fbpx

Jean-Luc Sauriol chez asTech

Jean-Luc Sauriol s’occupera du déploiement de la plateforme asTech au Canada pour l’entreprise Repairify. PHOTO Repairify

Depuis janvier dernier, Jean-Luc Sauriol occupe le poste de vice-président principal du développement des affaires pour le Canada chez Repairify, entreprise qui commercialise la plateforme asTech.

Pour M. Sauriol il s’agit d’un prolongement logique d’une carrière de 30 ans consacrée au diagnostic électronique des automobiles. Le mandat de M. Sauriol sera de faire connaître davantage la solution technologique de asTech permettant le diagnostic à distance des véhicules accidentés pris en charge par les carrossiers.

« Notre entreprise effectue des milliers d’analyses de données pour les carrossiers à tous les jours, explique-t-il.

« Nous voulons augmenter notre présence sur le marché et augmenter significativement le nombre d’ateliers bénéficiant de de notre solution technologique.

« Les services offerts par asTech sont stratégiques en cette période où les carrossiers doivent de plus en plus effectuer des analyses de données (scan) avant et après la réparation pour bâtir leurs dossiers auprès des assureurs. Nous sommes là pour les accompagner dans la réparation sécuritaire et complète des véhicules qui leur sont confiés.

« Nos services permettent aux ateliers de conserver les véhicules dans leurs baies de service au lieu de les retourner chez le concessionnaire. Cela contribue aussi à améliorer les délais de réparation. »

Analyse à distance

En fait, avec la plateforme asTech les carrossiers n’ont qu’à brancher un transpondeur dans la prise OBDII du véhicule pour accéder, par l’entremise d’internet, à une centaine de maitres techniciens certifiés ASE spécialisés par marque.

En moins de deux minutes le véhicule est lié à l’analyseur d’origine et au spécialiste qui produira, en moins de 15 minutes, un rapport complet de tous les modules électroniques du véhicule.

« Nous avons accès à tous les analyseurs d’origine, ce qui nous permet d’aller chercher toute l’information nécessaire pour faire un diagnostic détaillé du véhicule et indiquer clairement les travaux à effectuer ainsi que les reprogrammations de modules et les calibrages de capteurs nécessaires, explique M. Sauriol.

« C’est un investissement rentable pour le carrossier qui obtient ainsi l’information utile sans avoir à investir dans des analyseurs d’origine ou d’incessantes mises à jour coûteuses. C’est aussi une solution avantageuse pour les assureurs. Nous pouvons faire tout ça pour eux. »

Le carrossier doit acheter le transpondeur et sera facturé selon l’utilisation du service. Un rabais de volume est possible avec les partenaires dans le cadre de programmes de bannières.

Le nouveau vice-président principal de Refairify souhaite également travailler en partenariat avec les réseaux de carrossiers pour supporter des centres spécialisés de calibrage au Canada.

Les ateliers de carrosserie n’ont pas tous nécessairement l’espace, les équipements ou la formation nécessaires pour le faire et de tels centres pourraient prendre le relais pour cette opération délicate.

Dans le cadre de ses fonctions, M. Sauriol collabore aussi avec les assureurs afin qu’ils comprennent bien ce que signifient les résultats des analyses de données et des besoins de calibrations.

 

Catégories : Carrosserie, Publicitaire
Étiquettes :

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X