fbpx

La mise à niveau par Denis Chevrier

Les ateliers de carrosserie doivent suivre la vague technologique. PHOTO ShutterStock

Le domaine de la carrosserie a énormément évolué ces dernières années.

L’équipement utilisé aujourd’hui est beaucoup plus performant qu’auparavant. Cette évolution technologique nous permet d’obtenir une réparation dont les résultats s’approchent de la finition d’une carrosserie sortant de l’usine du constructeur.

Soudeuse MIG, soudeuse par point, banc de redressement, outil sophistiqué pour débosseler le métal ou l’aluminium, chambre à peinture, pistolet vaporisateur, outil antistatique, pour n’en nommer que quelques-uns, permettent une réparation sécuritaire et réalisée dans les règles de l’art.

La formation

Toutefois, tout ce bel équipement n’est rien sans l’apport de techniciens formés et qualifiés.Un robot peut assembler un véhicule neuf avec brio. Mais pour ce qui est de changer un panneau latéral ou un bas de caisse et ensuite de peinturer le véhicule en faisant un agencement de la couleur, rien n’égale une main-d’œuvre aguerrie et soucieuse des détails et de la qualité du travail accompli.

Les compagnies d’assurances exigent maintenant que les ateliers approuvés soient munis de ces équipements dans le but de respecter la sécurité de leur clientèle. Un travail bâclé ou mal effectué peut engendrer des circonstances graves et même mettre en péril la vie des occupants du véhicule.

Évidemment, il y a des coûts associés à se conformer, notamment au niveau des équipements et de la formation du personnel. Autant les concessionnaires que les bannières de carrosserie ont tous mis à jour leurs équipements pour donner à leur clientèle un service hors pair.

On embarque dans la parade ou on la regarde passer, c’est le choix que les carrossiers ont à faire.


Denis Chevrier est technicien principal et formateur chez Sherwin-Williams. denis.chevrier@sherwin.com

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X