fbpx

Statistiques des ventes du 2e trimestre 2020

Comme prévu, les marques de luxe ont enregistré les plus fortes baisses de ventes au cours du deuxième trimestre. PHOTO Nissan

Le Global Automakers of Canada (GAC) a publié ses statistiques sur les ventes de véhicules neufs pour le deuxième trimestre 2020.

Compte tenu des perturbations économiques causées par COVID-19 et de la fermeture de nombreuses salles d’exposition de concessionnaires au cours des mois de mars et avril, il n’est probablement pas surprenant que les volumes de ventes aient diminué de manière significative par rapport à la même période en 2019.

De nombreuses marques ont vu la demande baisser de 20 % ou plus, les marques de luxe et haut de gamme étant particulièrement touchées, la demande ayant chuté de 40 % ou plus au cours du deuxième trimestre, par rapport à la même période de l’année précédente.

Dans l’ensemble, pour les constructeurs membres du GAC, le volume total des véhicules légers depuis le début de l’année s’est élevé à 364 127 unités pour le deuxième trimestre (une baisse de 36,7 % par rapport à la même période en 2019, qui a vu les ventes de 575 255 unités).

Même pendant la période COVID-19, la demande de voitures particulières a continué à baisser plus rapidement liée aux ventes de camions légers et alors que les volumes dans les deux secteurs ont considérablement diminué, les ventes de voitures particulières ont connu une baisse de 45,5 % au deuxième trimestre de cette année, avec 119 242 unités vendues depuis le début de l’année, contre 218 773 unités pendant la même période en 2019.

La demande de camions légers, qui a également été fortement touchée par le COVID-19, a également connu des baisses importantes, mais la demande a légèrement moins diminué que celle des voitures particulières, les constructeurs automobiles de GAC ayant déclaré un total de 244 885 unités vendues au cours du deuxième trimestre (une baisse de 31,3 % par rapport au total de 356 482 unités du deuxième trimestre 2019).

Parmi les marques individuelles, certaines des plus fortes baisses en volume au deuxième trimestre ont été enregistrées dans le secteur du luxe et des voitures de luxe, notamment Maserati (49,8 %), Nissan/Infiniti (48,7 %), Porsche (46,9 %), Mitsubishi (41 %), BMW/MINI (39,7 %) et Jaguar, (39,3%).

Les marques de volume se sont un peu mieux comportées, Kia étant en tête (une baisse de 24,6 % par rapport à l’année précédente), suivie de Mazda (30,6 %), Hyundai (32,9 %) et Subaru (33,8 %).

Pour les marques premium, Audi a connu des baisses moins importantes que la plupart de ses ventes du deuxième trimestre (10 647 unités), soit une baisse de 33,3 % par rapport à la même période en 2019 (15 968 unités).

Bien que dans l’ensemble, les ventes de véhicules aient chuté de manière significative en avril, nous avons constaté depuis lors une hausse de la demande.

Cette année, le premier trimestre s’annonçait plutôt bien jusqu’à ce que la pandémie COVID-19 frappe durement à la mi-mars. Bien que le mois d’avril ait été difficile, le mois de mai a été meilleur en termes de volume et nous avons vu cette augmentation se poursuivre en juin.

— David Adams, président, Global Automakers of Canada

« Bien que je ne pense pas que quiconque saute de joie en ce moment, si vous regardez le tableau général, à ce stade du moins, nous semblons aller dans la bonne direction ».

 

Catégories : Concessionnaires, Éditorial
Étiquettes :

Articles populaires

Nos partenaires

Menu
X