fbpx

Remplir l’horaire avec les accessoires

Autosphere » Carrosserie » Remplir l’horaire avec les accessoires
Stéphane Plante et ses fils Philippe et Étienne, devant leurs véhicules qui servent de panneaux publicitaires pour leur service de vente et d’installation d’accessoires. PHOTO Fix Auto St-Apollinaire

Le travail de carrosserie et la vente d’accessoire sont deux mondes distincts que certains entrepreneurs réussissent à combiner avantageusement.

La réparation de carrosseries après collision représente un service alors que la vente et l’installation d’accessoires sur les véhicules tombent dans la catégorie de la vente au détail. Ce sont deux pratiques commerciales que peu d’ateliers de carrosserie mènent de front. Toutefois, ceux qui ont tenté l’aventure, souvent depuis plusieurs années, y voient non seulement une source de revenus intéressante, mais l’occasion de combler la grille horaire de l’atelier.

C’est le cas de Stéphane Plante qui gère, avec ses fils Philippe et Étienne, l’atelier Fix Auto Saint-Apollinaire. Propriétaire de cette carrosserie depuis une quinzaine d’années, il propose à ses clients un département d’accessoires depuis sept ans. « Ce sont deux entreprises distinctes qui travaillent toutefois en complémentarité », témoigne-t-il. Il offre, comme un nombre grandissant de carrossiers d’ailleurs, le service de réparation et de remplacement de parebrise, un prolongement plus naturel des services de carrosserie. À cette offre s’ajoute celle des accessoires comme la suspension personnalisée, les jantes esthétiques, l’éclairage au DEL et auxiliaire ou encore les déflecteurs et autres marchepieds pour camionnettes.

Des accessoires sous la main

« Ayant ces accessoires, je peux les remplacer rapidement lors de la réparation d’un véhicule accidenté. D’ailleurs, les clients qui viennent suite à une collision voient que nous offrons l’installation d’accessoires et profitent de leur passage pour faire installer une attache à remorque, par exemple. » Les automobilistes qui aiment personnaliser leur véhicule voient, au passage, les trois véhicules de la famille de carrossiers bardés d’accessoires qui servent en somme d’affiche publicitaire. « Il y a beaucoup de demandes et nous ne faisons pas de publicité pour nos accessoires, reprend M. Plante. Étant carrossiers, l’installation de ces équipements personnalisés nous est très simple. Nous planifions les travaux avec cette clientèle afin de remplir nos baies de service en périodes plus tranquilles. »

Un autre service complémentaire est l’installation et la calibration des éthylomètres, grâce à un contrat de la SAAQ obtenu par le truchement de sa bannière Docteur du Pare-Brise. Ces appareils doivent être installés sur tous les véhicules des personnes coupables d’une infraction au Code criminel liée à l’alcool ou aux drogues au volant. Les mandataires en mesure de le faire sont rigoureusement sélectionnés. M. Plante fait partie du club sélect.

Une nouvelle clientèle

« Cela représente dans mon cas entre 500 et 600 personnes qui doivent passer aux deux mois pour faire calibrer leur appareil. Ça aussi, ça nous tient occupés. En plus, nous allons offrir à ces visiteurs réguliers le changement des pneus et les autres services de carrosserie et de pose d’accessoires. Puisqu’ils viennent ici régulièrement, ils savent ce que l’on peut leur offrir et que nous sommes là en cas de collision. » Selon lui, il pourrait mousser davantage la vente et l’installation d’accessoires, mais hésite à le faire, faute de main-d’œuvre.

Vendre et installer des accessoires ne demande pas beaucoup de formation pour des techniciens qui oeuvrent déjà dans le secteur complexe de la carrosserie. C’est ce que constate Bruno Lamontagne, propriétaire de l’atelier Fix Auto Sainte-Justine. « Les consommateurs peuvent trouver toutes sortes d’accessoires sur internet et pensent les installer eux-mêmes, avec divers degrés de réussite. Ici, le travail est fait par des professionnels. Mettre des accessoires demande parfois un démontage, une opération que nous faisons quotidiennement. C’est l’expertise que nous offrons à cette clientèle. »

M. Lamontagne faisait l’installation d’attaches à remorque avant de se porter acquéreur de l’atelier en 2009. « Maintenant, on vend les accessoires à travers les travaux de carrosserie, explique-t-il. C’est une valeur ajoutée pour nous et pour nos clients. Nous avions fait un peu de publicité au départ, mais maintenant c’est le bouche-à-oreille qui mousse ce service dans toute la région. » On parle ici de démarreur à distance, de marchepieds et de tous les autres accessoires permettant de personnaliser un véhicule. Comme le précise M. Lamontagne, son a accès à une plus grande variété d’accessoires que le concessionnaire est intéressant pour le consommateur qui veut une touche personnelle sur son véhicule.

Des équipements spécialisés

L’entreprise a aussi développé un service de vente et d’installation d’équipements spécialisés pour opérateurs commerciaux. Par exemple, l’entreprise est en mesure d’installer l’éclairage d’appoint, les étalages, les coffres à outils dans les camionnettes ou fourgonnettes commerciales. Il connaît une forte demande, dans sa région, pour l’adaptation de véhicules pour l’industrie forestière. « C’est un secteur intéressant, car ces accessoires sont souvent modulaires et très faciles à installer, » résume M. Lamontagne.

La question d’installation revient aussi dans la discussion que nous avons avec Ian Boissonneau de Carrossier ProColor Val-Bélair. « Quand nous avons commencé l’installation d’accessoires il y a trois ans, des clients arrivaient avec des supports à vélo ou encore des déflecteurs qu’ils avaient achetés sur internet. Nous étions réticents à les installer au début puis avons décidé de les accepter, témoigne-t-il. Même si nous préférons que les gens achètent chez nous, c’était la chose à faire. Rares sont les entreprises qui acceptent de le faire et ça nous a amené une clientèle croissante. Évidemment, le taux horaire est majoré en conséquence. Un client qui a trouvé un support à vélo pour sa Tesla n’aura aucune idée de la méthode d’installation. Ici, dans l’atelier, nous avons accès aux processus de réparation des constructeurs et ce n’est rien pour nous de le faire dans les règles de l’art. »

Pour Ian Boissonneau, la vente d’accessoire devient clairement un complément intéressant pour lui et ses clients à ses activités de carrosserie. PHOTO Carrossier ProColor Val-Bélair

Une offre complète

L’atelier compte également un service de réparation et de remplacement de vitres d’auto. Le fait de vendre et d’installer des accessoires vient compléter l’offre et permet une mobilité de certains travailleurs d’une unité vers l’autre, selon l’achalandage. « Un client qui était content qu’on lui installe professionnellement un accessoire ou qu’on répare son parebrise va penser à nous s’il est impliqué dans une collision. À l’inverse, si la peinture du capot de sa voiture a été abîmée par des graviers sur la route, nous pouvons faire la réparation et lui proposer un déflecteur ou un revêtement de protection. »

Bref, ici aussi, l’accessoire et la vitre d’auto représentent une entreprise distincte, mais clairement complémentaire à l’offre du service de carrosserie.

 

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Menu
X