fbpx

L’art du changement de roues

Autosphere » Mécanique » L’art du changement de roues
André Gamelin en compagnie de Jean-Marc Cyr, directeur des ventes pour le Québec chez G2S. PHOTO Pièces d’auto Super

Changer un pneu est une opération beaucoup plus délicate que l’on croit. Il faut le savoir-faire et les bons outils pour s’assurer de la satisfaction et de la sécurité de vos clients.

J’ai eu l’occasion de discuter de ce sujet avec Jean-Marc Cyr, directeur des ventes pour le Québec chez G2S récemment. Tout premièrement, mentionnons que le règne de la jante d’acier achève et que dans 90 % des cas, vos techniciens vont travailler sur des roues en alliage qui demandent un soin particulier.

Par exemple, les machines qui démontent les roues sont dotées de pièces d’usure en teflon dont le rôle est de protéger la jante tout en facilitant le retrait du pneu de la jante. Pour protéger cette dernière, assurez-vous que ces pièces en contact avec la jante soient régulièrement remplacées. Pour cette même raison, un lubrifiant de qualité doit être appliqué lors de la repose.

Le balanceur doit aussi être calibré avant chaque saison de pneu. Rien de plus embêtant qu’un client qui revient à cause d’une vibration découlant d’un mauvais équilibrage. L’installation des pesées, maintenant souvent collées sur la jante, demande aussi un nettoyage de la surface où elles seront appliquées afin d’éviter une perte en cours de route.

Le cœur de la roue devrait aussi être nettoyé avant la repose des roues. Un coup de meule et l’utilisation de produits spécialisés vont éliminer les saletés accumulées ou la rouille et éviter que le métal du cœur de la roue ne se soude à la jante par corrosion galvanique.

Les bons outils

On voit de plus en plus de clés à choc électriques dans nos ateliers, nous confirme M. Cyr. Cette famille d’outil recèle maintenant une puissance impressionnante, une autonomie prolongée et offre beaucoup plus de flexibilité, le technicien n’étant plus encombré par le boyau d’air comprimé. Toutefois, cette puissance doit être contrôlée.

Le serrage des boulons doit répondre à la chartre du constructeur. Qui plus est, des boulons inutilement trop serrés seront impossibles à retirer par un automobiliste en panne sur le bord de la route. Appliquer trop de puissance peut aussi endommager les boulons.

Comme l’explique M. Cyr, un limiteur de couple est ajustable sur la clé et des douilles programmées, selon un code de couleur, permettent d’appliquer uniquement la pression de serrage nécessaire. On peut aussi utiliser des protecteurs sur les douilles pour éviter d’abîmer les jantes. En passant, on trouve sur le marché des peintures spécifiquement conçues pour retoucher des jantes éraflées, mais faisons tout pour éviter d’y avoir recours.

Comme le dit en conclusion M. Cyr, le remplacement des roues est maintenant une question de précision qui demande le savoir-faire, mais aussi l’accès à des outils et des produits spécialisés et de qualité.

Cliquez ici pour voir la vidéo de cette rencontre.


André Gamelin est propriétaire du magasin Pièces d’auto Super sur le chemin Chambly, à Saint-Hubert. Questions et commentaires : [email protected].

 

Catégories : Chronique, Mécanique
Étiquettes :

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Menu
X