fbpx

Tesla atteint une capitalisation boursière de plus de 460$ milliards

La capitalisation boursière de Tesla a augmenté de 513 % depuis janvier. PHOTO Tesla

Selon les données présentées par StockApps.com, Tesla a atteint plus de 460 milliards de dollars en capitalisation boursière, soit sept fois plus que Ferrari, Porsche et Aston Martin réunis.

L’épidémie de coronavirus a touché de nombreuses industries, mais l’industrie automobile est parmi les plus touchées. Après l’arrêt de la production par les constructeurs automobiles et la fermeture des salles d’exposition par les concessionnaires dans le contexte du verrouillage du COVID-19, les ventes mondiales de voitures ont chuté comme jamais auparavant.

Toutefois, le marché des voitures de luxe a généralement été moins touché par le ralentissement financier provoqué par la pandémie de coronavirus.

La capitalisation boursière de Tesla a augmenté de 513 % depuis janvier

L’année 2020 a été une année fantastique pour Tesla, malgré les effets du COVID-19 sur l’industrie automobile mondiale. Le cours de l’action de la société a bondi de près de 200 % au cours des trois derniers mois et a augmenté d’environ 500 % sur l’année, malgré une baisse des recettes de 4,9 % au deuxième trimestre de 2020.

En décembre 2019, la capitalisation boursière de l’entreprise automobile s’élevait à 75,7 milliards de dollars, ont révélé les données de YCharts. À la fin du premier trimestre 2020, ce chiffre est passé à 96,9 milliards de dollars, malgré la crise COVID-19. Les statistiques montrent que la capitalisation boursière de Tesla a augmenté de 107 % au cours des trois mois suivants, pour atteindre 200,8 milliards de dollars à la fin du mois de juin. Au début de cette semaine, elle a fait un bond de 460 milliards de dollars, soit quatre fois la capitalisation boursière d’IBM.

La capitalisation boursière de Ferrari a augmenté de 7,1 milliards de dollars en 2020

Les perturbations de la pandémie de COVID-19 ont causé un coup dur au constructeur italien de supercars Ferrari, qui a été contraint de fermer ses usines pendant sept semaines. Le rapport financier du deuxième trimestre 2020 a révélé une chute de 42 % des recettes par rapport à l’année précédente et une diminution de moitié des expéditions de véhicules en raison des suspensions de production et de livraison.

L’entreprise a également réduit la marge de ses prévisions de bénéfices pour l’ensemble de l’année, avec un chiffre d’affaires estimé à plus de 3,4 milliards d’euros, alors que les prévisions précédentes étaient de 3,4 milliards d’euros à 3,6 milliards d’euros, et que le bénéfice ajusté avant intérêts, impôts et amortissements se situait entre 1,07 et 1,12 milliard d’euros.

Néanmoins, le constructeur italien de voitures de luxe a obtenu de meilleurs résultats que la plupart des autres constructeurs automobiles et reste confiant dans un rebondissement au second semestre 2020 grâce à son solide carnet de commandes.

En décembre 2019, la capitalisation boursière de Ferrari a atteint près de 41,2 milliards de dollars. Après le crash du Lundi Noir en mars, ce chiffre est tombé à 38,7 milliards de dollars. Cependant, le deuxième trimestre 2020 a vu une tendance à la hausse, la capitalisation boursière de Ferrari ayant atteint 42,3 milliards de dollars en juin. Les statistiques montrent que la capitalisation boursière de la société s’élevait à 48,3 milliards de dollars au début de cette semaine, soit une augmentation de 17 % depuis janvier.

La capitalisation boursière de Porsche et Aston Martin a chuté en 2020

Alors que les actions de Tesla et de Ferrari ont enregistré de bons résultats dans le contexte de la crise du coronavirus, d’autres grands constructeurs de voitures de sport de luxe ont vu leur capitalisation boursière chuter depuis le début de l’année.

Les statistiques montrent que la valeur combinée des actions de Porsche a chuté de 19 % au cours des huit derniers mois, le chiffre passant de 23,1 milliards de dollars en janvier à 18,7 milliards de dollars cette semaine.

Les résultats financiers pour le premier semestre de l’année ont révélé que les ventes du constructeur allemand ont diminué de 7,3 % par rapport à l’année précédente, pour atteindre 12,42 milliards d’euros. L’entreprise a enregistré un bénéfice d’exploitation de 1,2 milliard d’euros, tandis que les livraisons au cours des six premiers mois de 2020 ont chuté de 12,4 % au niveau mondial, pour atteindre moins de 117 000 véhicules.

Les statistiques montrent qu’Aston Martin (LON : AML) a plus que quadruplé sa perte d’exploitation au cours des six premiers mois de 2020 après une forte chute des ventes et des revenus dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Le constructeur britannique de voitures de sport n’a vendu que 1 770 véhicules au cours du premier semestre, tandis que le total des ventes au détail a chuté à 1,77 milliard de livres, soit une chute de 41 % en glissement annuel.

De plus, la capitalisation boursière de l’entreprise a diminué de moitié en 2020, la valeur combinée des actions passant de 1,6 milliard de dollars en janvier à 760,2 millions de dollars en août.

Pour une lecture plus approfondi, vous pouvez cliquer ici.

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X