fbpx

Des infrastructures novatrices pour véhicules électriques bientôt dans le Nord du Québec

Autosphere » Concessionnaires » Des infrastructures novatrices pour véhicules électriques bientôt dans le Nord du Québec
Village inuit de Povungnituk, au Nunavik. PHOTO Overflightstock / Adobe Stock

Une approche réfléchie de la lutte contre les changements climatiques peut créer d’importants débouchés économiques pour les entreprises, collectivités et travailleurs d’ici.

Le gouvernement du Canada s’est donc engagé à bâtir un avenir énergétique propre pour protéger l’environnement, renforcer l’économie et créer de bons emplois.

Dans cette optique, le ministre des Ressources naturelles, l’honorable Jonathan Wilkinson, a annoncé aujourd’hui l’octroi de plus de 2,6 millions de dollars à TUGLIQ Énergie Co. pour aplanir les obstacles à l’aménagement d’infrastructures de recharge pour véhicules électriques (VÉ) dans le Nord du Québec.

En investissant pour rendre les bornes de recharge de véhicules électriques plus accessibles aux populations du Nunavik, au Québec, le gouvernement fédéral honore son engagement d’aider les populations de tous les coins du pays à s’orienter vers un avenir carboneutre et à contribuer à la réalisation de nos objectifs climatiques.

L’honorable Jonathan Wilkinson, ministre des Ressources naturelles

Plus précisément, cet investissement aidera TUGLIQ à démontrer et à évaluer l’utilisation d’une technologie innovante pour VÉ et de bornes de recharge liées à un réseau intelligent hybride diesel-énergie renouvelable. La mise en place d’infrastructures ultramodernes pour VÉ, en particulier dans les régions nordiques rurales et éloignées, permettra de démontrer que les véhicules zéro émission peuvent répondre aux besoins de transport de ces populations dans l’avenir.

Réduire les GES

Le projet devrait permettre de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) et de protéger des écosystèmes fragiles, en plus d’ouvrir des possibilités d’emploi aux Inuits participant à l’Arctic Remote Energy Networks Academy en leur offrant de la formation sur le fonctionnement et l’entretien des bornes de recharge pour VE.

Le secteur des transports est à l’origine du quart des émissions de gaz à effet de serre du Canada. Établie à Montréal, TUGLIQ Énergie Co. propose des solutions de rechange rentables et avant-gardistes au diesel et au mazout lourd en misant sur des microréseaux isolés dans les régions éloignées, où les populations et l’environnement subissent plus durement les effets des changements climatiques. TUGLIQ investit plus de 1,8 million de dollars dans ce projet qui permettra de recueillir des données afin de soutenir l’intégration future d’infrastructures de recharge rapide, de créer des emplois et de contribuer à l’adoption des VÉ.

« Depuis dix ans, et dans la foulée de l’annonce d’aujourd’hui, Tugliq est fière d’épauler et d’accompagner ses clients industriels du Nord, ainsi que leurs partenaires autochtones et gouvernementaux, dans l’atteinte d’objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de carboneutralité. Nous sommes fiers d’investir à vos côtés, et de développer et déployer des solutions novatrices adaptées aux besoins industriels nord-côtiers, en particulier celles visant les environnements éloignés extrêmes », a témoigné Laurent Abbatiello, Président et directeur général, TUGLIQ Énergie Co.

Le financement fédéral du projet provient du Programme de démonstration d’infrastructure pour les véhicules électriques – Infrastructures vertes de Ressources naturelles Canada, qui vise à accélérer l’entrée sur le marché de technologies d’énergie propre de prochaine génération.

Le gouvernement soutient les projets énergétiques novateurs qui réduisent les émissions, créent des milieux de vie plus sains et offrent des occasions de développement économique.

 

Catégories : Communiqué de presse, Concessionnaires
Étiquettes : ,

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Menu
X