Du mouvement de personnel à l’horizon

Mélanie Turcot d’Auto-jobs ne croit pas que les lendemains de la crise du COVID-19 vont annoncer la fin de la rareté de la main-d’œuvre. PHOTO Auto-jobs

Quel sera l’effet de la COVID-19 sur la rareté de la main-d’œuvre qui marquait le secteur de la carrosserie ?

Tout le secteur du marché secondaire de l’automobile peinait à trouver des bras avant la pandémie. L’impact de la fermeture temporaire des entreprises ou de la forte réduction leurs services et la mise à pied des employés sont venus brouiller les cartes.

« Cette pandémie annonce un mouvement de 40 % de la main-d’œuvre au Québec, souligne Danielle LeChasseur, directrice générale du CSMO-Auto.

Certains vétérans ne reviennent pas, des jeunes sont attirés par le secteur de la santé et, en général, plusieurs travailleurs se sont remis en question durant le confinement et vont peut-être réorienter leur carrière. »

Difficile pour elle de dire quel sera précisément l’état de la situation cet automne. Plusieurs ateliers tournent encore au ralenti et difficile de dire quand un rythme plus soutenu sera de retour.

Du mouvement de personnel

« Il va y avoir beaucoup de mouvements de personnel et l’industrie va devoir se montrer attirante pour garnir ses rangs, reprend Mme LeChasseur. Ce ne sera à l’automne qu’on verra les impacts réels de cette crise. Je crois qu’elle aura un impact négatif sur le nombre d’inscriptions dans les centres de formation professionnelle. Mais d’un autre côté, beaucoup de travailleurs laissés pour compte vont vouloir retrouver un emploi à la fin de la PUC. »

Entre-temps la directrice générale du CSMO-Auto conseille aux gestionnaires d’ateliers et à toutes les entreprises liées au marché secondaire automobile de porter une attention particulière aux membres de leurs équipes en place présentement.

La charge de travail répartie sur moins d’épaules pourrait entraîner un épuisement des troupes. Elle conseille de bien analyser les besoins et de s’assurer de rappeler des renforts quand les volumes de travail reprennent de l’ampleur.

Pas la fin de la rareté

Selon Mélanie Turcot, directrice des opérations pour Auto-jobs, plusieurs facteurs se combinent pour brouiller les cartes sur le marché du travail. Elle confirme qu’il y a beaucoup de mouvement. Des travailleurs ont décidé de quitter le domaine automobile, d’autres y sont attirés alors que les entreprises n’ont pas toute repris leur vitesse de croisière.

« Fait tout de même étonnant, actuellement sur Auto-jobs.ca, le nombre d’affichages de poste est sensiblement le même qu’à la même période l’an dernier. Plusieurs postes sont affichés et de nouveaux profils nous parviennent, explique-t-elle.

Présentement, chez les employeurs du secteur de l’automobile, il y a un mélange de demande et d’incertitude. Je crois que cet automne, nous allons nous retrouver dans les mêmes conditions de rareté qu’avant la crise. »

Un des facteurs qui pourrait contribuer à un accès à un nouveau bassin de main-d’œuvre sera la fin prévue de la PCU le 31 août. À ce moment-là, plusieurs personnes vont être dans l’obligation de se trouver du travail rapidement.

« Ça pourrait aussi être positif pour accéder à des candidats d’autres industries pour occuper des postes d’entrée. Par contre, on n’attire pas les mouches avec du vinaigre, l’industrie doit se réinventer. »

Opération charme

Chose certaine, Mme Turcot insiste sur le fait que l’industrie devra poursuivre les efforts et multiplier les initiatives pour se rendre plus attirante.

Elle considère toutefois que la pandémie a obligé les employeurs à se démontrer plus sensibles envers les conditions sanitaires du milieu de travail de leurs employés. Ce bon protocole pourrait, selon elle, aider le secteur à mieux se structurer et en redorer l’image.

Soulignons finalement que le CSMO-Auto offrira gratuitement pendant toute la saison estivale des webinaires de formations pour soutenir et mieux outiller les gestionnaires dans leur gestion des ressources humaines.

Pour information et inscription : csmo-auto.com/actualites/webinaires-sos-ressources-humaines.

 

Catégories : Carrosserie, Éditorial
Étiquettes :

Articles populaires

Nos partenaires

Menu
X