fbpx

CCIF 2020 : un succès remarquable

Caroline Lacasse, directrice du CCIF PHOTO CCIF

Il n’y a pas d’autre façon de décrire cette première édition de la rencontre virtuelle des membres du Forum canadien de l’industrie de la carrosserie (CCIF), qui s’est déroulée les 7 et 8 octobre.

C’est Caroline Lacasse, directrice du CCIF, qui a eu à relever le défi colossal d’organiser cette rencontre virtuelle et de la transformer en une expérience conviviale et riche en information.

« Nous avons compté 332 participants sur les deux jours qui ont assisté à neuf conférences et ateliers en plus de discuter avec les conférenciers et collègues sur nos différents forums, explique l’organisatrice. Pour une première expérience, je suis très satisfaite, sachant que rien ne remplace une rencontre en personne. » Très peu de problèmes techniques ont été signalés sur ces deux journées. Les conférences étaient pré-enregistrées, ce qui permettait aux animateurs de répondre tout de suite aux questions soulevées durant la diffusion.

Une véritable expérience

L’événement virtuel a attiré des participants de partout au Canada. Mais une poignée d’Américains et d’Européens se sont également joints à la rencontre. Tous ont pu découvrir cette formule dynamique où les participants pouvaient discuter par vidéo-conférence privée, assister aux conférences dans les deux langues dans les auditoriums et même en apprendre davantage sur les nouveaux produits et services liés au domaine de la carrosserie en visitant un des 29 kiosques virtuels. Ils pouvaient y consulter des vidéos, récupérer des documents de références dans une mallette virtuelle et même obtenir des réponses à leurs questions directement des spécialistes.

La première journée, nous explique Mme Lacasse, près de 3000 échanges par texto avaient été enregistrés, allant de questions techniques à des discussions amicales entre connaissances. « La possibilité de poser des questions et d’obtenir des réponses directement durant les présentations a ajouté de la valeur, constate l’organisatrice. Et de nombreuses discussions se sont prolongées après, dans le lounge ou privément. Toutes ces discussions ont ajouté beaucoup au contenu des conférences. »

Toutes les conférences et les ateliers resteront d’ailleurs disponibles aux inscrits pour les trois prochains mois. Ce sera l’occasion de rattraper les conférences que l’horaire du participant ne permettait pas de visionner en direct.

La formule sera reprise

Un sondage sera envoyé aux participants, aux commanditaires et aux conférenciers pour mesurer leur degré de satisfaction suite à l’événement. L’objectif est de peaufiner une formule qui sera réutilisée pour l’événement de Toronto, qui sera déroulera aussi sur une base virtuelle, les 3 et 4 février prochains.

« Je crois que nous avons pu attirer de nouveaux participants qui autrement n’auraient pas pu se joindre à nous pour des questions financières ou géographiques, reprend Mme Lacasse. C’était une première expérience que nous allons bonifier. Chose certaine, on ne pouvait pas attendre pour organiser ce type d’événement que l’on puisse se revoir en personne. La technologie et les bonnes pratiques dans notre domaine poursuivent leur évolution et nous devons profiter des outils qui nous permettent de partager les connaissances et de tisser des liens. »

Autosphere.ca diffuse dès maintenant du contenu tiré de cet événement sur sa plateforme.

CCIF : Un regard sur l’estimation par photos

CCIF : Gérer les personnalités difficiles

 

Articles populaires

Autosphere Mag

AM-Banner.gif

Calendrier

novembre

02novToute la journée06SEMA360Virtual

02nov(nov 2)8:00 am06(nov 6)8:00 amDrivingSales Executive SummitVirtual Edition!

03novToute la journée052020 AAPEX

Nos partenaires

Menu
X