fbpx

Les leçons à tirer de la COVID-19 par Pierre Beaudoin

En cette période où les voitures circulent moins, un bon suivi des entretiens s’impose. PHOTO Shutterstock

Présentement, de nombreuses entreprises de tous les secteurs d’activités sont sur la corde raide, subissant les impacts de cette pandémie mondiale.

Les PME sont particulièrement vulnérables face à tous les soubresauts économiques attribuables à la COVID-19.

Misez sur de nouvelles pratiques « durables »

Plusieurs gestionnaires ont misé sur de nouvelles pratiques pour contrer le ralentissement des affaires et pour répondre aux exigences de la santé publique. Pensons, entre autres, à la mise en place des technologies donnant accès au télétravail.

Partageons nos solutions

Les ateliers mécaniques ayant été considérés « services essentiels » en temps de pandémie. Opérer votre entreprise a possiblement mis à l’épreuve votre capacité d’adaptation. Voici donc des pratiques dont des gestionnaires d’ateliers et fidèles partenaires de notre industrie sont heureux de partager avec vous :

Jean Duchesneau, Centre Beaumont, pneus et mécanique (Montréal)

Accueil de la clientèle – les directives de la santé publique nous contraignent à réduire, d’une façon significative, la capacité de notre salle d’attente en limitant la présence à trois clients simultanément. Pour répondre adéquatement à notre clientèle et aussi assurer la priorité de chacun, nous avons élaboré des cartons numérotés de 1 à 20.

Ainsi, lorsque notre local atteint sa capacité maximale, nous invitons les clients supplémentaires à prendre place dans leur véhicule et d’afficher le numéro du carton bien en vue. De cette façon, dès qu’un client quitte, nous nous assurons d’aviser le prochain client, selon son numéro et de respecter la priorité de chacun. Cette procédure assure un accueil équitable de la clientèle, particulièrement lors des périodes plus achalandées.

Notre navette pour la clientèle adaptée – en plus d’assurer que notre navette soit désinfectée régulièrement, soit à chacune des sorties, nous avons installé dans l’habitacle des feuilles de plastique souples et ainsi offrir à chaque passager un véritable cubicule limitant les risques de transmission du virus.

Maintenir des locaux sécuritaires pour notre clientèle et également à nos employés – la pandémie a mis en lumière les risques que courent notre personnel du service à la clientèle, que ce soit en lien avec la COVID-19 ou de futures activités grippales. Ainsi, les cloisons qui protègent nos employés au comptoir seront de grandes surfaces vitrées, installées de façon permanente.

Alain Villeneuve, Place d’Armes ESSO (Saguenay)

S’adapter à un nouvel environnement – la pandémie, particulièrement une période de confinement, a eu un impact significatif sur la circulation routière, si bien que nous avons opté de réduire nos heures d’opération, la clientèle n’étant plus au rendez-vous au cours des fins de semaine.

En s’adaptant au télétravail, nous sommes en mesure de poursuivre les opérations 7 jours sur 7 de notre service de dépannage et remorquage en assurant également la prise de rendez-vous pour notre atelier de mécanique.

Offrir de nouveaux services – nous avons offert de nouveaux services comme les traitements antirouille. Nous sommes conscients de la nouvelle réalité d’un parc d’automobiles qui roulent moins. Selon nous, le calendrier d’entretien doit maintenant considérer un suivi du système de freinage plus fréquent pour les véhicules peu utilisés et même recommander l’entretien de celui-ci à l’automne ainsi qu’au printemps.

Je termine la présente chronique en précisant que d’autres intervenants de l’industrie m’ont fait part de leur expérience que je partagerai avec vous dans la prochaine chronique.

Par contre, si de vos expériences méritent d’être présentées, je vous invite à communiquer avec moi.


Pierre Beaudoin, qui a fait carrière à CAA-Québec durant 43 ans, est consultant en entretien automobile.

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X