fbpx

Vast-Auto : Un réseau bien positionné pour l’avenir

Autosphere » Mécanique » Vast-Auto : Un réseau bien positionné pour l’avenir
Wilson Almeida, posant ici devant l’Académie Vast-Auto, est la figure de proue de la formation pour le réseau. PHOTO Yann Canno

Après douze mois riches en rebondissements, le Groupe Del Vasto profitait de son congrès annuel virtuel pour faire le point sur les faits saillants de l’année et les défis à relever dans l’avenir.

Alors que la poussière retombe lentement sur les effets de la pandémie dans le secteur automobile, Steve Bujold, directeur des ventes pour l’est du  Canada pour Vast-Auto Distribution, souligne à quel point le réseau a su tirer son épingle du jeu durant cette période. « Notre réseau a su se démarquer durant cette épreuve. Nous avons poursuivi notre croissance organique alors que les ateliers de nos bannières ont été très achalandés. En plus de cette croissance à l’intérieur du réseau, l’organisation est restée à l’affût des occasions d’affaires lui permettant de consolider sa présence dans le marché de l’est du Canada. »

Il cite par exemple l’acquisition des deux magasins J.P. Côté, sur la Rive-Sud de Montréal, ainsi que des trois magasins de pièces de Canadian Auto Parts Suppliers (CAPS) dans la région d’Ottawa.

« Nous continuons à développer des solutions pour notre réseau afin de relever les défis posés par l’instabilité de l’accessibilité aux pièces, par exemple en implantant des outils basés sur l’intelligence d’affaires. Nous travaillons aussi activement à aider nos clients à relever le défi causé par la rareté de la main-d’œuvre, une situation qui affecte l’ensemble de l’industrie », explique M. Bujold.

Des ateliers dynamisés

Les ateliers Auto Value Centre de Service Certifié, Auto Mécano, OCTO Auto Service Plus, Monsieur Transmission et les franchises Monsieur Muffler n’ont pas manqué de travail. « Le type de réparation a changé, constate M. Bujold. Nous avons vu exploser le nombre de freins grippés ou de batteries épuisées dans des voitures qui n’ont pas roulé durant de longues périodes. Le télétravail a engendré une migration dans la nature des travaux. La reprise des activités et le fait que les automobilistes souhaitent conserver leur voiture plus longtemps, dans un contexte où l’accès aux véhicules neufs est problématique, auront aussi un effet bénéfique sur les activités de tous ces ateliers. »

Se préparer pour l’avenir

Faire le point sur les derniers mois est une chose, regarder vers l’avenir en est une autre. À ce chapitre, le congrès virtuel a été l’occasion pour Vast-Auto de faire la promotion de tous les outils déployés pour aider les ateliers à aller de l’avant.

« Nous avons modernisé nos outils de communication numériques, notamment entre les ateliers et leurs clients pour la commande de pneus en ligne. Cette plateforme partagée permet aussi la prise de rendez-vous en ligne pour les clients ou encore la gestion des commentaires sur les réseaux sociaux. C’est intangible, mais l’opération a une longue portée », indique le directeur des ventes.

Le virage électrique est aussi un enjeu que le réseau prend au sérieux, notamment en mettant en place le projet VAST VÉ. Autant ce projet vise à tout mettre en place pour que les magasins aient accès aux pièces spécifiques aux véhicules électriques, autant les ateliers seront accompagnés pour effectuer ce virage. Au-delà du programme de formation Compétences VÉ, dont ils sont partenaires engagés, Vast-Auto met en place un programme de formation spécifique pour les techniciens de son réseau afin de les mettre à niveau. « Il faut former nos équipes, et il faut le faire dès maintenant. Le véhicule électrique ne représente pour l’instant que 2,5 % de notre parc automobile, mais les statistiques vont grimper rapidement, reprend-il. Il faut être prêt et montrer à nos clients notre savoir-faire. » À ce chapitre, l’Académie Vast-Auto, dirigée par Wilson Almeida, est un pivot stratégique.

Pour Vast-Auto, la formation est essentielle pour faire progresser les connaissances techniques dans tout son réseau. PHOTO Yann Canno

Pour M. Bujold, ce savoir-faire repose sur la nécessité de former tous les acteurs de l’industrie, qu’ils soient commis, conseillers techniques, représentants, techniciens ou gestionnaires. Mentionnons qu’afin d’aider les ateliers à dénicher les talents nécessaires à cette évolution des compétences et à la poursuite de leurs activités dans leur ensemble, une page Carrières a été greffée sur les sites des bannières respectives, en collaboration avec des partenaires spécialisés en ressources humaines.

Les magasins et ateliers gagnants

Le congrès a aussi été l’occasion de souligner l’excellence des magasins et ateliers du réseau. Les candidatures des ateliers sont soumises par les magasins avec lesquels ils ont développé des relations d’affaires de haute qualité. Le comité de sélection analyse ensuite plusieurs critères. « Je suis particulièrement fier des gagnants de cette année, mentionne M. Bujold. Notre réseau a fait preuve de résilience et ces magasins et ateliers ont démontré leur capacité d’adaptation à une situation hors du commun. C’est remarquable ! »

 

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Menu
X