fbpx

Choisir les meilleurs avec Dan Ilika d’AutoTRADER.ca

Dan IIika, éditeur – essais routiers, autoTRADER.ca. PHOTO TRADER

En englobant tous les véhicules offerts sur le marché des voitures neuves et en évaluant les commentaires des consommateurs ainsi que des évaluateurs experts, les prix de autoTRADER.ca offrent une perspective très unique, déclare Dan IIika.

Récemment, TRADER a annoncé les gagnants de ses prix autoTRADER.ca 2021. Les gagnants de cette année sont la Genesis G70 (meilleure voiture), le Volvo XC40 (meilleur VUS) et le Ram 1500 (meilleur camionnette). La décision de savoir quel véhicule est couronné comme le meilleur dans sa catégorie respective est un processus très complet. Pour vous donner une idée de l’étendue de ce processus, la sélection des prix comprend l’évaluation de plus de 350 voitures particulières, SUV et camions légers dans 22 catégories différentes.

Le processus d’attribution des prix fait appel à un jury de plus de 20 journalistes automobiles qui évaluent chaque véhicule dans 12 catégories distinctes. Il s’agit d’évaluer chaque véhicule pour sa valeur globale, ainsi que son niveau de performance, sa technologie et ses caractéristiques de bord, son innovation, son ergonomie, sa conception, sa qualité de construction, ainsi que sa satisfaction au volant, sa sécurité, son efficacité énergétique et ses capacités globales.

La différence du programme de prix autoTRADER.ca est qu’il prend en compte chaque nouveau véhicule vendu sur le marché canadien, et pas seulement ceux qui sont des nouveaux produits ou des reconceptions. Pour les consommateurs, cela représente une considération très importante, car cela leur donne une idée de la gamme d’options sur le marché, leur permettant de choisir le véhicule qui répond vraiment le mieux à leurs besoins. Pour en savoir un peu plus sur le processus de sélection, Autosphere a interviewé Dan Ilika, rédacteur des essais routiers pour autoTRADER.ca. Voici ce qu’il avait à dire :

Autosphere : De votre point de vue, que représentent les prix autoTRADER.ca pour l’industrie ?

Dan Ilika : Notre point de vue est que ces prix sont assez uniques dans l’industrie. Notre objectif est d’essayer de les rendre aussi larges que possible, donc nous considérons chaque nouveau véhicule actuellement en vente, il ne doit pas seulement être ceux qui sont nouveaux ou mis à jour pour cette année modèle particulière. Essentiellement, tout ce qui est vendu sur le marché des véhicules neufs de cette année-là est éligible. La raison pour laquelle nous procédons ainsi est que, de notre point de vue, les acheteurs de véhicules ne considèrent pas seulement les véhicules les plus récents ou les plus récents du marché, ils considèrent tout, et nos prix devraient donc refléter cela aussi.

AS : Il y a aussi un élément supplémentaire, pouvez-vous nous en parler ?

DI : C’est exact, il y a un élément supplémentaire dans les récompenses du Canada’s choice. Nous avons un panel de 20 contributeurs de tout le pays qui sont des journalistes automobiles très expérimentés, mais nous pensons aussi qu’il est important d’avoir des commentaires des Canadiens sur ce qu’ils pensent de leur marque de véhicule la plus fiable et de leurs types de véhicules les plus fiables, qu’il s’agisse de voitures particulières, de VUS, de camions, de VÉ ou d’hybrides.

La raison en est que, dans la plupart des cas, les journalistes automobiles ne vivent avec un véhicule que pendant une semaine à la fois et qu’il y a peu de choses que l’on puisse en retirer. En évaluant les réactions des consommateurs, nous comprenons mieux ce qu’est la vie à long terme avec un véhicule et une marque en particulier, ce qui nous donne une perspective assez unique en matière de récompenses pour les véhicules.

Les prix d’autoTRADER.ca tiennent compte de tous les nouveaux véhicules disponibles sur le marché chaque année, et pas seulement de ceux qui viennent d’être lancés ou redessinés. PHOTO TRADER

AS : Pouvez-vous nous parler du processus de sélection pour ces prix et de ce qu’il implique ?

DK : Le processus d’attribution des prix prend en considération chaque véhicule, ce qui signifie qu’il existe plus de 350 types différents sur le marché. Ensuite, nous établissons une liste restreinte sur la base d’un vote. Chaque véhicule dans chaque segment est listé, donc si vous prenez, par exemple, les crossovers compacts, nous enverrons cette liste à tous nos contributeurs qui votent et nous leur demanderons de réduire le champ de ce qui est le plus significatif. Ils choisiront ensuite leur premier choix et nous le réduirons et procéderons au vote, ce qui conduira à la liste restreinte.

Cette façon de procéder permet de réduire un peu le champ d’action, car si 20 personnes votent sur un segment de 12 véhicules par exemple, vous obtiendrez un grand nombre de votes dispersés sur l’ensemble de ces véhicules, au lieu de se concentrer sur les cinq premiers. Donc, le processus fonctionne essentiellement en réduisant le processus de sélection et en effectuant un vote à l’aveugle – chez TRADER, nous ne connaissons pas les scores finaux de chaque véhicule avant qu’ils ne soient entièrement comptabilisés. De cette façon, aucun véhicule ne peut être favorisé ou pénalisé par rapport au suivant.

