fbpx

Répondre aux enjeux de main-d’œuvre

Autosphere » Carrosserie » Répondre aux enjeux de main-d’œuvre
J.R. Martino. PHOTO J.R. Martino

Une nouvelle ère pour les stratégies de dotation dans les ateliers de carrosserie.

Historiquement, Budds’ Collision Services a toujours cru au développement et à la promotion de son personnel au sein de l’entreprise. Chaque mois, nous allouons un budget pour les salaires ainsi que pour les formations et les apprentissages. Notre point de vue est le suivant : lorsque nous estimons qu’un apprenti est capable de se débrouiller seul en tant que technicien qualifié, le coût de son développement et de sa formation est nettement inférieur à celui du recrutement d’un technicien qualifié extérieur à l’entreprise.

Un autre avantage est la perturbation minimale de la productivité au sein de l’atelier, car tout en se développant, l’employé continue à travailler aux côtés de membres du personnel plus expérimentés, contribuant ainsi au succès et à la rentabilité de l’entreprise.

Chaîne de montage

En adoptant cette stratégie, vous créez essentiellement une chaîne de montage pour la formation du personnel, où vous faites venir de jeunes apprentis ou des techniciens juniors, vous les mettez en relation avec un technicien senior pendant un certain temps, puis vous les faites travailler avec un autre. Cela permet aux jeunes employés d’apprendre les points forts et l’expertise de chaque technicien senior avec lesquels ils travaillent, puis d’appliquer ces connaissances à leurs propres compétences en pleine expansion lorsqu’ils deviennent des techniciens expérimentés à part entière.

Dans les périodes fastes comme dans les périodes difficiles, une stratégie d’apprentissage solide crée une base d’employés productifs. PHOTO Huw Evans

Bien que les avantages de cette stratégie aient été clairement démontrés au fil des ans, la pandémie de COVID-19 et la « grande démission » qui s’en est suivie ont obligé de nombreux ateliers de carrosserie et entreprises à s’adapter à un marché du travail en mutation. Dans notre secteur, une tendance que nous avons observée est l’accélération des départs à la retraite parmi les techniciens plus âgés ou expérimentés. Comme le nombre de sinistres et le volume de travail ont diminué, et que certains ateliers ont également choisi de réduire le nombre de leurs employés actifs, de nombreux employés plus anciens y ont vu l’occasion de raccrocher leur salopette dès maintenant.

En outre, à l’autre bout du spectre, nous avons des techniciens plus jeunes qui ont quelques années d’expérience, mais qui ont moins d’ancienneté. Ils considèrent la baisse du volume de travail et les réductions de personnel comme l’occasion idéale de chercher une autre carrière, peut-être dans un métier plus lucratif comme la plomberie ou l’électricité.

Surprises multiples

De nombreux centres de réparation de carrosserie sont actuellement confrontés à de nombreuses difficultés : pénurie de personnel et perturbations de la chaîne d’approvisionnement, augmentation des coûts de production (due à l’inflation) et fluctuation des volumes de demandes d’indemnisation et de réparations, ce qui rend l’environnement opérationnel, de formation et de recrutement difficile.

Néanmoins, certains signes indiquent que les choses commencent à se stabiliser et les ateliers qui planifient à long terme prennent des mesures dès maintenant pour s’assurer qu’ils auront les bonnes personnes en place lorsque les demandes d’indemnisation et les volumes de travail atteindront les niveaux pré-pandémiques.

Si nous avons vu beaucoup de personnes quitter volontairement le secteur, il y a aussi beaucoup de bons employés qui ont été licenciés et qui cherchent activement du travail. C’est le moment de prendre des mesures pour trouver et recruter ces personnes et, comme vos employés actuels, de les intégrer au cœur de vos opérations et de garder les lignes de communication ouvertes.

Si vous savez que votre entreprise a un plan de croissance à long terme et que des étapes claires ont été identifiées dans le cadre de ce plan, il est essentiel de le communiquer à votre personnel, afin qu’il sache comment et où il s’inscrit dans la stratégie globale de l’atelier. Ce faisant, non seulement vous établissez un niveau de confiance entre les employés et la direction, mais vous pouvez également tracer un parcours de développement de carrière qui, en fin de compte, profite à la fois à votre personnel et à votre entreprise.


J.R. Martino est vice-président et associé directeur de Budds’ Collision Services, l’un des établissements les plus modernes de ce type en Amérique du Nord. Il peut être joint à l’adresse suivante : [email protected]

 

Catégories : Carrosserie, Chronique
Étiquettes :

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Menu
X