fbpx

Rapport de TRAC sur les pneus d’hiver

Autosphere » Pneus » Rapport de TRAC sur les pneus d’hiver
L’ensemble des Canadiens choisissent de plus en plus l’installation de pneus d’hiver en saison froide. PHOTO Kevin Clyde-Berbano / Unsplash

L’Association canadienne du pneu et du caoutchouc vient de publier les résultats d’un sondage Léger sur l’adoption des pneus d’hiver par les automobilistes canadiens.

Ce sondage a été réalisé le mois dernier auprès de 1521 Canadiens de toutes les régions du pays.

Le Québec se démarque en étant la seule province où les pneus d’hiver sont obligatoires du 1er décembre au 15 mars.

Toutefois, en Colombie-Britannique l’accès à certaines autoroutes en montagne exige le pneu d’hiver alors que l’Ontario, le Manitoba et Terre-Neuve offrent des rabais sur les assurances pour les automobilistes qui adoptent le pneu d’hiver en saison froide.

Excluant le Québec, 69 % des Canadiens vont opter pour des pneus d’hiver, comparativement à 65 % en 2020.

Ce sondage indique également que 79 % des répondants considèrent que les pneus d’hiver leur ont évité d’être impliqués dans des situations routières dangereuses comme la perte de contrôle ou une collision.

Un total de 89 % des répondants utilisant des pneus d’hiver sur leur véhicule disent d’ailleurs le faire pour protéger leurs familles lors des déplacements hivernaux.

Selon l’analyse des livraisons à travers le Canada de pneus d’hiver, effectuée par TRAC, il appert que cette catégorie connaît une croissance annuelle de l’ordre de deux pour cent, et ce malgré la pandémie.

Selon l’Association, cela démontre que les consommateurs canadiens apprécient davantage l’efficacité et la sécurité des pneus d’hiver.

Cette adoption serait aussi stimulée, hors Québec, par les incitatifs financiers sur les primes d’assurance, mais aussi par les conseils d’amis et de membres de la famille.

Le cas québécois

Au Québec, le pneu d’hiver en saison froide est obligatoire depuis l’hiver 2002-2009. Selon TRAC, cette stratégie unique au pays a eu l’effet positif de réduire les collisions et de sauver des vies.

Seulement deux ans après l’entrée en vigueur de cette loi, le ministère des Transports du Québec signalait une réduction de 5 % des collisions sur les routes enneigées et la baisse de 3 % du nombre de mortalités et de blessures graves dans ces mêmes conditions.

Au total, en 2011, 574 moins de personnes ont été blessées sur les routes enneigées du Québec.

Malgré l’homologation de pneus toutes saisons pour l’utilisation hivernale, avec le logo des montagnes enneigées, TRAC recommande de mentionner aux consommateurs que le pneu d’hiver est conçu pour leur donner la meilleure performance et de les retirer le printemps venu, pour éviter l’usure prématurée de la gomme plus molle.

« Le marché canadien du pneu d’hiver a connu une croissance régulière depuis plusieurs années et cette tendance devrait se maintenir », mentionne Barry Yutronkie, directeur du TRAC dans le rapport.

« Les Canadiens continuent d’opter pour les pneus d’hiver pour leurs avantages en matière de performance. Une fois que le mercure descend sous sept degrés Celsius, les pneus d’hiver modernes de haute technologie surpassent tous les autres types de pneus, et ce dans toutes les conditions hivernales. »

Catégories : Éditorial, Pneus
Étiquettes :

ARTICLES POPULAIRES

AAPEX 2021 Button FR

SEMA360 Button FR

Calendrier

décembre, 2021

Nos partenaires

Menu
X