fbpx

Pneus Bélisle Mont-Laurier : Chanelle et Jonathan

Autosphere » Pneus » Pneus Bélisle Mont-Laurier : Chanelle et Jonathan
belisle
Pneus Bélisle Mont-Laurier, qui compte de 7 à 12 employés selon la saison, est quasi à mi-chemin du trajet Montréal — Val-d’Or. PHOTO Pneus Bélisle Mont-Laurier

Avoir même vision, même dynamisme et même enthousiasme est un atout majeur.

Automobilistes et routiers aux longs parcours peuvent décliner par cœur la liste des lieux où sont les services essentiels, et recommander sans hésiter ceux qui offrent les meilleurs.

Dernière étape majeure sur la route de plus de 500 km reliant Montréal à Val-d’Or, Mont-Laurier est la ville où on s’assure d’être prêt à franchir le Parc de La Vérendrye en toute quiétude, ou d’y être enfin dépanné.

Situé à son entrée, Pneus Bélisle est de ces ateliers sur lesquels on compte tant en période hivernale qu’à longueur d’année, lorsqu’il s’agit de rouler de façon sécuritaire ou de remplacer un pneu.

Mais il y a bien plus, puisque c’est également là qu’on y chausse les camions, la machinerie agricole et forestière, les véhicules industriels de même que récréatifs, les roulottes et les remorques.

Suivant la formule de ce réseau québécois, deux associés s’y partagent les responsabilités : Chanelle Beaudin Cobb côté autos et camionnettes, et Jonathan Pelletier en ce qui a trait aux poids lourds et autres.

Leurs parcours diffèrent autant que leur âge, mais leurs valeurs, leurs connaissances et leur démarche en font des professionnels comblés par une clientèle qui le leur rend bien.

Provenant à l’origine d’un environnement quasi semblable, c’est en 2019 que leur cheminement les a réunis comme partenaires d’affaires.

Chanelle – Jeunesse et compétence

Qu’on fasse appel ou non à un voyant patenté ne change rien à une vie, sauf qu’il arrive que ceux qu’on connaît ou côtoie « savent » exactement où l’avenir nous conduira.

Originaire de Saint-Hippolyte, Chanelle peut le prouver, bien que cette prédiction ne lui ait été faite que quelques années après sa formation en Pièces et Accessoires au CEP Saint-Jérôme.

Baladée dès la tendre enfance derrière la motoneige de son père, et presque née sur un VTT, elle avait instinctivement choisi cette discipline, si attirante pour les jeunes qui ont grandi dans la nature.

Comme elle avait profité de ses études pour occuper des emplois de serveuse, elle avait également eu l’occasion de faire somme toute son propre cours en relations humaines, et d’en tirer toute une expérience.

Décrocher un premier travail à Saint-Jérôme dans le secteur des petits moteurs l’avait donc ravie, mais c’est chez Pneus Bélisle Saint-Jérôme qu’elle a eu le privilège de faire ses classes dans le domaine du pneu.

Chanelle adore les sessions et les essais routiers de Michelin.

Benoit Desjardins, son mentor, lui avait alors fait découvrir tous les aspects de cette spécialité, seul volet non inclus dans le programme de DEP auquel elle s’était inscrite, de même que ceux de la gestion.

En raison de son intérêt, sa capacité à organiser et son aptitude à résoudre les problèmes, il ne pouvait que la voir un jour gagner les rangs des associés du réseau ; ce qu’elle a eu l’occasion de faire 5 ans plus tard !

Avec le dynamisme qu’on lui connaît, Chanelle, 30 ans, n’hésite pas à donner un coup de main à l’équipe pour quelque tâche, y compris manipuler les pneus, quel qu’en soit le format.

Elle souhaite que plus de femmes exercent les mêmes fonctions qu’elle, et démontrent qu’elles en sont parfaitement capables.

Jonathan — As du poids lourd

Représentant durant une dizaine d’années sous l’ancienne administration de cette succursale de Mont-Laurier, Jonathan est, à 42 ans, un associé d’une valeur également exceptionnelle.

S’il est dans le pneu depuis 13 ans, en tenant compte de son expérience précédente, ce Lauriermontois est du plus pur cru de cette région sylvicole et agricole.

On peut dire que s’il s’y trouve, c’est qu’il est littéralement sorti du vrai bois où l’avaient logiquement mené ses rigoureuses études en techniques forestières offertes au CFP Mont-Laurier.

Tout étant en tout, de même qu’en matière de pneumatiques, il était on ne peut plus désigné pour développer une expertise particulière dans toute la gamme de produits industriels.

Jonathan ne pouvait rêver mieux. Rendre quotidiennement un service important et même essentiel qui l’amène jusqu’à faire des recherches poussées lui sied à merveille.

Mi-septembre, il était d’ailleurs obsédé à l’idée de n’avoir encore pu mettre la main sur un très rare pneu de conduite Michelin XYZ3 385/65R22.5 demandé par un excellent client.

La clientèle a compris que miser sur la meilleure qualité est plus sécuritaire et moins coûteux, affirme-t-il.

Il était cependant extrêmement fier de dire qu’il offre en tout temps un service de dépannage hors route qui dépasse de loin la région de Mont-Laurier et le réseau routier.

S’il faut aller, comme ce jour-là, dans un chemin forestier d’Otter Lake, à 3 heures de trajet, et virer à la vue d’un conteneur tenant lieu de balise, pourquoi pas !

Ses clients le lui valent bien. L’un d’eux, qui était monté dans une remorque faute de le joindre autrement, lui a sur-le-champ donné un coup de main pour l’aider à la vider, même s’il n’était pas vêtu pour ce faire.

À ce propos, il préfère de loin s’adresser directement à tous, plutôt que procéder par une informatique qui réduit les échanges au point de nuire à l’efficacité de la communication.

À Mont-Laurier, quiconque fait affaire avec Chanelle et Jonathan a le plaisir de se savoir servi par des professionnels dont la touche personnelle est d’une authenticité indéniable.

La petite voix qui répond parfois le samedi est celle de Maély, 9 ans, la fille de Jonathan.

Catégories : Éditorial, Pneus
Étiquettes :

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

octobre, 2021

Nos partenaires

Menu
X