et de la performance commerciale chez FLO/AddÉnergie, qualifie le tableau d’encourageant.

« L’écosystème de recharge au Québec, une des juridictions nord-américaines les plus en avance, se développe à un très bon rythme, ce qui contribue à convaincre les Québécois que recharger un VÉ est facile et pratique. »

Même si, à ses yeux, l’infrastructure de recharge répond aux besoins des électromobilistes, Madame Grenier ajoute qu’en raison d’une croissance imminente du VÉ, il n’est nullement question de s’asseoir sur ses lauriers.

« Nous n’entrevoyons pas de répit dans le développement de notre réseau de recharge avant les dix prochaines années, parce qu’il s’agit d’une tendance de fond. »

Conséquemment, à la lumière des données recueillies, l’entreprise cerne les endroits les plus sollicités par les propriétaires de VÉ afin de collaborer au déploiement approprié de bornes. Qui plus est, Madame Grenier parle de développement plus proactif.

« Un historique nous permet d’identifier les endroits où l’installation d’une borne pourrait entraîner l’apparition de nouveaux conducteurs de VÉ. C’est une chose que nous observons notamment en milieu urbain, où l’ajout d’une borne sur rue dans une zone résidentielle rendra possible l’achat d’un VÉ aux personnes qui n’ont pas d’espace de stationnement privé. »

« Un historique nous permet d’identifier les endroits où l’installation d’une borne pourrait entraîner l’apparition de nouveaux conducteurs de VÉ », annonce Geneviève Grenier. PHOTO AddÉnergie

 

Êtes-vous au courant?

En terminant, peu importe l’état du réseau électrique et son expansion dans les mois à venir, Geneviève Grenier persiste et signe quant à la démystification de la recharge.

« Entre le plein d’un VÉ et un plein d’essence, il y a un changement de paradigme. L’autonomie d’un VÉ est un enjeu beaucoup moins limitant qu’on le pense, car chaque matin, on quitte la maison avec une batterie pleine.

Sur une grande distance, les conducteurs de VÉ deviendront des spécialistes de la planification, prévoyant l’arrêt à une borne de recharge rapide qui, le temps d’un café ou d’une pause santé, leur redonnera 100-150 kilomètres d’autonomie. »

 

Catégories : Éditorial, Parc
Étiquettes :

Articles populaires

Nos partenaires

Menu
X