fbpx

Marché des véhicules d’occasion – Problèmes d’approvisionnement et flambée des prix

Autosphere » Concessionnaires » Marché des véhicules d’occasion – Problèmes d’approvisionnement et flambée des prix
2022 ford maverick
Ford Maverick 2022. PHOTO Ford

DesRosiers Automotive Consultants s’est associé à l’Association des concessionnaires de voitures d’occasion pour voir quels sont les impacts de la pandémie en cours et les problèmes de microprocesseurs.

Près de 500 membres de l’UCDA – y compris des concessionnaires indépendants de véhicules d’occasion et les opérations de véhicules d’occasion des concessionnaires franchisés de véhicules neufs – ont répondu à notre enquête et ont donné leur avis sur ce que le premier semestre de 2021 avait apporté.

PHOTO Desrosiers Automotive Consultants

Le marché des véhicules d’occasion a surperformé le marché des véhicules neufs en 2020, mais les 6 premiers mois de 2020 ont néanmoins été difficiles pour la communauté des concessionnaires de véhicules d’occasion.

Les répondants ont indiqué que les ventes moyennes dans leurs magasins ont chuté de 102,7 unités au premier semestre 2019 à 86,5 unités en 2020.

Toutefois, ce chiffre de ventes moyen a rebondi pour retrouver presque les mêmes niveaux d’avant la pandémie – 102,4 unités en moyenne – au cours du premier semestre de cette année.

À noter que les concessionnaires de voitures neuves ont dépassé leurs volumes de ventes de 2019, tandis que les concessionnaires indépendants de voitures d’occasion ont noté une reprise plus modeste – une dynamique directement liée à l’accès aux véhicules sur un marché où la demande dépassait souvent l’offre.

PHOTO Desrosiers Automotive Consultants

Les problèmes d’approvisionnement auxquels sont confrontés les concessionnaires de véhicules neufs et d’occasion ont été un sujet de préoccupation particulier au cours du premier semestre de 2021, les concessionnaires faisant état de difficultés extrêmes pour s’approvisionner en pick-ups et en VLT.

En comparaison, les voitures particulières étaient plus faciles à prendre en main, même si des difficultés existaient là aussi.

En ce qui concerne les groupes d’âge, les véhicules plus jeunes – de 1 à 3 ans et de 4 à 7 ans – étaient, sans surprise, plus difficiles à trouver que les véhicules plus anciens.

Parmi les concessionnaires interrogés, seuls 6,2 % ont constaté une baisse globale des prix de leurs véhicules d’occasion.

La catégorie la plus importante – 38,3 % – a cité des augmentations de prix moyennes de onze à vingt pour cent.

Dans le cas contraire, 18,2 % des répondants ont cité des augmentations de prix supérieures à 20 %.

« Les sentiments des concessionnaires de véhicules d’occasion dessinent une tendance claire pour le premier semestre de cette année, » a commenté l’associé directeur de DAC.

« Bien que les volumes de vente aient rebondi, l’offre limitée a entraîné de nettes augmentations des prix des véhicules d’occasion, car la demande a connu un pic et les véhicules ont continué à traverser la frontière vers le sud. »

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

octobre, 2021

Nos partenaires

Menu
X