fbpx

L’impact de la COVID sur le financement

L’impact de la COVID-19 se fait sentir sur les achats de voitures du côté américain et sur les habitudes de financement. PHOTO ShutterStock

La firme américaine Experian présentait le 10 juin une analyse sur l’état du marché du financement automobile chez nos voisins du Sud lors du premier trimestre de 2020.

Ce portrait instantané du début de l’année couvrait le début de l’année jusqu’à avril dernier, où les effets de la pandémie ont commencé à impacter les habitudes d’achat et de location dans le domaine automobile. La spécialiste Melinda Zabritski a, d’entrée de jeu, précisé dans sa présentation que les effets seraient plus clairs lors du prochain trimestre.

Il n’en demeure pas moins que l’analyse du mois de juin 2020 comparativement au même mois l’an dernier affiche une chute de 50.8 % des ventes de voitures neuves et de 54 % des véhicules d’occasion aux États-Unis.

Avril 2020 affiche une légère augmentation des ventes de voitures neuves comparativement aux modèles d’occasion, ce qui s’expliquerait par une bonification des offres des constructeurs pour liquider les modèles en inventaire.

En avril, 67,3 % des ventes étaient constituées de voitures d’occasion. La même période affiche une légère érosion de la location au profit de l’achat avec financement sur les voitures neuves.

Soulignons que ces statistiques ne tiennent pas compte des voitures achetées au comptant. Aux États-Unis, au premier trimestre 2020, 84.23 % des voitures neuves achetées étaient financées, un pourcentage qui glisse à 38.93 % pour les voitures d’occasion.

Le pourcentage des voitures louées, neuves comme d’occasion, affichait un recul par rapport à 2019, pour représenter respectivement 30.19 % et 9.43 % des transactions chez les concessionnaires.

Une bonne année entravée

Se basant sur les données nationales de crédit des consommateurs, l’analyste soulignait que l’année 2020 s’annonçait prometteuse du point de vue du financement. Les défauts de paiements de versements mensuels étaient stables voire à la baisse selon certains prêteurs.

Les institutions financières poursuivaient leur croissance sur le marché au détriment des firmes de financement. Le pourcentage de voitures louées affichait aussi un recul comparativement aux achats. La valeur moyenne des paiements de financement était aussi à la hausse.

La cote de crédit moyenne des consommateurs américains affichait aussi une bonne progression en début d’année. Mais dès avril, la tranche des consommateurs les plus solvables a modifié leurs intentions d’achat en se tournant davantage vers les voitures d’occasion.

Le financement à long terme

Lors du premier trimestre de 2020, 40 % du financement sur les voitures neuves était pour une période de cinq à six ans, en hausse de 2 % comparativement à l’an passé. Les prêts sur quatre à cinq ans oscillaient autour de 20 % et ceux de six à sept ans de 31 %.

Moins de 2 % des véhicules neufs étaient financés sur plus de sept ans. Pour la voiture d’occasion, les Américains optaient à près de 43 % pour un financement de cinq à six ans.

Selon Mme Zabritski, il est encore trop tôt statistiquement pour voir quel effet concret aura la pandémie de COVID-19 sur les transactions et les choix des consommateurs en matière de financement.

Mais elle perçoit que même les consommateurs ayant les meilleures cotes de crédit vont se faire prudents, optant davantage pour l’achat de voitures d’occasion financées à long terme.

 

Catégories : Concessionnaires, Éditorial
Étiquettes : ,

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X