fbpx

L’efficacité et la rentabilité des équipements de pointe

Autosphere » Pneus » L’efficacité et la rentabilité des équipements de pointe
Dans l’atelier Fredette Pneus et mécanique, les aires de travail sont optimisées. Photo Fredette Pneus et mécanique

Investir dans des équipements de pointe peut changer la donne dans les centres de pneus, pourvu que l’approche soit bien préparée.

Il n’y a pas de révolution dans le domaine des équipements destinés aux centres de pneus, mais une constante évolution.

Pour le gestionnaire de centre de pneu, la question reste toujours de déterminer à quel point l’investissement que représente l’acquisition d’équipements de pointe sera rentable.

C’est d’ailleurs le point de vue de Réal Potvin, que nous avons rencontré à son centre de pneus et mécanique Auto Satisfaction à Montréal. Ici, rue Saint-Hubert, au nord de la ville, se trouvait jadis un maréchal ferrant. C’est-à-dire à quel point si cet atelier pouvait parler, il pourrait en dire long sur l’évolution des moyens de transport et des outils pour les entretenir.

« Je voulais valider la précision avant d’investir. Aujourd’hui, j’y trouve plusieurs avantages » – Réal Potvin, Point S Auto Satisfaction. Photo Michel Beaunoyer

« Moi je suis ici depuis maintenant 38 ans, et c’est évident que j’ai vu les technologies progresser en ce qui concerne les équipements à pneus, témoigne M. Potvin. Ne serait-ce que pour répondre aux nouvelles dimensions et compositions des jantes. Dans les opérations courantes, tous nos techniciens ont accès à une tablette numérique et un analyseur électronique (scanner). En ce qui concerne spécifiquement le pneu, nous pouvons remplacer et programmer les capteurs de pression (TPMS) et effectuer les alignements avec un équipement que nous avons acheté il y a une dizaine d’années. Ce qui est intéressant dans l’équipement que nous avons choisi, c’est que les mises à jour nous permettent d’en maintenir l’efficacité et de ne pas avoir à le remplacer. »

Une approche conservatrice, mais ouverte chez ce gestionnaire qui, après des tests en atelier, a finalement acheté un modèle d’examinateur électronique d’usure des pneus. « Je voulais valider la précision avant d’investir, explique M. Potvin. Aujourd’hui, j’y trouve plusieurs avantages, dont celui de convaincre instantanément un client que ses pneus ne sont plus sécuritaires, n’est pas le moindre. »

L’examinateur électronique d’usure de la bande de roulement sauve du temps en montrant précisément la condition des pneus aux clients. Photo Michel Beaunoyer

Dans les trois baies de service, dont deux consacrées aux pneus, six techniciens gèrent la chorégraphie autour de deux équilibreurs et deux démonte-pneus. Les machines sont bien entretenues entre les saisons et sont renouvelées aux cinq ou six ans, selon l’amortissement fiscal, l’historique des coûts d’entretien et leur usure générale. « À chaque fois qu’il est temps d’investir, j’analyse l’offre des équipementiers, reprend M. Potvin. Pour l’instant, je ne m’intéresse pas aux machines entièrement automatiques dont je ne vois pas l’avantage en matière de retour sur l’investissement. »

Également sous la bannière Point S comme son collègue montréalais, Yves Fredette considère que son atelier aux dimensions plus imposantes est une véritable machine de production. Les 16 baies de service, dont cinq sont consacrées exclusivement aux pneus, sont positionnées pour optimiser la fluidité, notamment sous la forme d’entrées et de sorties sans avoir à reculer le véhicule.

« Je veux l’automatisation, comme une chaîne de montage, mais je n’opte pas nécessairement pour la toute dernière machine. » – Yves Fredette, Fredette Pneus et mécanique. Photo Fredette Pneus et mécanique

« Je veux l’automatisation, comme une chaîne de montage, mais je n’opte pas nécessairement pour la toute dernière machine. Je préfère qu’elle fasse ses preuves, explique l’entrepreneur. L’efficacité repose aussi sur la configuration des lieux de travail. Ainsi, avant l’arrivée du véhicule du client tout le matériel nécessaire est en place. Les pièces ou les roues attendent le technicien. »

Dans la baie, le démonteur à roue est à gauche, l’équilibreur à droite et le gonfleur automatique, programmé à la pression recommandée, au centre. Les équilibreurs sont suffisamment sophistiqués pour prendre les mesures avec rapidité et précision. Les démonteurs sont munis de leviers qui réduisent l’effort. La table d’alignement 3D est à niveau de sol et comporte son gonfleur intégré, ce qui facile l’apport d’air dans les pneus avant l’alignement. Petite touche ingénieuse : des dos-d’âne sont installés à la sortie des véhicules pour que le technicien puisse sentir ou entendre toute anomalie sur la voiture avant de la livrer au client.

