fbpx

Bernières Auto conjugue qualité et service

Le marchand de voitures d’occasion prend place à l’entrée de Québec depuis 30 ans. PHOTO Bernières Auto

Depuis trente ans aux portes de Québec, Bernières Auto a fait sa marque par l’excellence de son service et l’offre de voitures d’occasion de qualité.

Lorsque Germain Pouliot et sa conjointe Andrée Morin ont fondé cette entreprise à Saint-Nicolas (Lévis), située à l’accès des ponts vers Québec, ils étaient seuls à proposer des véhicules sur la rue de Bernières.

La situation a bien changé alors que le même secteur est devenu un véritable boulevard de l’automobile, avec une multiplication des concessionnaires au fil des ans.

Le couple retraité, mais encore de passage à l’occasion dans l’entreprise, a passé le flambeau à son fils Stéphane, le seul de ses enfants intéressé par le domaine.

Si au départ l’entreprise n’avait qu’un employé, elle en compte aujourd’hui 14 répartis aux ventes et au service. L’entreprise se fait une fierté de contrôler l’ensemble de ses activités, allant de l’achat des véhicules, à leur inspection et la mise au point jusqu’à la vente et au service à la clientèle.

Tout est dans le choix

« Nous vendons ici environ 800 automobiles annuellement, explique Stéphane Pouliot. Les prix s’échelonnent de 6000 à 70 000 dollars. Le premier critère a toujours été et sera toujours la qualité. C’était vrai du temps de mon père, ce l’est encore aujourd’hui.

« Les voitures d’occasion profitent d’une meilleure réputation et offrent une alternative très intéressante aux consommateurs qui souhaitent un véhicule luxueux, mais plus accessible. »

Berniéres auto, showroom 2021

La salle de démonstration présente plus de modèles et se complète par une expérience web hors de l’ordinaire. PHOTO Laurie Suzor.P

Il est d’ailleurs très impliqué dans l’achat des véhicules qui seront par la suite revendus par son entreprise.

Lors de notre entrevue, Bernières Auto poursuivait des travaux de rénovation et de réaménagement de ses bâtiments. Une salle d,exposition et les bureaux de services aux clients occupent un édifice. L’autre est destiné à l’atelier de mécanique et d’esthétique uniquement et est voué à la bonne préparation des véhicules pour la revente.

Personnalisé et moderne

Si à l’origine la clientèle était composée de gens de la région, l’avènement des nouveaux outils de communication a fait éclater le marché. Des clients de partout au Québec ont découvert cette adresse, et quelques véhicules sont même expédiés en Ontario et dans l’Ouest canadien.

Le magasinage en ligne est d’ailleurs un important vecteur de changement chez Bernières Auto.

« Nous sommes fermés le weekend, question de laisser respirer les troupes. Cependant, notre service-conseil est réactif sept jours par semaine, explique M. Pouliot. On n’attend pas le lundi après le café pour répondre aux gens.

« Aujourd’hui, tout va très vite et les gens apprécient nos réponses rapides. Et ce sont nos gens qui répondent, pas un centre d’appel extérieur. Ils peuvent donner des réponses en connaissance de cause. »

La salle d’attente n’a rien à envier aux plus prestigieux concessionnaires. PHOTO Laurie Suzor.P

Ce diplômé du Georgian College et de l’Université Northwood en Floride, reconnaît aussi l’importance de maintenir une excellente réputation sur les médias sociaux. C’est une des premières références que consulteront les clients potentiels.

« La base est de sélectionner le bon véhicule pour le bon client, introduit M. Pouliot. Ensuite, ça reste de la mécanique. L’important, durant tout le processus, c’est de bien faire sentir au client que l’on s’occupe de lui. Alors, s’il y a un problème, il ne faut pas dire non, mais prendre le temps de se comprendre. Il y a toujours moyen de s’arranger. »

Bonifier l’offre

L’objectif de ce marchand n’est pas de grandir aveuglément – même si la demande le soutiendrait – mais plutôt de poursuivre la bonification de l’offre. Par exemple, l’inventaire sur le site internet du marchand présente, de façon très transparente, toute l’information sur les véhicules offerts.

Les photos y sont abondantes et, au moment de faire cette entrevue, l’entreprise ajoutait graduellement des images à 360 degrés, permettant une véritable visite virtuelle des véhicules.

Stéphane Pouliot passe une soixantaine d’heures par semaine pour dénicher les voitures pour répondre aux besoins de sa clientèle. PHOTO Laurie Suzor.P

La force d’une équipe

Alors que nous concluions l’entrevue, M. Pouliot a tenu à préciser une chose qui lui tenait à cœur.

« Vous savez, les 800 véhicules que nous livrons à nos clients chaque année, ce n’est pas moi qui les vends. C’est toute l’équipe qui nous permet d’atteindre ces résultats. Nous avons des employés avec nous depuis longtemps et c’est important. Les clients retrouvent les mêmes visages et toute l’équipe est remarquablement solidaire. Ça fait partie de notre succès. »

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X