fbpx

Honda Canada : Repenser, réimaginer

Jean-Marc Leclerc, PDG de Honda Canada, fait le point sur les projets d'avenir de l'OEM. PHOTO : Honda Canada

Jean-Marc Leclerc, Président-directeur général, décrit certains des changements qui se produisent à la suite de la pandémie COVID-19.

Chaque année, la Corporation des associations de détaillants d’automobiles (CADA) organise son sommet. Cet événement est l’occasion idéale pour les dirigeants du secteur de se réunir et d’échanger leurs idées. Cet événement est l’occasion idéale pour les dirigeants du secteur de se réunir et d’échanger leurs idées.

Pour 2021, Jean-Marc Leclerc, PDG de Honda Canada, a profité de l’occasion pour prononcer une allocution virtuelle via Vimeo, soulignant l’impact de la pandémie COVID-19 sur l’entreprise, et certaines des mesures et initiatives qui en ont découlé.

Des idées nouvelles

« La pandémie nous a obligés à repenser et à réimaginer de nombreux secteurs de notre entreprise pour naviguer à travers cette crise », a déclaré M. Leclerc, mais en même temps, elle a « suscité de nombreuses idées qui vont tracer une nouvelle voie pour l’avenir de notre entreprise, » a ajouté M. Leclerc.

Lorsque la première série de fermetures gouvernementales a eu lieu en mars et avril 2020, Honda Canada, comme d’autres équipementiers, a dû fermer les salles d’exposition de son réseau de concessionnaires franchisés et déplacer l’expérience d’achat en grande partie en ligne.

M. Leclerc a fait remarquer que ces salles d’exposition virtuelles et ces outils de commerce électronique n’ont pas été conçus pour remplacer l’expérience en personne de la salle d’exposition. Elles servent essentiellement de prolongement de celle-ci lorsque l’interaction physique n’est tout simplement pas possible.

Si beaucoup d’entre nous ont envie de retrouver ce contact physique et individuel, M. Leclerc affirme que la pandémie a essentiellement accéléré le processus de vente en ligne et que, même une fois les restrictions assouplies, nombre de ces outils et solutions virtuelles actuellement proposés prendront une place de plus en plus importante dans la transaction de vente de véhicules.

Harmonisation des efforts

Pour que tout cela fonctionne efficacement, M. Leclerc a déclaré que « l’harmonisation des efforts des équipementiers et des distributeurs sur ce front sera essentielle pour assurer la continuité pour les clients, quelle que soit la manière dont ils décident d’interagir avec notre marque. Toutefois, quelle que soit la direction que prend la technologie, nos concessionnaires feront toujours partie intégrante du processus visant à forger des relations avec nos clients. »

La pandémie COVID-19 a non seulement modifié les attentes des clients et permis l’utilisation de nouveaux outils virtuels pour faciliter la vente et l’achat de véhicules, mais elle a également amené des équipementiers comme Honda Canada à revoir leurs relations avec leurs concessionnaires et à réfléchir à des moyens d’améliorer l’assistance virtuelle.

Dans le cas de Honda, Leclerc a expliqué que cela inclut des aspects tels « qu’une meilleure accessibilité au personnel de terrain, une utilisation plus efficace du temps et l’amélioration de la fréquence et de la qualité de la communication. »

« À l’avenir, nous allons examiner les avantages d’un modèle de soutien hybride, combinant à la fois des visites physiques et virtuelles et nous prévoyons que la réalité virtuelle 3D et d’autres technologies vont jouer un rôle plus important – par exemple, dans le cas le dépannage de véhicules à distance ou en matière de soutien et de formation des techniciens, » a déclaré M. Leclerc.

Un regard critique

Outre l’aspect d’accompagnement, M. Leclerc a mentionné que la pandémie COVID-19 a également amené Honda Canada « à examiner notre structure de dépenses et nos activités de marketing d’un œil plus critique et à se concentrer sur les fondamentaux de notre activité afin d’optimiser les ventes et la rentabilité tant pour Honda que pour nos réseaux de concessionnaires. »

Leclerc a également noté qu’il encourageait les concessionnaires à faire de même car, « malgré l’impact financier de la pandémie sur notre activité, il n’y a aucune indication d’un répit quant aux changements massifs qui transforment notre industrie ».

Il a également ajouté que les équipementiers et les concessionnaires doivent « continuer à remettre en question les conventions sur nos activités et à redéployer les ressources en faveur de nouvelles tendances qui nous ouvriront la voie du succès à l’avenir. »

En conclusion, le PDG de Honda Canada a déclaré : « Je pense que la réintégration de ces aspects et d’autres de notre activité dans ce qui sera un paysage concurrentiel en évolution rapide nécessitera des niveaux de coopération et de collaboration sans précédent entre Honda et nos concessionnaires. »

Catégories : Concessionnaires, Éditorial
Étiquettes : ,

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X