fbpx

Une approche circulaire

Autosphere » Pneus » Une approche circulaire
Carol Hochu, présidente et chef de la direction, Association canadienne du pneu et du caoutchouc (ACTP). Photo Carol Hochu

La gestion efficace des pneus en fin de vie est essentielle pour garantir une économie véritablement durable.

Le mois d’octobre est connu pour une multitude de jours fériés et de célébrations, dont le Thanksgiving Day au Canada et le Columbus Day aux États-Unis, tous deux le lundi 10 octobre. But October also celebrates Circular Economy (CE) month (including Waste Reduction Week) and the Circular Innovation Council (CIC) awareness campaigns here in Canada. Tout au long du mois d’octobre, le CIC invite les Canadiens à se renseigner sur l’EC, à célébrer les efforts individuels et collectifs, à adopter des solutions circulaires et à encourager les autres à agir. Vous pouvez en apprendre davantage sur le Mois de la formation continue en visitant le site wrwcanada.com.

Responsabilité élargie

À l’approche du mois de l’éducation civique, j’ai récemment assisté à la conférence sur l’intendance canadienne à Toronto. L’événement a attiré plus de 400 délégués de tout le Canada et d’ailleurs, le thème de cette année étant le suivant « Le voyage d’EPR vers une économie circulaire : politique, pratique et progrès. » (« REP » signifie « responsabilité élargie du producteur », une approche politique en vertu de laquelle les producteurs se voient confier une responsabilité importante – financière et/ou physique – pour le traitement ou l’élimination des produits de post-consommation, notamment les pneus, les déchets électroniques, les piles, etc.)

Le programme a débuté par les salutations du ministre canadien de l’Environnement et du Changement climatique, l’Hon. Stephen Guilbault, suivie d’une allocution de Dacie Meng, de la Fondation Ellen McArthur, qui a encouragé les délégués à penser de manière plus large pour atteindre les trois principes de l’économie circulaire – éliminer les déchets et la pollution, conserver les produits et les matériaux en usage et régénérer les systèmes naturels – en soulignant que ces principes constituent un outil politique important et puissant. Le reste de l’ordre du jour de la conférence comprenait d’autres orateurs principaux et des discussions de groupe sur les politiques provinciales de REP, la circularité dans le secteur des matériaux, les initiatives de REP en Europe et une nouvelle ère pour les OPR canadiennes (« OPR » signifie « organisation de responsabilité des producteurs », une organisation ou une association industrielle, désignée par un ou plusieurs producteurs pour agir en leur nom afin d’administrer un programme de REP ou de gestion des produits).

Mêmes joueurs, différentes règles

En ce qui concerne la gestion des pneus en fin de vie (PUNR), la présentation de Steve Meldrum, PDG de eTracks Tire Management Systems, était particulièrement intéressante. Il a parlé du marché ontarien de la responsabilité individuelle des producteurs (RIP) et de eTracks en tant qu’OP de PUNR opérant dans ce cadre. Il y a près de quatre ans que l’Ontario Tire Stewardship a pris fin et que le nouveau cadre DPI a été lancé. Selon Steve, la transition a été à la fois intéressante et difficile, car tous les mêmes acteurs (collecteurs, transporteurs, transformateurs, fabricants de produits de récupération et producteurs) sont restés en place, mais toutes les règles ont changé. M. Meldrum a également parlé de deux domaines de concurrence : Les OP pour les clients producteurs, et les fournisseurs de services pour les contrats de services avec les OP (ou les producteurs directement), notant que cette concurrence est à la fois compliquée et saine. Pour en savoir plus sur le travail d’eTracks, lisez leur rapport annuel ici.

Alors que les initiatives de CE continuent de prendre le pas sur les gouvernements, l’industrie et les autres parties prenantes, la mise en place de systèmes de REP fiables et efficaces reste une entreprise complexe et ardue. En Ontario, un objectif de taux de récupération de 85 % pour tous les pneus a été atteint, les PUNR devenant une ressource pour la création de nouveaux produits à valeur ajoutée tels que les tapis pour le bétail, les agrégats de construction et même l’asphalte modifié par le caoutchouc. Le succès du système de gestion des CLNA de l’Ontario prouve qu’il est possible de réaliser un EC et de le réaliser bien.

 

Catégories : Chronique, Pneus
Étiquettes : ,
AAPEX 2021 Button FR

SEMA 2021 Button FR

GTE 2022 Button FR

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

novembre

31julToute la journée06PROGRAMME DE LEADERSHIP CCAMUn programme exclusif pour les gestionnaires de concessions

01sep9:00 am30mar(mar 30)1:00 pmCSMO-Auto: ESTIMATION DE DOMMAGES AUTOMOBILES

15sepToute la journée01décProgramme CCAM-NADA : CALENDRIER DES FORMATIONS

décembre

07déc5:30 pm10:00 pmLE SOUPER DE NOËL, NAFA QC

15déc12:30 pm9:00 pmGrand Forum AIA du QuébecPresented by AIA Quebec

X