« Nous voulons nous démarquer par notre contrôle de la qualité, explique M. Fredette. Cela passe notamment par le choix des équipements les mieux adaptés aux besoins de notre clientèle. » Il précise que lorsque le moment est venu de remplacer une machine, il optera idéalement pour le même fabricant, puisque les techniciens seront déjà familiers avec la génération précédente. « Je choisis la technologie adéquate, oui, mais aussi la qualité du service. Si nous sommes incapables d’avoir du support lorsqu’une machine tombe en panne lors d’une période de pointe, quel est le gain ? »

Les équipements du centre de pneus et mécanique sont constamment mis à jour. Photo Fredette Pneus et mécanique

Efficacité des locaux

Après plus d’un an de construction, l’équipe de Michael McLean a pris possession de ses nouvelles installations de Bedford il y a quelques semaines. Cet atelier de la bannière Ok Pneus n’offre pas de service de mécanique, se consacrant exclusivement à la vente et à la pose de pneus commerciaux, agricoles et de tourisme sur un vaste territoire. Concevoir un bâtiment neuf était aussi l’occasion idéale de dessiner les baies de services pour en optimiser l’efficacité. « Pour être stratégique, il nous fallait plus d’espace, glisse en introduction M. McLean. Nous travaillons avec des pneus lourds et de très grandes dimensions et le manque d’espace était une entrave à l’efficacité dans l’ancien atelier. En concevant le nouvel emplacement, nous voulions éviter l’encombrement. Nous avons mis en place les machines qui sont vraiment utiles. On verra si des ajustements sont nécessaires à l’usage. »

« Ce sont ces minutes et ce matériel économisé qui s’accumulent au bout de l’année et qui font la différence » – Michael McLean, OK Pneus Bedford. Photo OK Pneus Bedford

Pour ce garagiste, l’introduction d’équipements de pointe se fait à la lumière de leur efficacité et des services spécialisés qu’elles peuvent rendre et être facturés aux clients. Un équilibreur qui va mesurer instantanément la roue, indiquer la position des pesées – avec une telle précision que leur utilisation en sera significativement réduite – , sauve quelques minutes et quelques onces à chaque roue. « Ce sont ces minutes et ce matériel économisé qui s’accumulent au bout de l’année et qui font la différence », souligne M. McLean.

Dans un autre exemple, l’atelier a fait l’acquisition d’un balanceur de technologie avancée qui permet de régler les cas extrêmes. « Si après un balancement normal le client décèle une vibration qu’il veut éliminer, nous allons lui offrir de passer par cette machine, avec certains frais. Chose certaine, ces équipements se rentabilisent aussi par le temps qu’elles nous font gagner à tenter de régler un problème à l’aveuglette. »

Le nouvel atelier de OK Pneus Bedford offre l’espace souhaité pour combiner équipements de pointe et ergonomie. Photo OK Pneus Bedford

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

octobre

31julToute la journée06PROGRAMME DE LEADERSHIP CCAMUn programme exclusif pour les gestionnaires de concessions

01sep9:00 am30mar(mar 30)1:00 pmCSMO-Auto: ESTIMATION DE DOMMAGES AUTOMOBILES

15sepToute la journée01décProgramme CCAM-NADA : CALENDRIER DES FORMATIONS

13oct5:00 pm7:00 pmInauguration officielle de son nouveau local de L’École de L’Automobile

21octToute la journée23Congrès AMVOQ 2022

28octToute la journéeLe Congrès de la CCPQ le 28 octobre à Québec

novembre

03nov12:00 pm6:00 pm43e congrès de l'APEEMQ

09nov1:30 pm2:30 pmWebinaire sur l’entreposage de batteries lithium-ionPrésenté par Propulsion Québec

16nov5:30 pm11:00 pmLa Corporation Mobilis célèbre son 100e anniversaire

X