fbpx

Les voitures luxueuses font cliquer les Québécois

Autosphere » Concessionnaires » Les voitures luxueuses font cliquer les Québécois
porsche 911
La Porsche 911 est la voiture qui suscite le plus la curiosité des visiteurs québécois sur le site AutoHebdo. PHOTO Red Charlie \ Unsplash

AutoHebdo vient de publier sa liste des véhicules les plus recherchés sur sa plateforme, où la Porsche 911 apparaît pour la première fois à la tête du palmarès.

Chaque année, AutoHebdo évalue les données des consommateurs qui visitent son site et présente des rapports qui révèlent les intentions des acheteurs de véhicules du Québec. Avec plus de 125 000 annonces de véhicules neufs et d’occasion et jusqu’à 5 millions de visiteurs par mois, AutoHebdo est le marché en ligne le plus populaire au Québec.

Malgré les changements au niveau des prix et de la disponibilité de l’inventaire dans l’industrie automobile, les voitures de luxe continuent de retenir l’attention des Québécois, selon les plus récentes données tirées de la liste annuelle des véhicules les plus recherchés d’AutoHebdo.

Pour la toute première fois, une voiture de luxe, la Porsche 911, se trouve en première position du palmarès de 2021. La Porsche 911 détrône la Honda Civic qui était en tête de liste depuis les quatre dernières années.

Le nombre de marques de voitures de luxe reste stable d’une année à l’autre, et les trois mêmes marques et modèles sont toujours sur la liste des véhicules recherchés en 2021. Cette année, les petites voitures représentent 60 % des véhicules inscrits sur la liste, l’arrivée de la Mazda3 augmentant la représentation de cette catégorie.

Le classement

Par ordre de popularité de recherche, nous retrouvons donc la Porsche 911, la Honda Civic, le Toyota RAV4, le Ford F150, la BMW Série 3, la Ford Mustang, la Mercedes-Benz Classe C, la Honda CR-V, le Jeep Grand Cherokee et la Mazda3.

« Il est intéressant de voir la Porsche 911 au sommet de la liste cette année et de voir la croissance de l’intérêt pour les voitures luxueuses chez les Québécois. Six voitures se classent dans le Top 10 de 2021 d’AutoHebdo, comparativement à cinq en 2020, ce qui laisse croire que les Québécois continuent d’avoir une préférence pour les véhicules pratiques, fonctionnels et luxueux », explique Charles Chamberland, porte-parole d’AutoHebdo.

Selon plusieurs recherches effectuées par AutoHebdo cette année, les Québécois hésitent encore à utiliser les transports en commun et préfèrent pour le moment les modes de transport individuels.

Les modèles de type berline sont donc un choix très attirant pour ceux qui utilisaient les transports en commun auparavant, explique le rapport. « Quant à la Honda Civic, elle reste très proche de la première position et retient toujours l’attention des Québécois, car elle répond à un besoin d’accessibilité et convient à une plus grande majorité. »

Ville et campagne

Parmi les autres faits saillants de 2021, le Ford F-150, le camion favori des Canadiens pour une sixième année consécutive, se retrouve en 4e position dans le palmarès québécois, une descente de deux rangs comparativement à l’année dernière. Les véhicules utilitaires sport représentent toujours 30 % des véhicules de la liste et dans l’ensemble, leur position est restée assez stable.

Les données du marché démontrent que le camion F-150 s’est classé en première position dans une grande majorité des régions du Québec, sauf pour les grandes villes comme Montréal, Québec et Sherbrooke.

En plus d’étudier les données de recherche, AutoHebdo a réalisé plusieurs autres études auprès des consommateurs tout au long de l’année 2021 afin de mieux suivre l’évolution de l’impact de la COVID-19 sur les acheteurs de voitures.

Ainsi, la pénurie mondiale de puces électroniques a affecté le secteur automobile de façon importante en 2021. AutoHebdo a découvert que quatre acheteurs de voitures sur cinq sont conscients de la pénurie de puces électroniques et qu’en conséquence, ils sont prêts à faire des compromis importants.

Aller plus loin pour trouver

Ces acheteurs sont décidés à faire un effort supplémentaire : 42 % sont prêts à voyager plus loin et 30 % sont disposés à parcourir plus de 400 km pour trouver le bon véhicule. Ce comportement est soutenu par des analyses effectuées sur le site montrant que les utilisateurs élargissent en effet leur rayon de recherche.

La pénurie de véhicules neufs a eu un impact ultérieur sur le marché des véhicules d’occasion. Près du tiers des acheteurs interrogés (27 %) ont indiqué qu’ils sont prêts à passer d’un véhicule neuf à un véhicule d’occasion, une tendance qui s’est poursuivie tout au long de l’année. Associée à une demande constante de véhicules, la pénurie a entraîné une augmentation du prix moyen des véhicules neufs et d’occasion en 2021.

