fbpx

Un sondage Belairdirect montre que les Canadiens ne sont pas prêts pour l’hiver

Un nouveau sondage par Belairdirect a révélé que la plupart des Canadiens ne sont pas tout à fait prêts à affronter les mois plus froids qui s’annoncent. PHOTO Shutterstock

Le temps hivernal créant chaque année des conditions de conduite imprévisibles dans tout le pays, la maîtrise du froid peut souvent être une source d’inquiétude, même pour les conducteurs les plus expérimentés.

Un nouveau sondage par Belairdirect a révélé que la plupart des Canadiens ne sont pas tout à fait prêts à affronter les mois plus froids qui s’annoncent.

Conduire sur des routes verglacées ou enneigées pendant l’hiver canadien est pratiquement garanti, mais seulement 45 % des répondants disent se sentir prêts pour la conduite en hiver. Lorsqu’il s’agit d’évaluer les compétences de ceux avec qui ils partagent la route, les Canadiens se sentent encore moins confiants, 34 % d’entre eux estimant que les capacités de conduite hivernale des autres conducteurs de leur province sont inférieures à la moyenne. L’Alberta semble être la province la moins confiante, avec 37 % des personnes interrogées jugeant les capacités de conduite des autres conducteurs de leur province médiocres ou très médiocres, contre 32 % en Ontario et 24 % au Québec.

Même si 44 % des répondants admettent se sentir nerveux ou anxieux, seuls 38 % ont déclaré avoir tous les outils essentiels dans leur kit de conduite hivernale. Alors que presque tous les Canadiens (92 %) gardent un grattoir dans leur véhicule, seuls deux sur trois déclarent conserver du liquide lave-glace supplémentaire et un peu plus de la moitié (58 %) ont des couvertures et des vêtements chauds en réserve. L’importance de se préparer pour la saison hivernale gagne certainement en importance, moins de la moitié des conducteurs canadiens déclarent vérifier régulièrement leurs phares ou leurs freins avant de conduire, et seulement 4 personnes interrogées sur 5 disent utiliser des pneus d’hiver.

Lorsqu’on leur a demandé ce qu’il fallait faire si leur véhicule commençait à déraper, seuls 3 Canadiens sur 5 savaient qu’il fallait continuer à tourner dans la direction prévue. Les Québécois sont arrivés en tête, 67 % d’entre eux sachant que c’est la bonne mesure à prendre, contre 63 % des Albertains et 59 % des Ontariens. Il est rassurant de constater que presque tous les Canadiens (94 %) savent qu’il faut réduire doucement la vitesse si leur voiture commence à déraper, 82 % d’entre eux sachant qu’il faut utiliser les freins lorsque le véhicule ralentit.

Sécurité de la conduite en hiver

Des données récentes de l’application automerit de Belairdirect montrent que les Canadiens sont attentifs à la sécurité de la conduite en hiver, la conduite à des vitesses supérieures à 100 km/h étant réduite d’un quart en moyenne en hiver. Cependant, avec 24 % de kilomètres parcourus en moins, 20 % de temps passé sur la route en moins et une diminution de 10 % du nombre moyen de trajets par jour en hiver par rapport à l’été, il est évident que la majorité des Canadiens ne se sentent pas aussi confiants qu’ils le pourraient lorsqu’il s’agit de conduire pendant les mois les plus froids. Les principaux conseils de Belairdirect vous aideront à vous sentir mieux préparé et bien équipé pour conduire en toute sécurité cet hiver.

Belairdirect offre des conseils pour conduire en toute sécurité en hiver :
  • Se préparer pour l’hiver : Il faut s’assurer d’avoir dans la voiture une trousse d’outils de base pour l’hiver, comprenant un grattoir à glace, du liquide lave-glace supplémentaire, du sable pour la traction, des fusées de détresse, des vêtements chauds et des couvertures.
  • Choisir les bons pneus : Avoir de vrais pneus d’hiver est un investissement dans votre propre sécurité. Il faut s’assurer de choisir une marque de qualité sur laquelle il est possible de compter.
  • Ralentir : Lorsque l’état des routes est incertain, il est important de ralentir pour identifier les risques potentiels. Lorsque nous sommes confrontés à des routes verglacées, il ne faut pas oublier de s’abstenir de faire des mouvements brusques et de ralentir progressivement pour garder le contrôle du véhicule.
  • Garder son calme : Un niveau de stress moins élevé signifie des réflexes plus sereins et plus réfléchis. Il permet de garder le contrôle et de garder l’esprit alerte à ce qui se passe devant et autour.
  • Garder ses distances : Conduire derrière de gros camions peut provoquer des éclaboussures de neige, de glace ou d’eau sur votre pare-brise. La panique due à une perte temporaire de visibilité peut amener les conducteurs à perdre le contrôle, il est donc important de garder une distance de sécurité d’au moins quelques longueurs derrière les gros véhicules.
  • Rester informé : Avant de prendre la route, consulter les prévisions météorologiques permet d’avoir une idée des conditions routières potentielles à l’avance. Si c’est trop risqué, il peut être judicieux de choisir de rester à la maison.

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X