fbpx

Apprentissage du véhicule électrique

Pour une formation efficace aux VES, les aspects théoriques et pratiques sont essentiels, même à l’ère de COVID-19. PHOTO Shutterstock

La formation efficace des techniciens à l’entretien des VES nécessite un certain nombre de considérations.

La formation des techniciens est absolument essentielle pour suivre les progrès de la technologie des véhicules et lorsqu’il s’agit de véhicules électriques, il y a certains aspects uniques à prendre en compte.

Pourtant, avant d’investir dans une formation spécifique aux VES, l’équipe de direction et de propriété d’un fournisseur de services doit prendre en compte sa clientèle et le nombre de véhicules électriques qu’il possède déjà et comment ce nombre devrait augmenter.

Les systèmes de batteries à haute tension nécessitent des soins, tout comme des procédures simples telles que l’entretien des freins. PHOTO General Motors

« Je pense que de nombreux ateliers doivent tenir compte du fait qu’actuellement, les VES ne représentent encore qu’un très faible pourcentage de l’ensemble du parc automobile », déclare Mark Lemay, président d’Auto Aide Technical Services, qui propose des formations pour les techniciens automobiles, notamment des programmes spécifiques aux VES et aux hybrides.

Le choix des techniciens

De plus, le choix du nombre de techniciens à affecter à la formation spécifique aux VES et de ceux qui doivent être formés dans votre atelier est également essentiel.

Yves Racette, un consultant en service automobile basé au Québec et formateur technique agréé, spécialisé dans les VES et les véhicules hybrides, estime que les ateliers devraient prendre des mesures pour évaluer les compétences électriques des techniciens qu’ils emploient. « Selon leur niveau de compréhension, ils devraient se préparer à mettre à profit les compétences réelles de leurs techniciens », explique M. Racette. « Ils devraient ensuite donner à ces techniciens l’accès aux programmes nécessaires pour leur fournir éventuellement des informations plus approfondies pour la formation sur les hybrides et les VES ».

Yves Racette PHOTO Huw Evans

Selon M. Racette, la façon dont la formation est structurée est également essentielle pour s’assurer que les techniciens obtiennent les informations dont ils ont besoin et que l’atelier est également en mesure de réaliser un retour sur investissement. « Il doit y avoir une certaine flexibilité et pour la formation VE et hybride, cela signifie qu’une partie est faite dans une classe virtuelle et une autre partie dans l’atelier avec des exercices pratiques », dit M. Racette. Et bien que la pandémie COVID-19 ait mis à mal l’entraînement physique pratique en raison des mesures de distanciation sociale, il reste une partie essentielle de tout programme de formation efficace.

L’apprentissage pratique

Chez Auto Aide Technical Services, Mark Lemay affirme que si COVID-19 a provoqué des perturbations majeures dans le calendrier de formation, tout a été mis en ligne au printemps 2020. Aujourd’hui, la programmation en ligne s’étant stabilisée, Auto Aide travaille sur de nouveaux cours pratiques et, au moment où ces mots étaient tapés, prévoyait une session de trois jours sur les véhicules électriques et hybrides pour 2021. Comme M. Racette, M. Lemay affirme que la formation pratique est un élément essentiel pour s’assurer que les techniciens acquièrent l’expérience dont ils ont besoin. « La théorie, c’est bien, mais les gars doivent vraiment être capables de toucher et de sentir le produit et ils ne peuvent le faire qu’en personne ».

Mark Lemay PHOTO Mark Lemay

Une des façons dont M. Lemay facilite l’aspect pratique est d’acquérir des véhicules spécifiquement destinés à la formation, comme une Ford Escape Hybrid achetée récemment.

Outre la formation, il y a aussi les outils à prendre en compte. Un grand mythe est que les ateliers doivent investir dans des outils coûteux pour effectuer des réparations sur les véhicules hybrides et les VES. Ce n’est pas nécessairement le cas.

Bien que des outils spécialisés soient nécessaires pour travailler sur les VES, comme un bon multimètre CAT III de 1000 volts, ainsi que des vêtements de protection tels que des bottes isolantes, des gants et des lunettes, plus une table de batteries pour retirer et installer les batteries haute tension, un investissement total en outils et équipements ne devrait pas vous coûter plus de 10 000 $ (même si vous avez également besoin d’un équipement de balayage et d’outils spécialement isolés pour l’entretien des batteries haute tension).

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X