fbpx

Dossier carrosserie : Diversifier l’offre

Autosphere » Carrosserie » Dossier carrosserie : Diversifier l’offre
David Brodeur, de CARSTAR Magog, dans son atelier. PHOTO CARSTAR Magog

Offrir des services complémentaires à une clientèle élargie diversifie les sources de revenus des carrossiers. Certains ont su saisir la balle au bond et nous parlent de leurs initiatives.

Les travaux de carrosserie découlant de réclamation après collision représentent le pain et le beurre pour l’ensemble des carrossiers. Néanmoins, certains entrepreneurs, parfois inspirés par la réduction des volumes au cours des derniers mois, ont diversifié leur offre pour attirer une nouvelle clientèle.

C’est le cas de David Brodeur, de CARSTAR Magog qui offre depuis plus de trois ans le service d’esthétique. « Nous avions déjà une partie des équipements, mentionne-t-il. Nous nettoyons déjà les véhicules de nos clients en carrosserie. Le défi était de nous faire connaître du grand public, ce que nous réussissons par des campagnes sur les médias sociaux et en affichant ce service dans notre salle d’attente. Les gens veulent conserver leur véhicule plus longtemps et nous leur offrons la possibilité de le faire briller comme un neuf. »

L’atelier CARSTAR de Magog est maintenant en mesure de travailler sur les carrosseries des camions lourds et commerciaux. PHOTO CARSTAR Magog

Voir plus loin

À la même période, le carrossier a commencé à offrir des services de réparation de carrosserie pour les véhicules récréatifs, les bateaux en fibre de verre et les camions lourds. « Dans notre région de lacs et d’activités récréatives, nous avions beaucoup de demandes. Nous avons acquis les équipements nécessaires et formé de nos techniciens pour être en mesure de travailler sur ces nouveaux matériaux, explique le propriétaire. Nous avons d’ailleurs un partenariat avec une marina de la région qui nous réfère des clients. »

En ce qui concerne les véhicules lourds, la possibilité de les accepter dans l’atelier a permis de signer des ententes avec des parcs commerciaux. « Ces services sont devenus une entreprise au sein de mon entreprise. Même au pire de la pandémie, ces activités complémentaires nous ont permis de conserver tous nos employés. »

Même philosophie d’affaire chez Patrick Flibotte, propriétaire du CARSTAR Charlesbourg. « La période que nous avons vécu nous a obligé à faire preuve d’innovation. Avec des produits spécialisés, nous offrons une remise à neuf des véhicules de ces nouveaux clients que nous informons par notre page Facebook et les médias sociaux. Un service d’esthétique complet sur un véhicule, à l’intérieur et à l’extérieur, ça peut représenter une quinzaine d’heures de travail, témoigne l’entrepreneur, ce n’est pas à négliger. On commence avec le dégraissage, les retouches de peinture, la décontamination avant d’y aller avec un polissage qui peut demander jusqu’à cinq étapes. »

L’entreprise a aussi développé un service d’entretien pour les équipements industriels qui a demandé l’acquisition d’une sableuse à jet. Le travail de carrosserie n’est pas sorcier pour son équipe et le niveau de finition est beaucoup moins demandant.

L’atelier CARSTAR Charlesbourg offre plusieurs services complémentaires, dont la remise en condition des voitures de location. PHOTO CARSTAR Charlesbourg

Peu d’investissement

Depuis trois ans, l’atelier de la famille Bonneau à Saint-Sauveur, sous la bannière Simplicity Soins d’auto, offre la gamme complète des services d’esthétique automobile. Janie Bonneau a piloté ce développement au sein de l’entreprise familiale. « Ça nous a demandé un peu d’investissement pour les produits spécialisés, les brosses pour l’intérieur et un nettoyeur à tapis à vapeur. Nous avons fait connaître ce service à nos clients venus après une collision, mais aussi à des gestionnaires de parc, comme le service de police local qui est devenu client. Le bouche-à-oreille a ensuite fait boule de neige. »

L’entreprise offre la remise à neuf de fond en comble et aussi le service très apprécié et relativement facile à vendre de polissage des phares. « Nous avons une forte demande au retour de la belle saison, explique Mme Bonneau, ce qui garde notre équipe occupée. Toutefois, un nombre croissant de particuliers qui viennent d’acheter une voiture d’occasion ou encore qui souhaitent vendre la leur à meilleur prix en l’embellissant. »

Le polissage des phares, comme ici démontré chez Simplicity Soins de l’auto à Saint-Sauveur, est un service complémentaire qui fait toute une différence pour le client. PHOTO Simplicity Soins de l’auto Saint-Sauveur

Une nouvelle clientèle

Marie-Josée Arsenault de Fix-Auto Joliette indique aussi que la pandémie, arrivant au même moment où l’entreprise agrandissait ses locaux, a demandé un élargissement des horizons. Un service de réparation et de remplacement de vitres d’auto sous la bannière NOVUS a ainsi été greffé aux opérations tout comme le polissage des phares. Les équipements nécessaires ont été achetés et les techniciens formés en conséquence.

« Ce sont de nouveaux services à faire découvrir et nous avons des gens dans notre équipe dédiés à en faire la promotion, explique-t-elle. Évidemment, nous en parlons aussi à nos clients qui viennent dans le cadre de travaux de réparation après collision.

L’entreprise va probablement élargir son offre pour inclure l’esthétique, d’autant que l’atelier possède l’espace pour le faire. En ce moment, elle décontamine les véhicules d’occasion pour la revente chez des concessionnaires de sa région.

L’équipe de Fix-Auto Joliette a su aller chercher les compétences et les équipements nécessaires à diversifier leurs services. PHOTO Fix-Auto Joliette

Les circonstances entourant la COVID et la réduction des volumes qu’elle a entraînée chez plusieurs carrossiers les ont motivés à trouver de nouvelles sources de revenus. Même lors de la reprise plus normale des activités, plusieurs de ces services vont rester. C’est le cas par exemple chez ProColor 640/40, qui n’a pas attendu la crise pour déployer son offre d’accessoires, de pneus et d’esthétique complet. « Les clients nous connaissent déjà, c’est à nous de les fidéliser, explique Patrick Lapierre. Les gens de passage représentent maintenant une clientèle importante. Par exemple, nous offrons le service d’application de protecteur de caisse pour les camionnettes, notamment en collaboration avec des concessionnaires de notre région. »

Côté esthétique de la carrosserie, l’atelier peut remettre à neuf un véhicule ayant perdu son lustre. Débosselage sans peinture, réparation d’un coin de parechoc, élimination de la rouille de surface et polissage complet permettent de redonner à ces clients « une voiture aussi belle que si elle sortait du concessionnaire. »

Pour Patrick Lapierre, les clients de passage sont devenus une source de revenus importante pour son atelier. PHOTO ProColor 640/40

 

Catégories : Carrosserie, Éditorial
Étiquettes :

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Menu
X