fbpx

Pneus commerciaux : Une tempête parfaite

Autosphere » Pneus » Pneus commerciaux : Une tempête parfaite
L’offre et la demande sont des enjeux permanents auxquels sont confrontés le secteur du transport routier et les revendeurs de pneus commerciaux qui les approvisionnent. PHOTO Zetong Li / Unsplash

L’industrie des pneus commerciaux est confrontée à des défis sans précédent dans l’histoire.

Le tsunami de problèmes auxquels les fabricants, les importateurs, les détaillants et les exploitants de parcs de véhicules commerciaux ont été confrontés au cours des deux dernières années est bien résumé par Guy Letellier, conseiller technique, produits commerciaux chez Point S Canada.

« 2021 a été une année très difficile, affirme-t-il. Nous avons été confrontés à de nombreux problèmes, notamment la COVID-19, une pénurie de conteneurs d’expédition, une grève à Vancouver, des feux de forêt et des inondations en Colombie-Britannique et plusieurs augmentations de prix pour les matières premières. Pour le fret, une demande plus élevée en pneus d’origine pour camions et une demande accrue provenant du marché américain ont également eu des répercussions au Canada. »

Heureusement, M. Letellier voit une lumière au bout du tunnel. « Jusqu’à présent, l’année 2022 n’est pas trop mauvaise, ajoute-t-il. En janvier, nous avions 60 000 pneus commerciaux en rupture de stock. [À la mi-mars], ce chiffre a été réduit de moitié. En guise de contre-mesure, notre service des achats passe des commandes jusqu’à trois mois à l’avance par rapport à ce qu’il ferait normalement. Lorsque vous passez votre commande en premier auprès du fournisseur, vous êtes ensuite le premier à la recevoir lorsqu’elle est produite. »

John Hagg, vice-président des ventes et des opérations chez Huayi Tire Canada, convient que, malgré les défis, cette année sera bonne pour les affaires. « Je pense que l’année 2022 sera légèrement meilleure que 2021, dit-il. De façon globale, je ne vois pas de ralentissement dans nos activités. Je perçois une légère amélioration dans l’industrie du pneu par rapport aux dernières années, et certainement beaucoup mieux que ce qui se passait pendant la COVID-19. Je dirais qu’un retour aux [niveaux d’affaires] d’avant la COVID-19 est tout à fait réaliste pour cette année. »

Cela dit, nous ne sommes pas encore sortis du bois. M. Hagg prévient que les pénuries vont se poursuivre, en partie à cause des mesures de confinement toujours en vigueur dans certaines régions d’Asie. Cette situation aura un impact sur le marché mondial, car les fabricants tentent de compenser les pertes de production et les expéditions en provenance de l’Asie en utilisant d’autres usines situées ailleurs dans le monde.

Les problèmes de chaîne d’approvisionnement seront également plus difficiles à résoudre au cours de la seconde moitié de 2022, en raison de la période d’expédition des fêtes. « Tous les grands détaillants expédient leurs produits durant l’été en prévision de Noël, explique M. Hagg. En tant qu’entreprises de pneus desservant le Canada, nous allons devoir nous battre pour l’espace conteneur sur des navires qui sont déjà réservés pour certains de leurs clients détaillants à long terme. »

M. Hagg donne aux détaillants de pneus commerciaux et aux exploitants de parcs de véhicules le conseil suivant : « Que vous soyez un revendeur anticipant de nouvelles hausses de prix ou un parc cherchant à s’assurer d’avoir un stock suffisant, soyez prévoyants et investissez dans les pneus, au moins pour cette année. »

Pas de panique

Malgré les problèmes d’expédition anticipés et les pénuries possibles, Alan Eagleson, directeur du segment TBR chez Sailun Tire Americas, affirme que les gestionnaires de parcs ne doivent pas paniquer.

« Il existe de nombreux fabricants de pneus pour camions, explique-t-il. Si un parc est prêt à utiliser une autre marque, elle devrait être en mesure de se procurer des pneus. » Il ajoute que « certains fabricants ont arrêté la production de leurs sous-marques », ce qui signifie que les parcs pourraient ne pas être en mesure de trouver la marque de pneus de leur choix dans la taille dont ils ont besoin, mais ils devraient être en mesure de trouver un autre pneu qui convient auprès d’une autre marque.

Rechapage et pneus à prix avantageux

Une autre préoccupation majeure des acheteurs de pneus commerciaux est l’augmentation du coût du carburant, qui pèse sur leur marge de profit. L’une des façons de réduire les coûts d’exploitation consiste à rechaper les vieux pneus au lieu d’en acheter de nouveaux.

« D’après les chiffres de l’industrie, de plus en plus de parcs de véhicules rechapent leurs pneus », déclare M. Eagleson de Sailun. « Tout gestionnaire de parc avisé a recours au rechapage. Si vous regardez des entreprises comme Ryder ou Waste Management – deux des plus grands parcs du monde – qui ont un meilleur pouvoir d’achat sur les pneus neufs que quiconque, tous deux ont des programmes de rechapage. Pourquoi ? Parce qu’ils ont prouvé l’avantage du rechapage en termes de réduction des coûts. »

M. Hagg, de Huayi Tire, est d’accord. « Tout cela fait partie d’une stratégie à long terme visant à maintenir les coûts d’exploitation le plus bas possible. »

Livraison du dernier kilomètre

La pandémie a appris aux consommateurs combien il est facile de commander des marchandises en ligne et de les faire livrer. Cette tendance, à son tour, a créé une augmentation de la demande de véhicules impliqués dans la livraison du dernier kilomètre, soutient James McIntyre, vice-président des ventes pour le Canada chez Sailun Tire.

« Avec des entreprises comme Amazon ou FedEx, on voit une demande croissante pour des pneus commerciaux plus légers, dit-il. Le secteur de la livraison est en plaine croissance, et je pense que c’est une tendance qui va se poursuivre. Des entreprises comme Amazon ne ralentissent pas, donc je pense que ces parcs de véhicules utilisent probablement beaucoup plus de pneus commerciaux. »

Bien que nous ne soyons pas encore sortis de l’auberge, le consensus semble être que les choses finiront par s’améliorer du côté de la chaîne d’approvisionnement. En attendant, les affaires devraient être bonnes pour les détaillants, dont beaucoup, selon M. McIntyre, ont stocké des pneus afin de mieux amortir les difficultés d’approvisionnement.

« Au lieu d’avoir des stocks pour 60 jours, ils sont passés à 120 jours, ajoute M. McIntyre. Les entreprises qui ne sont pas prévoyantes, ou qui n’ont pas le capital nécessaire pour investir dans les stocks, sont celles qui vont être mises au défi dans les prochains mois. »

Pleins feux sur les pneus commerciaux

 

Le pneu d’essieu moteur Wanli WA01 All Weather, avec un classement Snowflake 3PMS, permet une adhérence fiable tout au long de l’année, quel que soit les conditions climatiques. (PHOTO Double Coin)

 

  • Marque : Wanli
  • Pneu : WA01
  • Usage : Essieu moteur
  • Tailles : 11R22.5,11R24.5
 

Le S637-SP est muni de nervures de protection des flancs pour résister à l’abrasion des bordures de trottoirs et aux coupures qui sont courantes dans le segment de la livraison du dernier kilomètre. (PHOTO Sailun)

 

  • Marque : Sailun
  • Pneu : S637-SP
  • Usage : Régional, toutes positions
  • Tailles : 215/75R17.5, 225/70R19.5, 245/70R19.5

 

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Menu
X