fbpx

Le Réseau Fix accueille la relève

Amir Farrokh, ici à droite, explique aux étudiants du Centre d’Études professionnelles de Saint-Jérôme les rouages du métier. PHOTO Réseau Fix

Fidèle à sa mission de partager le savoir et la passion, le Centre de formation du Réseau Fix accueille des groupes d’étudiants en carrosserie et mécanique automobile.

C’est dans le rigoureux respect des consignes sanitaires que trois groupes d’étudiants, depuis septembre, sont venus visiter les installations de ce centre de formation à la fine pointe de la technologie.

« On organise régulièrement ces visites et les étudiants qui y participent sont impressionnés, explique Sophie Pepin, gestionnaire de la formation pour le Réseau Fix. Tous les centres de formation professionnelle sont bienvenus dans nos murs et nous voyons dans l’organisation de ces rencontres une façon de tisser des liens entre les écoles et nos ateliers. »

Tisser des liens

Amir Farrokh, formateur au Centre de formation du Réseau Fix, est au cœur de ces rencontres. Cet ancien technicien en atelier et enseignant au CEP de Saint-Jérôme et à l’EMMEM, est un passionné qui sait transmettre la flamme aux jeunes. Il est la personne tout indiquée pour faire le lien entre toutes les étapes de recrutement de la relève.

« Amir a gardé des liens étroits avec les centres de formation pour lesquels il a travaillé, reprend Mme Pepin. Mais notre invitation s’adresse à toutes les écoles professionnelles du Québec. »

Selon Sophie Pepin même en temps de pandémie, il est essentiel d’avoir de bons contacts avec les enseignants et leurs étudiants. Nous sommes là pour répondre à leurs questions et leur montrer non seulement les nouvelles technologies liées aux métiers de la carrosserie, de la mécanique automobile et de la vitre d’auto, mais aussi pour leur expliquer qu’ils peuvent avoir des carrières très intéressantes dans notre domaine. Tous les techniciens talentueux peuvent gravir des échelons au sein d’une entreprise ou du secteur. » Cette dernière rappelle que plusieurs secteurs économiques courtisent la relève et qu’il faut lui montrer les opportunités que nous offrons.

D’autres visites d’étudiants auront lieu dans l’avenir pour lier davantage les centres de formation professionnelle aux ateliers du Réseau Fix et Sophie Pepin invite toutes les écoles à loger une demande. « Ça fait partie de notre vocation. »

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X