fbpx

Inspection stratégique avec Wilson Almeida

Wilson Almeida, directeur de la formation technique à l’Académie Vast-Auto, a expliqué l’importance d’une inspection rigoureuse des voitures des clients.

Le formateur bien connu Wilson Almeida de l’Académie Vast-Auto a passé en revue les points de vigilance lors de l’inspection des véhicules des clients.

Lors d’une entrevue vidéo le 16 février, M. Alemeida a expliqué l’importance d’effectuer une inspection rigoureuse des véhicules confiés aux ateliers du marché secondaire. Cette étape est importante non seulement pour remplir les baies de service toute l’année, mais aussi pour offrir aux clients la meilleure expérience.

« L’inspection est importante pour établir l’état de santé du véhicule et pour le partager avec le client, a expliqué le formateur. Notre rôle dans l’après-marché est de s’assurer que les véhicules soient sécuritaires, que ce soit vis-à-vis les normes du constructeur ou des inspections de sécurité faites en atelier. »

L’entrevue reposait sur trois volets importants lors de l’inspection, le premier étant sous le capot.

Sous le capot

« Dû à la pandémie, les voitures ont beaucoup moins roulé, reprend M. Almeida. Le premier point de vigilance sous le capot est certainement la batterie. C’est une pièce importante et un bon test va nous démontrer qu’elle est encore bonne. Même chose pour les courroies, car les matériaux peuvent-être secs ou les tensionneurs saisis. »

Le formateur souligne aussi l’importance de jeter un coup d’œil aux lubrifiants et autres fluides puisque si le kilométrage parcouru par les automobilistes a beaucoup diminué, ces huiles doivent être malgré tout remplacées après une certaine période de temps. Les températures avec des écarts extrêmes comme au Québec favorisent d’ailleurs le développement d’humidité qui va dégrader les lubrifiants.

Sous l’auto

Avec des voitures qui roulent moins, M. Almedia mentionne que le premier élément à inspecter sous l’auto ce sont les freins. « Il faut enlever les roues et ne pas simplement regarder l’épaisseur des plaquettes, mais regarder l’état de toutes les pièces. Et par la même occasion, il faut vérifier l’état du fluide à frein. »

Selon lui, il faut aussi porter attention aux systèmes de direction et de suspension où la corrosion peut avoir fait des dommages ou le manque de mouvements provoqué un assèchement des pièces de caoutchouc.

Autour de l’auto

« Personnellement je trouve inconcevable qu’un technicien ou une technicienne ne regarde par les lumières et les phares lors d’une inspection. Ce sont des pièces qui coûtent peu, mais qui rendent le client heureux », a expliqué M. Almeida lorsque nous avons abordé les zones à inspecter autour du véhicule.

Un tour du véhicule devrait aussi comprendre une vérification des essuie-glaces. « S’il ne font pas un bon travail, suggérez au client de les remplacer. Ce sont autant de petites choses que le client va retenir. »

Les gens ne portent pas attention à ces éléments qui sont pourtant importants pour la sécurité du véhicule, de ses passagers, mais aussi des autres utilisateurs de la route. Ou, ils ne veulent pas s’en occuper et apprécient que leur garagiste fasse preuve de vigilance.

Le remplacement du filtre de cabine semble faire davantage partie des habitudes. Facile de convaincre le client en lui montrant simplement comment le filtre, qui contrôle la qualité de l’air dans l’habitacle, est sale.

En fait, Wilson Almeida considère qu’un garagiste doit être comme un médecin qui rencontre un patient et effectue un bilan de santé complet. Le professionnel de la santé va lui indiquer ce qui ne va pas et le client sera ensuite libre de choisir si les traitements lui conviennent. Au moins, il aura l’information complète pour prendre ses décisions. Même chose pour sa voiture.

Un peu plus

Pour le formateur, il est très important de faire vivre une expérience positive aux consommateurs qui sont très sollicités par les concessionnaires. Une façon d’atteindre cet objectif est d’en offrir un peu plus. L’idée de proposer au client de laver sa voiture à la fin de la visite est excellente en ce sens, en autant, évidemment, que l’atelier ait la place pour le faire. Le service peut être facturé ou offert gracieusement quand la valeur des travaux dépasse une certaine somme.

« Les ateliers du marché secondaire doivent développer un sentiment de confiance. Cela en offrant un service supplémentaire appuyé par une bonne inspection qui vont faire que le client va se sentir en confiance. »

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X