fbpx

Calibrages ADAS : Votre atelier est-il prêt ?

ADAS calibration vehicle illustration sensor
Lors de la récente expérience virtuelle du CCIF de Toronto, I-CAR a organisé une table ronde sur le calibrage des ADAS. PHOTO CCIF

Au cours de la dernière décennie, les systèmes avancés d’aide à la conduite (ADAS) ont proliféré sur les véhicules.

Alors qu’autrefois, la plupart ne disposaient que d’un système de freinage antiblocage (ABS), nous avons depuis, vu l’ajout de systèmes de contrôle de la traction, de contrôle de la stabilité, de régulateur de vitesse adaptatif, de freinage d’urgence, d’avertissement de collision et d’évitement de collision, pour n’en citer que quelques-uns.

Aujourd’hui, lorsqu’un véhicule de modèle récent est impliqué dans une collision, il est impératif que le véhicule soit scanné avant la réparation et que les dommages soient correctement évalués.

Non seulement cela, mais comme le débat sur l’I-CAR à la CCIF de Toronto cette année – l’ADAS est là : Votre atelier est-il prêt ?

Il est impératif que tous ceux qui travaillent dans les ateliers, des représentants du service clientèle en passant par les estimateurs et les techniciens de réparation, comprennent le système ADAS.

Une compréhension fondamentale

La table ronde I-CAR a réuni Bud Center, directeur des produits techniques et du programme d’études, Dirk Fuchs, directeur des programmes et services techniques, Jeff Poole, directeur, technicien et expert en la matière, ainsi que Scott VanHulle, directeur des relations techniques RTS et OEM.

Elle était centrée sur la nécessité non seulement pour tout le monde à l’atelier d’avoir une compréhension fondamentale de l’ADAS, mais aussi sur le fait que les techniciens qui effectueront les réparations des véhicules sachent que même si le travail qu’ils font n’est pas directement lié à une partie spécifique de l’ADAS, il aura probablement un impact sur son fonctionnement.

Par conséquent, il est essentiel de savoir quels calibrages sont nécessaires une fois les réparations terminées.

Bud Center a souligné que lorsqu’un véhicule de modèle récent équipé de l’ADAS est endommagé à la suite d’une collision, les capteurs peuvent facilement se désaligner et ne sont plus en mesure de fonctionner correctement.

« Nous avons vu des cas où une voiture traverse le stationnement, même dans l’enceinte du carrossier, et freine tout simplement parce que le capteur est orienté dans la mauvaise direction et détecte un nid-de-poule ou une fissure sur la chaussée. C’est pourquoi il est si important que tout le monde à l’atelier comprenne le système ADAS et son fonctionnement. » ajoute t’-il.

Tester, tester

Jeff Poole a fait remarquer que lors de la réparation de véhicules équipés d’ADAS, le contrôle de la qualité est essentiel.

Il est donc important d’effectuer les calibrages et les tests du système autant que possible avant que le véhicule ne quitte l’atelier.

Bud Center a ajouté qu’à notre époque, la documentation est essentielle et que les. ateliers doivent documenter les procédures effectuées sur le véhicule, ainsi que les tests de calibrage statiques et dynamiques.

De plus le test de conduite ou tout autre élément permettent de s’assurer qu’une fois les réparations terminées, le système ADAS d’origine du véhicule fonctionne comme prévu.

Dirk Fuchs note que l’un des défis que doivent relever de nombreux ateliers aujourd’hui en matière de calibrage des ADAS, consiste à posséder l’espace et l’équipement nécessaires pour effectuer le travail. »

Il a fait référence à certaines illustrations ou à des configurations recommandées pour les tests de calibrage et a souligné qu’un espace de travail adéquat et un sol propre et plat sont essentiels.

Sans quoi, lors de ces tests de calibrage, les lasers nécessaires à leur réalisation pourraient ne pas être en mesure de lire avec précision la distance, les réflexions pourraient également perturber le déroulement du test, ce qui se traduirait par des calibrages imprécis.

En ce qui concerne les tests de calibrage statique, disposer d’une distance suffisante pour effectuer les procédures est de plus en plus important, d’autant plus que de nombreux équipementiers doivent effectuer des ajustements à l’aide d’un râtelier d’alignement à des distances de 2,7 mètres (8 pieds), ce qui signifie qu’un espace suffisant autour du véhicule est essentiel pour effectuer ces calibrages correctement.

« Cela constitue un défi», a déclaré M. Fuchs, « car c’est ainsi que les choses se passent et beaucoup d’ateliers ne sont tout simplement pas préparés. »

Influences extérieures 

Du côté du calibrage dynamique, il y a aussi des défis, car le véhicule doit être en mouvement pour effectuer ces tâches et des facteurs extérieurs tels que les embouteillages, les conditions météorologiques et routières peuvent rendre difficile une bonne exécution de ces tests selon l’endroit où se trouve l’atelier et la période de l’année où se déroule le travail. 

À cette fin, I-CAR a développé un ensemble spécifique de ressources d’apprentissage, disponibles sur info.icar.com/adas. Scott VanHulle a déclaré que pour que les Canadiens désireux d’accéder à ces informations, doivent d’abord passer par icar.ca.

L’objectif est de fournir aux techniciens en réparation des informations précises et actualisées, facilement accessibles et bien situées, afin de les aider non seulement à améliorer leurs connaissances et leur expérience des systèmes d’assistance au diagnostic et à la réparation, mais aussi à leur faire gagner un temps considérable lorsqu’ils procèdent aux réparations et aux calibrages en atelier.

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X