Au Québec, le prix moyen des véhicules neufs a atteint un sommet de 43 449 $ et celui des voitures d’occasion s’est hissé à un sommet record de 26 521 $ en octobre 2021. Comme les niveaux de production s’améliorent lentement et que la situation globale se stabilise, les prix devraient commencer à être plus équilibrés.

D’une année à l’autre, le trafic du marché en ligne AutoHebdo a enregistré une augmentation de 20 % en 2020 et une autre augmentation de 12 % pour 2021.

Des recherches réalisées en octobre 2021 révèlent que même si plus de la moitié des acheteurs de voitures estiment que la situation concernant la pandémie s’améliore (55 %), bon nombre déclarent qu’ils utilisent encore moins souvent qu’avant la pandémie les transports en commun (45 %), les taxis (44 %) et les services de covoiturage (42 %).

L’envie d’acheter un véhicule est demeurée élevée, près d’un Canadien sur cinq ayant déclaré qu’il envisage d’acheter un véhicule au cours des six prochains mois.

Des économies à investir

La pandémie a naturellement suscité une plus grande inquiétude concernant les finances et l’économie. Toutefois, selon un récent sondage d’AutoHebdo, près de la moitié des acheteurs de voitures (48 %) ont déclaré que la pandémie leur a permis d’économiser considérablement plus qu’auparavant.

Parmi ceux qui ont pu économiser davantage, 63 % prévoient utiliser l’argent épargné pour acheter un véhicule, et le tiers de ces acheteurs déclarent avoir l’intention d’acheter un véhicule plus dispendieux que celui qu’ils avaient initialement choisi.

Encore aujourd’hui, le prix continue d’être une priorité pour les consommateurs, le tiers des Canadiens sondés (34 %) ont classé le prix comme le facteur le plus important lorsqu’il s’agit d’acheter un véhicule, avant d’autres comme l’économie de carburant, la sécurité et la marque.

Au cours des dernières années, un changement important dans les préférences en matière de véhicules est devenu évident : de plus en plus de Canadiens adoptent la mentalité « plus c’est gros, mieux c’est ». Un sondage réalisé par AutoHebdo a révélé que 30 % des acheteurs de voitures ont l’intention de passer à un véhicule plus gros lors de leur prochain achat.

Parmi ceux qui prévoient se procurer un plus gros véhicule, près de la moitié (48 %) ont l’intention de passer à un VUS, tandis que plus du tiers (32 %) déclarent qu’ils choisiront une camionnette.

Cette tendance s’est traduite chez les constructeurs de véhicules automobiles par le lancement de plus en plus de gros VUS, incluant les VUS de luxe, et qui produisent moins de plus petits VUS. Le segment des berlines compactes et des berlines à hayon est en baisse constante alors que les constructeurs automobiles remplacent leurs modèles d’entrée de gamme par des VUS sous-compacts.

Progression des VE

L’année 2021 a été une grande année pour les véhicules électriques (VE) et la popularité de l’électrification continue de croître. Selon un sondage réalisé auprès des utilisateurs du marché AutoHebdo, l’intérêt parmi les automobilistes qui ne possèdent pas actuellement de véhicule électrique est élevé, puisque 64 % ont indiqué qu’un véhicule électrique pourrait être leur prochain véhicule.

Les principales raisons évoquées par les Canadiens qui envisagent l’achat d’une voiture électrique sont l’efficacité, les économies de carburant, le respect de l’environnement et le peu d’entretien mécanique. En plus de présenter un inventaire plus élevé de véhicules électriques, 2022 sera la première année où des camions entièrement électriques seront disponibles à l’achat, comme le GMC Hummer, le Ford F-150 Lightning et le Rivian R1T.

Actuellement, moins d’un acheteur de voiture interrogé sur dix (8 %) possède un véhicule électrique, mais ce pourcentage devrait augmenter dans les années à venir puisque les recherches des consommateurs pour les véhicules électriques et hybrides ont plus que doublé et l’inventaire de ces véhicules a augmenté de 18 % comparativement à l’année précédente.

« Les conditions instables du marché ont marqué l’année 2021, mais ces événements ont aussi démontré à quel point les consommateurs et l’industrie s’adaptent », mentionne Benoît Béland, directeur de marque chez AutoHebdo.

« Les Québécois ont trouvé le moyen de tirer le positif de la situation en utilisant les outils qui leur sont accessibles sur notre plateforme et en parcourant des distances supplémentaires pour chercher la voiture de leur choix. La stabilité observée au niveau des recherches des Québécois cette année, avec une activité abondante de la part des acheteurs, nous indique que le marché est sur le point de rebondir en 2022. Au fur et à mesure que la production de puces électroniques augmentera, une situation normale reviendra progressivement. »

 

ARTICLES POPULAIRES

AAPEX 2021 Button FR

SEMA360 Button FR

Calendrier

janvier, 2022

Nos partenaires

Menu
X