AS : Selon vous, qu’est-ce qui différencie un « grand » véhicule d’un véhicule primé ?

DK : C’est une bonne question. Je crois fermement qu’il n’y a plus vraiment de mauvais véhicules à vendre. L’industrie a fait beaucoup de progrès en termes de technologie, d’ingénierie, de sécurité et d’efficacité, donc il y a vraiment beaucoup de bons véhicules sur le marché. Cela étant dit, nous essayons d’examiner certains paramètres qui font que certains véhicules se distinguent des autres. Un bon exemple est la catégorie de l’innovation ou de l’ingénierie – qu’est-ce qui, dans un véhicule particulier, repousse les limites au lieu de simplement maintenir le statu quo ?

De plus, nous examinons les caractéristiques de la technologie, il ne s’agit pas seulement de la technologie elle-même. Nous devons également tenir compte de la convivialité et de l’intuitivité du véhicule et de la manière dont il améliore à la fois la possession du véhicule et l’expérience de conduite. Il y a aussi la proposition de valeur à prendre en compte. Nous savons que le prix moyen d’une transaction pour un véhicule continue à augmenter et pour les nouveaux véhicules aujourd’hui, il est en moyenne de plus de 40 000 dollars.  Donc, si vous, en tant que consommateur, dépensez plus de 40 000 $, vous voulez être sûr d’en avoir pour votre argent. C’est pourquoi nous voulons nous assurer que cela fait partie de notre processus de notation et que cela contribue à distinguer un gagnant du reste du peloton.

AS : Pour en revenir au concept de sélection de tous les nouveaux véhicules disponibles et pas seulement des modèles neufs ou redessinés, comment cela s’inscrit-il dans le processus de sélection global ?

DI : Nous voulons nous assurer que, premièrement, nous donnons à l’industrie une chance équitable et, deuxièmement, que nous n’excluons aucun produit solide et de qualité sur le marché qui pourrait encore plaire aux consommateurs. C’est une question qui a été soulevée il y a plusieurs années et je vais vous donner un exemple. Nous savons tous que le marché des voitures sous-compactes se réduit, mais il y a quelques années, nous avons eu la Honda Fit. Elle n’avait pas été mise à jour depuis un certain temps, mais pour un consommateur à la recherche d’une petite citadine économe, la Fit était en tête de liste des recommandations. Elle n’était peut-être pas la plus récente, ni la plus voyante, mais c’était quand même un bon choix.

Si l’on se contentait de réduire les critères de sélection aux véhicules neufs ou modernisés, il resterait beaucoup de bons produits, des produits dont les consommateurs pourraient passer à côté simplement parce qu’ils ne les connaissent pas. C’est pourquoi nous voulons nous assurer qu’avec ces récompenses, nous offrons le plus large éventail possible de points de vue sur le marché.

Enfin, nous avons 27 catégories, y compris les prix Canada’s choice, donc c’est très, très approfondi. Par conséquent, si vous achetez un véhicule au Canada, il y aura une catégorie de prix vers laquelle vous pourrez vous tourner si vous voulez savoir ce qui est le meilleur et ce qui se démarque du reste.

AS : D’après la liste des outils d’achat mis à la disposition des consommateurs, comment les prix d’autoTRADER.ca s’intègrent-ils dans l’expérience d’achat d’une voiture ?

DI : Pour nous, il s’agit avant tout de donner aux consommateurs les moyens de prendre leurs décisions d’achat en toute confiance. Cela va de pair avec les conseils d’experts que nous fournissons ainsi qu’avec l’utilisation des prix pour mettre en évidence ce qui est le mieux. Il y a aussi notre outil de QI des prix, qui est là pour aider les consommateurs à comprendre où se situe le prix d’un véhicule qu’ils regardent, par rapport au reste du marché régional.

En fin de compte, il s’agit de donner ces outils directement au consommateur pour l’aider à simplifier le processus d’achat, car beaucoup d’entre nous comprennent qu’il peut être intimidant et aussi un peu écrasant lorsque nous décidons d’acheter un véhicule. Parfois, les gens ne savent même pas par où commencer, mais en ayant autant d’outils dans votre boîte à outils, vous avez beaucoup plus de chances de sentir que vous faites la meilleure affaire et aussi, le meilleur véhicule qui répond à vos besoins.

AS : Y a-t-il autre chose que vous aimeriez mentionner ?

DI : Chez TRADER, nous nous efforçons vraiment de donner la priorité à cette approche axée sur le consommateur et dirigée par le consommateur. Nous considérons TRADER presque comme le carrefour où l’industrie automobile peut se rencontrer, car nous disposons de cette plate-forme efficace pour les concessionnaires, les consommateurs et les équipementiers – un écosystème, si vous voulez, où ils coexistent ensemble. Il est évident que ce sont les concessionnaires qui répertorient les véhicules, mais autoTRADER.ca n’est pas seulement un marché – il y a tellement plus que cela. Pour nous, l’objectif est de créer un guichet unique d’achat de véhicules pour les Canadiens.

 

Catégories : Concessionnaires, Éditorial
Étiquettes : ,

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X