fbpx

Lumière sur les subventions provinciales et fédérales pour VÉ

Autosphere » Concessionnaires » Lumière sur les subventions provinciales et fédérales pour VÉ
Les subventions gouvernementales octroyées lors de l'achat d'un VÉ permettent de réduire le prix d'achat. PHOTO adragan / Adobe Stock

Je souhaite bonne chance à la personne qui voudrait aujourd’hui une réponse simple sur le montant auquel elle aura droit sur l’achat d’un véhicule électrique. 

Pourquoi ? Parce qu’il y a une panoplie de réponses qui ont été modifiées récemment autant de façon négative (budget provincial) et de façon positive (budget fédéral). Je caresse secrètement l’idée que nos deux gouvernements s’entendent sur des règles claires. Autant en ce qui concerne les montants offerts, les types de véhicules, le montant maximum des véhicules éligibles que sur les subventions pour l’installation des bornes.

Subvention provinciale

Voici en résumé, les grandes lignes du programme Roulez Vert du gouvernement du Québec.

Pour un véhicule neuf entièrement électrique, si le prix de détail suggéré par le fabricant (PDSF) est inférieur à 60 000$, vous recevrez un maximum de 8 000 $, si votre véhicule est immatriculé avant le 30 juin de cette année. Cependant à partir du 1er juillet, ce ne sera que 7000 $.

Dans le cas d’un véhicule hybride rechargeable neuf, si le prix du véhicule est inférieur à 60 000 $ et que la capacité de la batterie est plus de 15 KWH, vous recevrez, si votre véhicule est immatriculé avant le 30 juin, un montant de 8000 $. À partir du 1er juillet 2022, vous ne recevrez qu’un maximum de 5000 $. 

Si le même véhicule hybride rechargeable neuf a une capacité de batterie située entre 7 KWH et 15 KWH, vous recevrez un maximum de 4000 $ s’il est immatriculé avant le 30 juin et ne recevrez qu’un maximum de 2500 $ à partir du 1er juillet.

Si jamais vous achetez un véhicule entièrement électrique d’occasion avant le 1er juillet, vous recevrez un maximum de 4000 $ et si vous en prenez livraison à compté du 1er juillet, ce ne sera qu’un maximum de 3500 $.

Subvention fédérale – Incitatif véhicule zéro émission (VZE)

Depuis le 25 avril 2022, les plafonds pour les prix de détail suggérés par le fabricant (PDSF) du programme iVZE sont augmentés, ce qui accroît le nombre de véhicules admissibles. La définition des véhicules hybrides rechargeables (VHR) à plus longue autonomie est désormais basée sur l’autonomie électrique en kilomètres (km). Les VHR avec une autonomie électrique de 50 km ou plus seront éligibles à 5000 $, et ceux sous ce seuil continueront d’être éligibles pour 2500 $.

Couverture plus large

Nous comprenons qu’une voiture dont le modèle de base affiche un prix de détail suggéré par le fabricant d’un maximum de 55 000 $ depuis le 25 avril 2022, pourra recevoir un montant de 5000 $. Sont maintenant éligibles les véhicules de types : familiale, camionnette, VUS, minifourgonnette, fourgon ou véhicule spécialisé à la condition qu’ils affichent un prix de détail suggéré maximal de 60 000 $. Les véhicules électriques à batterie, les véhicules à pile hydrogène et les véhicules hybrides électriques rechargeables à longue portée qui ont une autonomie électrique de 50 km et plus, sont également éligibles aux 5000 $. Pour ce qui est des véhicules hybrides électriques rechargeables à autonomie électrique de moins de 50 km, ils n’auront droit à une subvention à l’achat que de 2500 $.

Je ne peux que vous encourager à vous informer soit auprès des concessionnaires ou auprès de personnes déjà propriétaires d’un véhicule électrique afin de bien comprendre, non seulement les subventions reliées à l’achat d’un tel véhicule, mais surtout sur les aléas reliés à l’acquisition d’un tel véhicule.

Sources et références : 

Montant des rabais pour un véhicule neuf jusqu’au 30 juin 2022

Montant des rabais pour un véhicule neuf à partir du 1er juillet 2022

Montant de rabais pour les véhicules d’occasion

Source programme iVZE


Robert Poëti est le président-directeur général de la CCAQ. Auparavant député de Marguerite-Bourgeoys, il a occupé successivement les postes de ministre des Transports et de ministre délégué à l’Intégrité des marchés publics au sein du gouvernement, après 28 ans à la Sûreté du Québec.

 

Catégories : Chronique, Concessionnaires
Étiquettes : , ,

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Menu
X