fbpx

Combiner technologie et savoir-faire

Claude Roy, devant l’écran qui lui permet de suivre l’inventaire en temps réel. PHOTO Michel Beaunoyer

Gérer l’inventaire de pneus est devenu une opération de haute voltige qui, menée de façon efficace, peut être très profitable.

La variété de types de pneus est en plein essor et un nombre croissant de clients souhaitent que leur atelier se charge de leur entreposage entre les saisons. Pour les gestionnaires des inventaires, il faut être bien organisé pour mettre rapidement la main sur le bon pneu, surtout en périodes de pointe.

Mais des gestionnaires vont plus loin, et profitent de cet inventaire pour ajouter de la valeur à leurs opérations.

Bien choisir

La première approche pour avoir un suivi des inventaires c’est de savoir quoi acheter en matière de pneus neufs en prévision de la prochaine saison. C’est un travail rigoureux qui combine les outils informatiques et le savoir-faire de gens d’expérience. C’est ce qu’on retrouve à la succursale Pneus Bélisle de Longueuil. « C’est un travail d’équipe. Nous allons regarder ce que nous avons vendu par les années passées, en mettant l’accent sur les ventes d’il y a quatre ans, puisque cela nous indique les pneus qui, statistiquement, devront être remplacés, explique Claude Roy, administrateur et associé à ce centre de pneus. Nous allons aussi regarder attentivement ce qu’il y a de nouveau sur le marché, écouter les fournisseurs et jeter un œil sur l’édition du Protégez-vous portant sur les pneus, puisque leurs recommandations ont une influence sur la demande. L’important est de bien gérer notre inventaire pour éviter de conserver longtemps des pneus invendus. »

Le logiciel permet de détailler chacun des pneus et de préciser leur localisation dans l’entrepôt. PHOTO Michel Beaunoyer

Tout l’inventaire est informatisé sur la plateforme CARRUS et les pneus sont faciles à localiser, étant placés par fabricants et dimensions dans l’entrepôt. On parle ici d’environ 2000 pneus. Soulignons que l’inventaire informatisé est mis à jour à chaque vente. Si un type de pneu risque de manquer, des unités seront commandées à la pièce au distributeur au besoin.

Les pneus des clients

Pour les pneus et roues confiés par les clients, c’est une autre paire de manches. Pour cette entreprise, il faut compter plus près de 5000 pneus de toutes marques et conditions, plusieurs montés sur des jantes. Un entrepôt jouxtant l’atelier permet de les conserver dans des conditions optimales.

« Dès que le client se présente, nous créons ou réactivons une fiche sans le système où toutes les informations pertinentes sur le pneu et la voiture sont inscrites ainsi que l’endroit où ils seront remisés, reprend M. Roy. Nous ajoutons également la valeur des ensembles pneus et roues qui est automatiquement enregistrée ; c’est très pratique pour nos assurances. Une étiquette autocollante sera appliquée sur chaque pneu avec ces informations et le code de localisation dans l’entrepôt. » On y retrouvera aussi la condition des pneus et le cas échéant, le client sera contacté longtemps d’avance si ses pneus doivent être changés.

« Personne n’aime apprendre au comptoir, au changement de saison, que ses pneus sont inutilisables et qu’il doit en acheter de nouveaux immédiatement, explique l’administrateur. Nous faisons la tournée des pneus à remplacer et prenons alors contact avec le client rapidement et lui offrons immédiatement un rabais de 50 dollars sur son achat futur. Nous pouvons ainsi commander les pneus et les monter sur les jantes bien avant la période de pointe. »

Ce système de prévente en application depuis trois ans dans ce centre de pneus, donne d’excellents résultats. Il demande une bonne utilisation des logiciels de gestion des inventaires de pneus des clients, mais résulte en un gain de temps en période de pointe. Qui plus est, le client apprécie grandement d’être informé d’avance de la nécessité d’un investissement qu’il n’avait pas prévu.

Chaque pneu identifié

Chez Garand Pneus et mécanique de Victoriaville, on utilise l’inventaire informatisé depuis 2013. Si le centre de pneus ne conserve qu’un inventaire limité de pneus neufs, environ 700, il compte plus du double de pneus provenant de clients. « Il y a sept ans, quand nous avons commencé à offrir ce service, on avait 50 pneus de client entreposés. Ça vous montre la popularité croissante de ce service, explique Luc Garand. Les roues sont de plus en plus lourdes et les consommateurs ne veulent plus les manipuler ou n’ont pas l’espace pour les ranger. »

Ici aussi une fiche est ouverte pour chaque pneu confié par le client. Sa condition y sera inscrite et, au besoin, le client sera avisé en période plus tranquille pour les remplacer. La fiche de couleur, produite par le module GEM-TIRE, permet de suivre les saisons dans l’inventaire. Rouge pour l’hiver et vert pour l’été. L’inventaire permet aussi une localisation rapide puisque la fiche client indique dans quelle rangée et à quel niveau se trouvent les roues. L’étiquette indiquera aussi si les capteurs de pression de la roue doivent être reprogrammés, question d’aviser le technicien au moment de la pose.

Un système tout simple de marquage au sol permet de trouver facilement les pneus, tous dotés d’une étiquette d’identification. PHOTO Michel Beaunoyer

Les étiquettes colorées permettent aussi d’identifier, en un seul coup d’œil, s’il reste des pneus en entrepôts qui n’ont pas été réclamés par le client. Parfois il peut s’agir d’un décès ou simplement d’un client qui a changé de véhicule et qui n’en veut plus.

Une opération rentable

Selon M. Roy, un bon système de gestion de l’inventaire qui donne l’heure juste non seulement sur les pneus neufs en stock, mais aussi sur la localisation et la condition des pneus des clients est un outil rentable. « Le client nous fait confiance en nous laissant ses pneus. On sait qu’il va revenir au moins deux fois par année et c’est à nous de le fidéliser pour les entretiens réguliers », explique Luc Garand.

Luc Garand, de l’atelier familial Garage Garand Pneus et mécanique, à Victoriaville PHOTO Garage Garand Pneus et mécanique

En fait, selon les analyses de GEM-CAR, un client qui entrepose ses pneus dans un atelier va y revenir en moyenne de trois à quatre fois par année pour des travaux allant de 250 à 350 dollars à chaque visite.

Catégories : Éditorial, Pneus
Étiquettes :

Articles populaires

Autosphere Mag

AM-Banner.gif

Calendrier

novembre

02novToute la journée06SEMA360Virtual

02nov(nov 2)8:00 am06(nov 6)8:00 amDrivingSales Executive SummitVirtual Edition!

03novToute la journée052020 AAPEX

Nos partenaires

Menu
X