fbpx

Des consommateurs réalistes sur le marché

Autosphere » Carrosserie » Des consommateurs réalistes sur le marché
Les consommateurs québécois sont prêts à franchir de plus grandes distances pour faire l’acquisition de leur nouveau véhicule. PHOTO Erik McLean / Unsplash

Une recherche menée par Trader, qui gère la plateforme AutoHebdo.net, indique que les consommateurs sont conscients de la rareté des véhicules et sont prêts à s’adapter.

Selon cette étude, neuf acheteurs québécois de véhicules sur dix sont au courant de la pénurie mondiale de puces électroniques et seraient prêts à adapter leur parcours d’achat aux nouvelles conditions du marché.

Les données recueillies par Trader montrent que 42 % des répondants seraient prêts à voyager plus loin pour acheter un véhicule. De ce groupe, 31 % sont prêts à parcourir plus de 400 kilomètres pour dénicher le véhicule de leur choix.

Il est très intéressant de constater qu’en réponse à la baisse temporaire de l’offre de véhicules neufs sur le marché, 27 % des acheteurs de voitures sont prêts à passer de l’achat de véhicules neufs à l’achat de véhicules d’occasion.

C’est d’ailleurs un phénomène que confirmait Steeve De Marchi, directeur général de l’AMVOQ, lors d’une récente entrevue vidéo avec Autosphere.ca.

De plus, 20 % des consommateurs sont prêts à changer de marque et de modèle.

Des prix plus élevés

Le facteur de rareté aura, selon les répondants à l’étude, un impact prévisible sur les prix.

Ainsi, 79 % des acheteurs de véhicules neufs s’attendent à des prix plus élevés et 65 % considèrent qu’ils auront moins de marge de négociation.

Le même phénomène est prévu du côté de la voiture d’occasion alors que 74 % des répondants estiment que les prix seront plus élevés alors que 63 % s’attendent à des inventaires moins garnis.

Cela résulte en une attente, dans 55 % des cas, à moins de possibilité de négocier le prix pour la voiture d’occasion.

Toutefois, AutoHebdo.net constate qu’il y a autant de véhicules d’occasion annoncés sur le marché qu’à pareille date l’an dernier.

Pour les concessionnaires et marchands, il est rassurant de constater une demande et un intérêt persistants de la part de consommateurs.

De plus, le consommateur est conscient du phénomène de rareté et est prêt à déployer plus d’efforts pour acquérir son prochain véhicule.

Selon Benoît Béland, directeur de marque AutoHebdo : « Avec la pénurie mondiale actuelle de puces électroniques et les défis imposés à l’industrie automobile, les concessionnaires ont tout intérêt à adapter leur service client et leurs efforts marketing afin de tirer avantage du changement de comportement des consommateurs et ainsi stimuler les ventes. »

Adapter l’offre

Lorsque questionnés sur quels outils les aideraient dans leur processus d’achat de voiture, 49 % des répondants trouveraient avantageux d’avoir accès à un outil de comparaison de prix sur Internet.

Selon le sondage, 35 % des consommateurs ont indiqué qu’ils passeraient plus de temps à parcourir les offres en ligne pour effectuer des recherches et comparer les prix.

Trader recommande aux concessionnaires de maintenir une présence forte et optimisée sur les marchés automobiles en ligne.

« Assurez-vous de mettre à jour les prix pour qu’ils soient basés sur la valeur marchande actuelle. De plus, étant donné que les consommateurs s’attendent à ce qu’il y ait moins de promotions, les concessionnaires qui proposent des incitatifs devraient prendre des mesures pour en tenir compte dans leurs supports marketing. »

ARTICLES POPULAIRES

AAPEX 2021 Button FR

SEMA360 Button FR

Calendrier

novembre, 2021

Nos partenaires

Menu
X