fbpx

Automatix.ca illustre le changement des habitudes

Cette plateforme qui se veut un club de rencontre entre concessionnaires et acheteurs potentiels de voitures neuves a connu une explosion de popularité durant le confinement. PHOTO Automatix.ca

La pandémie de la COVID-19 a moussé la popularité des sites de vente en ligne. Le succès d’Automatix.ca l’illustre.

Dans un communiqué de presse émis récemment, le club d’achat Automatix.ca, qui permet d’arrimer acheteurs potentiels à un groupe de concessionnaires, vient corroborer ce que plusieurs concessionnaires nous ont témoigné au cours des derniers mois, à savoir qu’Internet est devenu la porte d’entrée d’une partie croissante de leurs opérations commerciales.

Entre le 6 mai et le 6 juillet dernier, 25 000 acheteurs potentiels de véhicules neufs sont passés par la plateforme Automatix.ca pour enregistrer 7000 demandes de transactions, le tout représentant une valeur de 200 millions de dollars.

Lancée il y a cinq ans, cette plateforme permet aux consommateurs de limiter leur tournée des concessionnaires en prémagasinant leur véhicule neuf en ligne en soumettant une seule demande qui sera acheminée au nombre de concessionnaires qu’ils souhaitent et qui en retour leur soumettront une proposition par courriel et message texte.

« Notre mission est de rendre l’opération plus simple pour le consommateur, explique Louis Massicotte, président de Mass-Média Capitale, qui pilote cette plateforme, lors d’une entrevue avec Autosphere.

Mais nous travaillons aussi pour l’industrie automobile. Par exemple, nous ne voulons pas de guerre de prix et demandons aux acheteurs potentiels d’indiquer une mensualité souhaitée. Ça donne une marge de manœuvre aux concessionnaires. »

La plateforme repose sur une sélection de concessionnaires, par constructeur et par région. Une approche qui veut limiter le nombre à deux concessionnaires par constructeur pour chaque région du Québec.

M. Massicotte veut contrôler la qualité de ces concessionnaires pour en faire un club VIP. Il resterait environ le tiers des places disponibles pour ces marchands dans certaines régions du Québec.

Ce qui est intéressant avec cette plateforme développée au Québec et brevetée ici et aux États-Unis est qu’elle permet aux concessionnaires d’accéder aux recherches des Internautes.

Un client potentiel prend en moyenne 142 secondes pour remplir et envoyer une demande qui stipule la voiture convoitée et le budget mensuel disponible.

Outre les concessionnaires visés directement par la recherche, un concessionnaire d’un autre constructeur pourra aussi soumettre une proposition pour une voiture semblable d’une autre marque.

La possibilité de présenter une alternative au consommateur est intéressante lorsque l’on sait que dans 60 % le consommateur n’optera pas pour son premier choix.

— Louis Massicotte, président, Mass-Média Capitale

De plus, puisque le consommateur indique la nature de la voiture qu’il offre en échange, un concessionnaire peut le contacter directement pour lui faire une offre.

Il ne fait aucun doute que les autres plateformes Internet qui mettent en vitrine des voitures neuves ont connu un grand succès en période de confinement. Selon M. Massicotte, de plus en plus de gens sont à l’aise d’acheter une voiture qu’ils n’ont jamais essayée.

Il préconise même la livraison de la voiture directement chez le consommateur avec une possibilité pour ce dernier d’effectuer un retour si le véhicule ne lui convient pas après une semaine.

 

Catégories : Concessionnaires, Éditorial
Étiquettes :

Articles populaires

Autosphere Mag

AM-Banner.gif

Calendrier

septembre

31aoûToute la journée09octNAPA / XPO MontréalVirtuel

octobre

31aoûToute la journée09octNAPA / XPO MontréalVirtuel

05oct(oct 5)10:00 am07(oct 7)1:30 pmAFLA 2020 Corporate Fleet Conference

07oct(oct 7)11:00 am08(oct 8)6:00 pmExpérience virtuelle CCIF 2020

Nos partenaires

Menu
X